Société
Famille

Mum's party: la première soirée suisse pour maman est complète

Cette «Mum's party» fait un carton en Suisse romande

Une centaine de Suissesses ont signé pour s'éclater le temps d'une soirée, le 11 mars, loin de leurs obligations familiales et de la crainte d'être draguées.
03.03.2023, 14:4203.03.2023, 20:15
Plus de «Société»

Elles sont maman et décidées à faire la fête. Un constat qui a permis la naissance d'un nouveau projet pensé par le comité du Boussens Espace Loisirs (BEL) relayé vendredi 3 mars par 24 heures: la «Mum's party».

Grâce à cette première soirée du genre en Suisse, des mamans de tous âges sont attendues prochainement dans le Gros-de-Vaud pour s'éclater tout en se faisant chouchouter, décrit Joëlle Schulé-Maran, l'instigatrice du projet.

S'amuser sans aucune crainte

Pour cette Challensoise, membre du BEL, partir en boîte à minuit «n’est plus quelque chose d’envisageable» depuis qu'elle est devenue mère de famille. Un manque qu'elle explique à nos confrères avoir d'autant plus ressenti en participant à des boums organisés pour ses enfants. L'objectif de la Mum's party est alors de s'émanciper, le temps de quelques heures, des tâches quotidiennes. Et mieux: sans les regards d'hommes se trouvant généralement en discothèque:

«Quand il n’y a pas d’homme dans la salle, il n’y a plus aucun enjeu de séduction et on peut être complètement qui on est»
Joëlle Schulé-Maran, membre du BEL.24 heures

A peine lancée, cette première soirée fixée au 11 mars affiche complet. Elle accueillera 120 mamans, dont celles en devenir, mais aussi d'autres dont la progéniture a quitté le foyer. (mndl)

Et qu'en est-il de celles qui font semblant d'être enceintes?

«Maman?» Jacinda Ardern interrompue par sa fille en direct sur Facebook
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Michel Houellebecq est jugé trop «offensant» par un logiciel
Le logiciel d'intelligence artificielle de Meta a refusé de décrire une scène à la manière de l'écrivain français Michel Houellbecq, comme le demandait l'éditeur Antoine Gallimard. A la place, il lui a suggéré des chansons «peace and love», pour ne pas écrire de scène offensante.

On doit cette anecdote au président des éditions Gallimard, dans un texte publié jeudi par la revue NRF, Le livre et l'IA: un pacte faustien?. qui explique avoir formulé la demande au logiciel Llama. Réponse de l'IA:

L’article