DE | FR

Nadal agacé par le bon samaritain Djokovic

Le joueur espagnol a profité d'une interview pour lancer une petite pique destinée à son concurrent serbe. Ambiance!
26.01.2021, 12:1427.01.2021, 16:48

Rafael Nadal a égratigné "ceux qui ont besoin de rendre public" leur action à propos des conditions de quarantaine des joueurs avant l'Open d'Australie. Cette pique survient une semaine après la divulgation de propositions de Novak Djokovic aux organisateurs.

«Certains d'entre nous n'ont pas besoin de faire de la publicité avec ça... »
Rafael Nadal, en forme

"Certains ont besoin de rendre public tout ce qu'ils essaient de faire pour aider les autres, d'autres le font de manière plus privée sans avoir à le faire savoir... Certains d'entre nous n'ont pas besoin de faire de la publicité avec ça", a lâché la star espagnole dans un entretien à ESPN Argentine.

GIF animéJouer au GIF

Djokovic, huit fois titré à l'Open d'Australie, le premier Grand Chelem de la saison qui doit se tenir du 8 au 21 février, avait transmis une liste de propositions à la Fédération australienne de tennis (Tennis Australia, TA) pour tenter d'obtenir une amélioration des conditions de confinement à Melbourne. Celles-ci étant plus sommaires qu'à l'intérieur de la bulle sanitaire "VIP" d'Adelaïde, réservée aux meilleurs joueurs et joueuses inscrits au tournoi.

Nadal, 34 ans et no 2 au classement ATP derrière Djokovic a reconnu qu'"à Adélaïde les conditions étaient meilleures que celles de la plupart des joueurs de Melbourne".

"Mais il y a des joueurs à Melbourne qui ont des chambres plus grandes où ils peuvent pratiquer des activités physiques, d'autres des plus petites et ils ne peuvent pas avoir de contact avec leur entraîneur ni leur préparateur physique", a relevé le Majorquin.

"Où est la ligne? interroge-t-il. C'est une question éthique. Chacun a sa propre opinion et toutes sont respectables."

GIF animéJouer au GIF

Au total, 72 joueurs ont l'interdiction de quitter leur chambre pendant deux semaines, après que des cas de Covid-19 ont été détectés dans leur avion en direction de l'Australie.

Les autres ont une autorisation de sortie de cinq heures quotidiennes pour pouvoir s'entraîner à condition de ne pas subir de test PCR positif et de ne pas être cas contact. (ats/afp)

Thèmes

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Fifa quittera-t-elle la Suisse? Voici ce qu'en dit Infantino
La Fédération internationale de football (Fifa) aurait l'intention de tourner le dos à Zurich. Son président valaisan Gianni Infantino aurait déjà quitté la ville pour le Qatar. Le patron de la Fifa s'est exprimé à ce sujet auprès de CH Media.

Six mois avant la Coupe du monde de football au Qatar, le président de la Fifa Gianni Infantino fait la promotion de cet événement majeur cette semaine au WEF. Côte à côte avec l'émir du Qatar. Ce dernier a affirmé lundi dans son discours que le Qatar était «violemment attaqué» par d'autres pays parce qu'il est un pays musulman et que l'on ne veut pas qu'il accueille un grand tournoi. «Le Qatar est victime de discrimination», a-t-il déclaré. Tamim Bin Hamad Al Thani n'a d'ailleurs pas répondu aux accusations selon lesquelles son émirat violerait les droits de l'homme.

L’article