Société
Marinade

Pourquoi les stars se foutent à poil sur tapis rouge

Décidément, les stars aiment défiler (sans) petite culotte. Pourquoi tant d'impudeur?
Décidément, les stars aiment défiler (sans) petite culotte. Pourquoi tant d'impudeur?montage: watson
Marinade

Pourquoi les stars se foutent à poil sur le tapis rouge

Pour vous faire parler, et ça fonctionne. Décryptage.
24.05.2023, 18:5525.05.2023, 06:46
Suivez-moi
Plus de «Société»

En faisant défiler les photos des beautiful people qui se dandinent sur la moquette rouge de Cannes ou du MET Gala, vous avez peut-être noté quelque chose.

De la chair. Beaucoup, beaucoup de chair.

Une tendance qui donne du grain à moudre à ma collègue Marie-Adèle

Dernière démonstration en grâce, ce lundi sur la Croisette, par la mannequin Irina Shayk. L'ex-ange de Victoria's Secret a foulé la moquette (bleue) de son hôtel, dans une tenue légère qui a arraché quelques cris d'indignation aux chroniqueurs de mode les plus prudes.

CANNES, FRANCE - MAY 22: Irina Shayk is seen at the Hotel Martinez during the 76th Cannes film festival on May 22, 2023 in Cannes, France. (Photo by Arnold Jerocki/GC Images)
La moquette est bleue, mais vous voyez le concept.GC Images

Citons la journaliste fashion du Times, qui, outre un «concours de maillots de bain» au très formel Festival de Cannes, a dénoncé un «concours de pipi». Un combat entre les veinardes à la «génétique impossible» et les autres, «celles qui ont la motivation de faire du Pilates cinq jours par semaine».

Qu'on adhère ou non aux abdos exhibés, au string griffé Gucci et au collier de chien en diamants, il faut au moins reconnaître à Irina Shayk qu'elle a parfaitement réussi à nous faire jaser. Preuve qu'afficher la courbe d'une fesse, l'ébauche d'un sein, ou même davantage, reste un moyen infaillible de faire parler de soi. Et de camper les premières places des diaporamas des «meilleurs looks» sur les sites de presse.

Une recette éprouvée

Rien de neuf sous le soleil. La nudité, voire sa suggestion, a toujours eu le pouvoir de capter notre attention. Ce n'est pas Marilyn Monroe qui dira le contraire. L'icône qui, en 1962 déjà, susurrait «Happy birthday» à Kennedy, moulée dans une étroite robe couleur chair incrustée de strass, dont le tissu disparaissait une fois sous les projecteurs.

«C'était une excellente façon de dire "regarde-moi", parce que les gens devaient vraiment regarder attentivement pour comprendre ce qui se passait avec cette robe»
Kimberly Chrisman-Campbell,
historienne de la mode, sur la BBC.

La recette fonctionne toujours: la preuve, Kim Kardashian l'a ressortie du placard l'année dernière, pour le gala du MET.

Depuis les années 60, d'autres stars ont suivi le mouvement. De la nuisette transparente de Kate Moss en 1993, à la robe Versace de Jennifer Lopez, en 2000, provocant une telle frénésie qu'elle a conduit à la création de Google Images. Sans oublier celle, en résille, de Rihanna qui, malgré ses 216 000 cristaux Swarovski, dévoilait surtout ses tétons.

NEW YORK, NY - JUNE 02: (EDITORS NOTE: Image contains nudity.) Rihanna attends the 2014 CFDA fashion awards at Alice Tully Hall, Lincoln Center on June 2, 2014 in New York City. (Photo by Larry Busacc ...
Faire le buzz, définition.Getty Images North America

Toutes les Kendall Jenner, Gigi Hadid et autres Emily Ratajkowski de la planète ont rivalisé d'ingéniosité en utilisant ce qu'il faut de ficelles, de plumes et de bijoux pour ne planquer que les éléments classés «X».

Un acte féministe?

Au-delà du coup de pub, exposer sa chair est une manière culottée d'envoyer bouler les conventions, avec le même enthousiasme qu'on arrache son soutien-gorge à la fin d'une longue journée. Une récupération de son corps, voire un acte féministe, diront certains. (Personnellement, j'attends que Johnny Depp pose en caleçon sur les marches cannoises, avant de valider cette théorie.)

Admettons qu'il est nettement plus facile pour Beyoncé et ses consoeurs d'exhiber leur plastique, façonnée à coup de salades de quinoa sans sauce et de séances de fitness avec un coach privé, que Marie-Chantal, secrétaire de rédaction, plantée 9 heures par jour derrière son écran.

C'est peut-être là tout le mystère de la «robe nue»: être réservée à une poignée de privilégiées, pourvues d'un fort potentiel génétique et, surtout, de moult assistants dévoués. D'ailleurs, à l'exception des remises de prix et des galas, il n'existe pas de lieu approprié pour afficher tenue d'Eve et petites paillettes. Un apéro du PLR? Une soirée entre copines? Son propre mariage? Non.

Personne ne s'attendra jamais à ce que, vous et moi, nous nous baladions en «robe nue». Nous n'en aurons jamais l'occasion. Et c'est ce qu'il y a de plus beau.

Se glisser dans «rien» étant fermement et irrévocablement hors de notre portée, nous n'avons plus qu'à nous détendre pour admirer l'audace des people, comme une œuvre d'art dans un musée que jamais nous ne toucherons, ni ne posséderons.

Alors, pour ou contre la «robe nue»?

Pour la rédactrice mode du Times, Charlie Gowans-Eglinton, vous l'avez compris, c'est un non: «Ce n'est pas vraiment de la mode. Pas quand les vêtements eux-mêmes ont été rétrécis et rendus transparents pour être aussi invisibles que possible».

«Les robes de bal, les tailleurs pantalons, les capes volumineuses, les froufrous, les nœuds et les volants me manquent. L'excès me manque»
Charlie Gowans-Eglinton, dans le Times.

Même son de cloche du côté de la designer Carolina Herrera, qui n'a pas manqué d'exprimer tout le dégoût que lui inspire cette tendance au Washington Post: «C'est tellement moderne d'être nu ou presque nu. Ils pensent que ça va attirer les jeunes s'ils fabriquent ces robes. Non! Le presque nu! Oh mon Dieu! Ils essaient d'attirer l'attention des gens sur eux. Dans la vie, il devrait y avoir un peu de mystère.»

Pour ma part, j'ai préféré décrocher le téléphone pour poser la question à Evan Giusto, co-fondateur de la marque evanbenjamin, qui compte parmi ses nombreuses fans Angèle et Nabilla.

Evan Giusto aime les paillettes.
Evan Giusto aime les paillettes.image: evanbenjamin

«Jouer avec la nudité, c'est très sexy, provocant, donc ça fait forcément parler. Si c'est raffiné, je ne suis pas contre», concède le styliste.

Mais?

«Souvent, les tissus utilisés sont cheap, très brillants et de mauvaise qualité. Ça fait too much»
Evan, co-fondateur de la marque
Evanbenjamin, à watson.

Bref: «Pour ce genre d'évènement, c'est dommage. On manque de matière, de volume. Cannes, c'est fait pour les tissus!» S'il y a au moins une chose qui mettra tout le monde d'accord, c'est que les meilleurs styles sont ceux qui repoussent les limites. Et font causer les gens.

Avec ou sans petite culotte.

Plongez avec délice dans la marinade
Un petit jus épicé comme il se doit pour pimenter toute bonne pièce qui se respecte. En particulier quand c’est du veau ou du croco. Pour plus de marinade, c'est ici.
Les looks du Met Gala 2023
1 / 26
Les looks du Met Gala 2023
Chat alors! Il y avait plein de chats sur le tapis rouge du Met à New York.
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
A cause de cette influenceuse, les stars sont bloquées sur les réseaux
Depuis le Met Gala, la Toile est en ébullition. De nombreux internautes appellent à bloquer les stars sur les réseaux sociaux, en raison de leur silence face à la situation au Proche-Orient. Une influenceuse a mis le feu aux poudres.

TikTok est en pleine révolution. De nombreux internautes ont en effet décidé de bloquer les stars, juste après le Met Gala. Kim Kardashian, Kevin Hart, Beyoncé, Tom Brady, Taylor Swift...des listes de noms ne cessent de s'échanger sur le réseau possédé par ByteDance. Mais que s'est-il passé exactement? On vous explique.

L’article