Société
Etude

Orgasme, suicide, pauvreté: top 8 des études à la con du mois de juillet

Vous voulez arrêter de vous suicider? Mangez un fruit (8 études à la con)

Voici, le top 8 des études à la con du mois de juillet.Image: shutterstock
Certains scientifiques ne prennent manifestement pas de vacances. Dommage? A vous de juger. Orgasme, suicide, odeur, pauvreté: voici, le top 8 des études à la con du mois de juillet.
21.07.2022, 18:5622.07.2022, 07:37
Suivez-moi
Plus de «Société»

«D'après une étude, 80% des hommes chauves de moins d'un mètre soixante seront perturbés par cet article.» Les grands ébouriffés sont rassurés, les petits trop lisses diront que c'est encore une étude à la con.

Sorte d'horoscope qu'on trouve dans les éprouvettes sociologiques, les études ont toujours pullulé. D'ailleurs, selon une étude américano-finlandaise, il y a trop d'études scientifiques. Le hic, c'est que si elles sont au mieux inutiles, agaçantes ou loufoques (et au pire dangereuses) personne ne parvient véritablement à s'en passer. Un peu comme avec un magazine people ou le statut Facebook de tonton Bernard.

Image

Plusieurs auteurs de ces études, qui ne sont certes pas toujours totalement «à la con», ne s'offrent manifestement pas de petit break estival. Depuis le début du mois de juillet, une bonne poignée de découvertes en tout genre se sont frayées un chemin jusqu'à nos algorithmes surchauffés.

Un peu au hasard, nous en avons donc sélectionné huit. Si aucune d'entre elles n'a le potentiel de changer sensiblement le monde (comme une guerre, une victoire de Federer ou un vaccin contre le sida), on vous souhaite sincèrement qu'elles apaiseront un peu votre banal quotidien. (Spoiler: Mesdames, mettez un coussin sous vos reins. Messieurs, bouffez beaucoup en cas de canicule.)

Plus de piratage = moins de pauvreté

Et ça démarre assez fort. «Selon des chercheurs», plus une population s'adonne à la joie du piratage, moins elle a de risque d’être pauvre. L'idée est toute simple. En volant discrètement des données, des films, de la musique et des logiciels qui (normalement) coûtent de l'argent, l'être humain accède à la connaissance sans sortir un franc de la poche de son jean. C'est le Journal Balkan des sciences sociales qui publie les pistes suivantes: moins vous avez d'argent, moins vous allez acheter de la connaissance. Plus vous volez de la connaissance, plus vite vous sortirez de la pauvreté. (L'étude cite tout de même la suite Office de Microsoft pour se gaver de savoir.)

Peut-être bien qu'en téléchargeant illégalement des logiciels, certains pourront enfin manger à leur faim?
Peut-être bien qu'en téléchargeant illégalement des logiciels, certains pourront enfin manger à leur faim?

Non seulement les artistes, créateurs et sociétés concernés apprécieront le cheminement de pensée, mais pour aller plus loin dans cette idée du Robin-des-Bois narcissique des temps modernes, il suffirait en réalité de braquer une banque pour quitter fissa la pauvreté. Oui, c'est (aussi) du vol. Oui, c'est (aussi) punissable. Mais au moins on a une petite chance de ressembler à Brad Pitt dans Ocean Eleven.

On se réveillerait plus de 100 fois par nuit

C'est typiquement le genre d'études qui pousseraient n'importe qui à faire n'importe quoi: ne plus dormir pendant plusieurs jours de peur de se réveiller une énième fois ou se filmer en train de se réveiller 100 fois par nuit et avoir très peur.

Albert Dupontel n'a pas aimé cette information. Maintenant, il a très peur.
Albert Dupontel n'a pas aimé cette information. Maintenant, il a très peur.
«On pourrait dire que les réveils courts réinitialisent le cerveau pour qu'il soit prêt à stocker de la mémoire lorsque vous replongez dans le sommeil»
Maiken Nedergaard, qui a dirigé la recherche.

Et nous avons un coupable: la noradrénaline. Pourquoi en est-on si sûr? Parce que des tests ont été effectués sur des souris.

C'est une hormone du stress (forcément, sinon c'est pas drôle). Calmez-vous, les «chercheurs de l'Université de Copenhague» sont formels: vous ne remarquez rien et ça ne grignote pas une miette de la qualité de votre dodo. Enfin, si vous dormez, ce qui n'est pas le cas de la moitié d'entre vous.

La canicule donne faim (mais qu'aux hommes)

Il fait 78º sous votre chemisier, vous êtes sur la terrasse de la piscine et vous pourriez vous contenter d'un brin de coriandre pour tout repas, et ce, jusqu'en septembre? C'est normal.

Mais, de grâce, ne jugez surtout pas les quatorze burgers que votre mec vient de commander à la serveuse médusée. Ce n'est pas de sa faute (enfin presque).

Image
shutterstock
«On ne sait pas pourquoi l’effet se produit»
Les chercheurs qui ne savent pas (tout).

Selon des scientifiques de l’Université de Tel-Aviv, les UV libèrent chez l'homme une hormone «qui stimule l’alimentation». La femme, elle, dispose d'un bouclier hormonal naturel: l’œstrogène.

L'étude n'a pas cherché à savoir si la quantité de bouffe estivale ingurgitée pour combattre la canicule sur la plage faisait enfler l'homme en question. (Ce qui serait la moindre des choses pour rétablir l'égalité, bordel.)

L'amitié a une odeur (la vôtre)

«Putain, j'l'a sens moyen cette étude à la con.» Grossière erreur! Derrière cette vieille expression qui vous permet de détester quelqu'un par les narines, se cache des calculs biologiques savants. Que les plus fragiles se bouchent le nez pour lire la phrase suivante: «Il y a 373 composants stables dans l'odeur corporelle d'un individu au fil du temps.»

A gauche, la main de la scientifique Inbal Ravreby‏. Dans sa main, un nez artificiel fourré dans des trucs qui sentent fort.
A gauche, la main de la scientifique Inbal Ravreby‏. Dans sa main, un nez artificiel fourré dans des trucs qui sentent fort.

Si le fumet qui s'échappe de vos pores se confond avec celui d'un type random que vous croisez dans le métro, une étude prédit que vous avez 71% de chance que cet inconnu devienne votre pote. (Conseil canicule: attendez les premiers frimas pour factchecker cette étude dans les transports publics.)

«Oui, on peut parler de coup de foudre amical»
Inbal Ravreby‏, première auteure des travaux menés au Weizmann Institute of Science (Israël)

Reste que tout ça est moyennement surprenant, puisqu'on savait déjà depuis des brouettes d'années que se renifler l'épiderme permettait d'avoir envie (ou non) de faire l'amour avec un autre être humain. Mais grâce au Weizmann Institute of Science d'Israël, on pourrait enfin remplacer le pacte du sang par celui de la sueur. C'est moins salissant.

L'alcool, c'est dangereux (sauf si vous êtes vieux)

C'est une bonne nouvelle pour la crise de la quarantaine. A partir de quarante ans, l'alcool abriterait quelques avantages.

Image
shutterstock

Si des jeunes se seraient malgré tout égarés sur cet article de boomer, sachez que, pour vous:

«Consommer plus de deux cuillerées à café de vin et deux cuillerées à café et demie de bière par jour est néfaste pour la santé»
(Vous êtes à Paléo? Tentez de commander une cuillère à café de binche, juste pour voir.)

En gros, cette étude financée par la Fondation Bill et Melinda Gates conseille un petit verre de vin rouge par jour. Pourquoi? Parce que c'est super contre les maladies cardiovasculaire, les attaques cérébrales et le diabète.

Les jeunes? Démerdez-vous.

Manger des fruits, c'est bon pour ne pas se suicider

Le titre est un peu putaclic (vous avez déjà cliqué donc on s'en fout). Mais l'idée est là. Bouffer des fruits, c'est bon pour la santé mentale. On vous voit venir «Hé, ho, c'est pas nouveau, gna gna gna». Vous avez raison.

Orgasme, suicide, pauvreté: top 8 des études à la con du mois de juillet
shutterstock

Sauf que, si «d'autres études ont trouvé un lien entre les fruits et légumes et la santé mentale, peu ont examiné les fruits et légumes séparément – et il y en a encore moins qui évaluent à la fois la fréquence et la quantité de consommation». Ouais, c'est chaud patate quand les scientifiques commencent par se justifier avant de dérouler leur étude, mais gardez en tête que tout ça, c'est pour votre bien.

Réalisée par des chercheurs du College of Health and Life Sciences de l'Université Aston, au Royaume-Uni, cette étude parvient donc à la conclusion suivante:

«Plus les gens mangent souvent des fruits, plus ils obtiennent un score bas en ce qui concerne la dépression»

ATTENTION: souvent ne veut pas dire beaucoup. Et c'est là que les cinq fruits et légumes par jour se prennent un sacré coup dans le noyau. D'ailleurs (et c'est encore une bonne nouvelle), «aucun lien n’a été constaté entre la consommation de légumes et le bien-être psychologique».

Ce qui est manifestement le cas pour le kebab, le Paris-Brest ou une immense bassine de ginto. Mais, là (forcément), y a plus personne pour étudier le «bien-être psychologique» que ça procure.

Vous êtes humble? C'est que vous êtes intelligent

Vous avez un pote qui se la raconte? Rassurez-vous: il est simplement stupide. Et, désormais, c'est la science qui le dit. Une étude du Journal of Positive Psychology vient de prouver (si, si) que les gens qui possèdent le plus de connaissances sont les plus modestes.

Un coup dur pour Johnny Bravo.
Un coup dur pour Johnny Bravo.
«En termes simples (parce que nous sommes probablement débiles), l'apprentissage requiert l'humilité de comprendre que l'on a quelque chose à apprendre»
La chercheuse Elizabeth Krumrei-Mancuso

En termes encore plus simples, une personne intelligente possède «une connaissance de ses propres connaissances», donc de ses propres lacunes.

Toujours plus simple: quittez Twitter.

Les femmes jouissent quand c'est chiant

On va faire court, puisque la taille ne compte pas (mais c'est une autre étude).

La position du missionnaire, jambes écartées, regard au plafond, est celle qui offre le meilleur orgasme (aux femmes). Tout le contraire de la levrette, toujours selon l'étude.

Mais à une seule condition:

«Mettre un coussin sous les reins avant le coït»
Kimberly Lovie, du cabinet gynécologique new-yorkais New H Medical

Voilà. Vous n'avez plus aucune raison de vous briser trois muscles en tentant la figure de «la balle gagnante du lapin crétin».

L'Angleterre voit «BoJo» s'envoyer en l'air alors qu'il fait 40°C
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«J'ai pu gagner 8000 net par mois»: confessions d'un chauffeur de taxi romand
Vous avez toujours voulu savoir ce qui se passait au volant d'un taxi ? watson a parlé salaire, clients et meilleures anecdotes avec Abdelhamid Akrimi chauffeur depuis 32 ans.

Notre mission du jour était de faire parler un chauffeur de taxi de ses journées, et on doit avouer que la recherche du chauffeur idéal n'a pas été une sinécure. Après avoir essuyé de nombreux refus aux diverses stations de Lausanne, on nous oriente vers «celui qui sait parler aux journalistes», j'ai nommé Abdelhamid Akrimi, président de l'association Union des Taxis Lausannois (UTL). En quelques minutes, on obtient son numéro et il nous promet de nous raconter des anecdotes savoureuses. Le rendez-vous est pris un lundi matin à 9h à la station de la gare de Lausanne.

L’article