Société
Humeur

«Harry & Meghan»: Meghan Markle porte des Ugg et c'est moche

Humeur

Dans son documentaire, Meghan Markle commet l'impardonnable

Elle porte des Ugg.
13.12.2022, 15:0114.12.2022, 08:58
Suivez-moi
Plus de «Société»

Vous avez bien lu. Des Ugg.

Oui, on parle bien de ces ignobles chaussures en peau de mouton retournée, vendues au prix de 200 dollars sous prétexte que, je cite:

«C'est hyper confortable»

La semaine passée, tandis que nous avions l'esprit tout entier focalisé sur les inepties proférées dans le docu Harry & Meghan, les rédactrices mode de Page six avaient les yeux rivés ailleurs. Un «petit» détail n'a pas manqué de heurter leur sensibilité.

«Harry & Meghan»: Meghan Markle porte des Ugg et c'est moche.
Et pas seulement les poules du jardin d'Harry et Meghan, nourries à la main avec amour et bienveillance. image: netflix

Ce sont plutôt les énormes Ugg classic tall II arborées par Meghan Markle - et dont elle a également affublé son fils, le petit Archie qui n'a rien demandé - pour fouler du pied sa propriété.

Jusque-là, on peut lui trouver des excuses: le jardin de Meghan a beau être aussi vaste qu'un jardin public, il s'agit d'un domaine privé. Chez soi, on fait presque tout ce qu'on veut, à part trucider des cadavres dans sa baignoire.

Le pourquoi du comment

Pour la petite histoire, en ce qui concerne les Ugg d'Archie, il s'agit d'un cadeau diplomatique. Le pauvre petit les a reçues avant même d'être venu au monde.

Comme le rappelle Insider, la paire de chaussures a été offerte à Harry et Meghan lors de leur première tournée royale officielle en Australie, par le gouverneur général australien, Sir Peter Cosgrove.

Outre cette petite et atroce paire de Ugg, le gouverneur a également offert aux futurs parents un super kangourou en peluche.
Outre cette petite et atroce paire de Ugg, le gouverneur a également offert aux futurs parents un super kangourou en peluche.
Manifestement, Harry était ivre de joie.
Manifestement, Harry était ivre de joie.

Depuis, bébé Archie est né et on lui a fourgué ses bottes. On lui pardonne aussi, c'est un bébé - et on ne refuse pas un cadeau diplomatique.

Moi aussi, j'aurais fait cette tête-là si mes parents m'avaient forcée à porter des Ugg avant même de pouvoir parler.
Moi aussi, j'aurais fait cette tête-là si mes parents m'avaient forcée à porter des Ugg avant même de pouvoir parler.image: instagram
Image

Ce n'est pas la première fois que Meghan pose ses gros souliers moches sur nos nerfs fragiles. L'actrice américaine a largement démontré son amour pour ces gros machins poilus et disgracieux, pas plus esthétiques que des Crocs - ou qu'une tête de mouton mort glissée au bout du pied.

En 2014, Meghan se lance dans un road trip en Nouvelle-Zélande, arborant sans honte ces immondices.
En 2014, Meghan se lance dans un road trip en Nouvelle-Zélande, arborant sans honte ces immondices.image: instagram
En 2016, elle ose souiller le domaine public avec un autre modèle emblématique de la marque.
En 2016, elle ose souiller le domaine public avec un autre modèle emblématique de la marque.image: instagram

S'il fallait une raison de plus de soupirer face aux abominables Ugg ou à l'insupportable Meghan Markle, nous l'avons: c'est la réunion des deux. Ou comme conclurait Slate avec une justesse:

«Une sorte d'obscénité portée à son paroxysme le plus absolu»
Laurent Sagalovitsch, dans Slate, au sujet d'Harry et Meghan

Au sein de la rédaction de watson, les Ugg divisent.

Vidéo: watson
La reine d'Angleterre est une icône de pop culture
1 / 11
La reine d'Angleterre est une icône de pop culture
«Platinum Jubilee», Alison Jackson, 2021.
partager sur Facebookpartager sur X
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Voici la photo de presse de l'année et elle va vous briser le cœur
Le jury du concours «World Press Photo» a désigné un cliché de Mohammed Salem, pris à Gaza, comme étant la photographie la plus marquante de l'année.

C'est une photographie bouleversante. L'image montre une Palestinienne endeuillée, tenant dans ses bras sa petite nièce, tuée lors d'une frappe israélienne dans la bande de Gaza. Ce cliché, dont la composition rappelle étrangement un tableau de peinture classique, a remporté jeudi le premier prix du World Press Photo. Ce concours récompense les photoreportages du monde entier.

L’article