Société
Vidéos

«Nothing, forever», la sitcom éternelle générée par un robot

Vidéo: watson

Ce robot a généré une sitcom éternelle: on vous laisse juger le résultat

La sitcom «Nothing, forever» est diffusée sur Twitch de manière permanente et propose un divertissement au potentiel infini grâce au pouvoir de l'intelligence artificielle.
05.02.2023, 11:5705.02.2023, 18:32
Plus de «Société»

A moins d'avoir vécu dans une grotte ces derniers mois, vous n'êtes pas sans savoir que le monde informatique vit une nouvelle ère: la démocratisation des intelligences artificielles.

La société Mismatch media a décidé de mettre toute une industrie au chômage en créant une sitcom dont les situations, les personnages et les blagues sont générés automatiquement. Son nom: Nothing, forever. Le résultat est un ensemble de séquences humoristiques où quatre protagonistes sont mis en scène dans un appartement. Nothing, forever est inspiré de la série Seinfield, la sitcom de 1989 qui a influencé toutes les autres, et doit son nom à une séquence où Jerry Seinfield rencontre un producteur pour lui vendre le concept d'une série où il ne se passe rien: «A show about nothing».

Seinfield, la série sans qui Friends et How I met your mother n'existeraient pas.
Seinfield, la série sans qui Friends et How I met your mother n'existeraient pas.Image: NBC

La série alterne entre les séquences dans un salon ou en plein stand-up, à l’image de Seinfield, la drôlerie en moins. En effet, l'intelligence artificielle a simplement assimilé la structure d'une sitcom qui consiste à créer une situation avec une punchline et une réaction entraînant rires et applaudissements.

C'est ainsi que la machine génère des scènes avec des blagues qui n'en sont pas et des réactions aux fraises, donnant ainsi à Nothing, forever une dimension complètement absurde. Quant à la réalisation, la série prend un parti pris rétro en offrant des graphismes pixelisés et des animations rigides qui rappellent les heures les plus sombres de Windows, ce qui rajoute à l'œuvre un apparat encore plus «WTF».

Cette «sitcom en continu» a été lancée en juin 2022 sur Twitch dans une sorte d’indifférence générale, avec une moyenne d'environ cinq spectateurs. Mais depuis deux jours maintenant, les stats s’envolent avec plus de 10 000 spectateurs. L’aspect participatif de Twitch est particulièrement pertinent pour ce type de concept, puisque la chaîne devient alors une «watch party» communautaire où des milliers de téléspectateurs regardent et discutent sur le flux Twitch en même temps. Un OVNI visuel sans grand intérêt pour le moment, mais qui peut donner un aperçu de ce que pourrait être la télévision de demain.

(sbo)

Vidéo: watson
Les œuvres de DALL-E Mini
1 / 13
Les œuvres de DALL-E Mini
Staline jouant du saxophone
partager sur Facebookpartager sur X
Ce robot imite les visages humains à la perfection
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ces Romandes ne portent pas de soutien-gorge: «C'est juste des seins»
A l’occasion de la grève féministe de ce vendredi 14 juin, nous nous sommes interrogés sur le phénomène «no bra». Un choix que Raissa, Margaux et Constance ont fait depuis longtemps et qui soulève de nombreuses questions. Témoignages.

«C'est plus pratique, ça tient moins chaud. En vrai, c'est la simplicité et la flemme qui dictent mes pas.» Pour Margaux, 32 ans, le fait de ne de plus porter de soutien-gorge n'est pas une «rébellion contre la société», mais un choix qui a été fait le jour où elle s'est rendu compte qu'elle se sentait simplement plus à l'aise sans.

L’article