DE | FR
Rafael Nadal, Novak Djokovic, tennis, pique, Australie, Covid

Nadal agacé par le bon samaritain Djokovic

Le joueur espagnol a profité d'une interview pour lancer une petite pique destinée à son concurrent serbe. Ambiance!



Rafael Nadal a égratigné "ceux qui ont besoin de rendre public" leur action à propos des conditions de quarantaine des joueurs avant l'Open d'Australie. Cette pique survient une semaine après la divulgation de propositions de Novak Djokovic aux organisateurs.

«Certains d'entre nous n'ont pas besoin de faire de la publicité avec ça... »

Rafael Nadal, en forme

"Certains ont besoin de rendre public tout ce qu'ils essaient de faire pour aider les autres, d'autres le font de manière plus privée sans avoir à le faire savoir... Certains d'entre nous n'ont pas besoin de faire de la publicité avec ça", a lâché la star espagnole dans un entretien à ESPN Argentine.

Animiertes GIF GIF abspielen

Djokovic, huit fois titré à l'Open d'Australie, le premier Grand Chelem de la saison qui doit se tenir du 8 au 21 février, avait transmis une liste de propositions à la Fédération australienne de tennis (Tennis Australia, TA) pour tenter d'obtenir une amélioration des conditions de confinement à Melbourne. Celles-ci étant plus sommaires qu'à l'intérieur de la bulle sanitaire "VIP" d'Adelaïde, réservée aux meilleurs joueurs et joueuses inscrits au tournoi.

Nadal, 34 ans et no 2 au classement ATP derrière Djokovic a reconnu qu'"à Adélaïde les conditions étaient meilleures que celles de la plupart des joueurs de Melbourne".

"Mais il y a des joueurs à Melbourne qui ont des chambres plus grandes où ils peuvent pratiquer des activités physiques, d'autres des plus petites et ils ne peuvent pas avoir de contact avec leur entraîneur ni leur préparateur physique", a relevé le Majorquin.

"Où est la ligne? interroge-t-il. C'est une question éthique. Chacun a sa propre opinion et toutes sont respectables."

Animiertes GIF GIF abspielen

Au total, 72 joueurs ont l'interdiction de quitter leur chambre pendant deux semaines, après que des cas de Covid-19 ont été détectés dans leur avion en direction de l'Australie.

Les autres ont une autorisation de sortie de cinq heures quotidiennes pour pouvoir s'entraîner à condition de ne pas subir de test PCR positif et de ne pas être cas contact. (ats/afp)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel

Quel skieur es-tu ?

Link zum Artikel

Les gouvernements vont-ils devoir payer pour leur insouciance climatique?

Link zum Artikel

«Les notes vocales, c'est un truc d'égoïste»

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Thèmes

«Marco Odermatt skie super bien mais il a un problème»

Le Nidwaldien de 23 ans seulement a lutté jusqu'au dernier week-end de la saison dans la course au grand globe de cristal. Naissance d'une idole? Ce n'est pas gagné, selon l'agent Marc Biver.

Il y avait un paquet de neige et un grand rayon d'espoir, cette semaine à Lenzerheide, près du chalet de Roger Federer, dans l'extase des alpages féériques et des succès historiques. Toute la Suisse y guettait Marco Odermatt, le seul skieur encore capable de priver Alexis Pinturault du gros globe de cristal. Le Nidwaldien a finalement échoué dans sa quête lors du géant de samedi mais ses résultats, à un âge où l'on est majeur (23 ans), pas forcément vacciné mais plutôt en quête …

Lire l’article
Link zum Artikel