DE | FR

Trump empêche ses ex-conseillers de témoigner dans l'affaire du Capitole

Image: shutterstock
Des anciens membres de l'équipe du milliardaire républicain ont été priés de ne pas répondre aux convocations de la commission qui enquête sur l'attaque.
08.10.2021, 04:2308.10.2021, 14:57

L'ancien président américain Donald Trump a demandé à quatre anciens conseillers de ne pas coopérer avec la commission parlementaire enquêtant sur l'assaut contre le Capitole, le 6 janvier, par ses partisans. Cinq personnes étaient décédées lors de cette froide journée.

Qui sont ces ex-conseillers?

Des personnalités qui conseillaient Trump lorsqu'il était à la Maison-Blanche ont chacune reçu un courrier d'un avocat du milliardaire républicain, leur recommandant de ne pas répondre aux convocations de la commission, ont indiqué le Washington Post et le site Politico. Les ex-conseillers en question:

  • L'ex-chef de cabinet Mark Meadows;
  • L'ex-conseiller à la sécurité Kashyap Patel;
  • L'ex-responsable des réseaux sociaux Dan Scavino;
  • Et l'ex-conseiller Steve Bannon.

L'équipe juridique de l'ancien président affirme dans ses courriers que ses archives et communications sont protégées par l'obligation de l'exécutif à conserver secrètes certaines informations, ainsi que par le secret professionnel qui lie un avocat à son client.

«Les Américains méritent des réponses»

Sa tentative de blocage pourrait en tout cas forcer la commission à intenter une action en justice pour faire respecter ses citations à comparaître, ce qui ralentirait l'enquête.

«L'ancien président continue d'essayer de faire de l'obstruction aux assignations. Cette fois, les témoins ayant violé la loi se doivent de considérer la possibilité de poursuites pénales. Les Américains méritent des réponses. Nous allons nous assurer de les obtenir.»
L'élu démocrate et membre de la commission Adam Schiff

(ats/jch)

En parlant d'assaut: On a lancé des haches à Crissier et maintenant on veut partir au Canada

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Omar Sy signe un contrat exclusif avec Netflix

Link zum Artikel

Trump a failli confier la direction de la Banque mondiale à sa fille

Link zum Artikel

Pourquoi le Royaume-Uni «a échoué face à la pandémie»?

Link zum Artikel

Une nouvelle commune vaudoise a été victime de cyberattaque

Link zum Artikel

Analyse

Voici le cerveau derrière le «quasi»-coup d'Etat de Donald Trump

Le professeur de droit, John Eastman, avait élaboré un plan diabolique. Mais il est tombé malade du Covid-19.

La politique américaine débat actuellement sur le projet de loi sur les infrastructures. Mais en parallèle, de plus en plus de détails sont révélés sur la façon dont Donald Trump a tenté de faire un coup d’Etat. Et ce qui est effrayant, c’est qu’il a presque réussi.

«Le pays n'était qu'à quelques heures d'une véritable crise constitutionnelle», a écrit le New York Times dans un commentaire éditorial ce week-end. «La raison n'était pas le chaos semé par les partisans de Trump. …

Lire l’article
Link zum Artikel