Sport
Basketball

Basketball: les 5 raisons qui ont forgé le sacre de l'Allemagne

Germany celebrates with the trophy after winning the championship game of the Basketball World Cup against Serbia in Manila, Philippines, Sunday, Sept. 10, 2023. (AP Photo/Michael Conroy)
Un tournoi parfaitement géré et de grandes promesses pour les Jeux de Paris en 2024.Keystone

Voici pourquoi l'Allemagne est si forte au basket

L'Allemagne a réussi un authentique exploit en s'imposant lors de la finale de la Coupe du monde dimanche. La Mannschaft a battu la Serbie à Manille (83-77).
11.09.2023, 18:5511.09.2023, 20:10
Suivez-moi
Plus de «Sport»

C'est un sacré contraste que l'Allemagne a vécu ce week-end. Alors que la sélection allemande de football sombrait après sa défaite sans appel face au Japon, à domicile (1-4), le basket-ball allemand vivait la plus belle ligne de son histoire.

«Un conte de fées», comme le titre Bild. «Une génération dorée», écrit Spiegel; elle s'est hissée au sommet de la hiérarchie mondiale dimanche de manière inattendue, en s'imposant face à la solide sélection serbe. Un parcours étincelant qui n'est pas anodin, qui s'inscrit dans un objectif étalé sur trois ans (jusqu'aux JO de Paris 2024), pensé par la pierre angulaire du projet: le coach Gordon Herbert.

L'arrivée de Gordon Herbert tel un messie

L'homme derrière cet exploit se trouve sur le banc de touche. En deux ans seulement, Gordon Herbert s'est avancé comme le sauveur de la nation, ou le cimentier de différents talents allemands en présence. Surtout, l'entraîneur canadien a donné une nouvelle impulsion et les pleins pouvoirs à Dennis Schröder, le meneur de jeu star de la Mannschaft.

Cette association gagnante prend son élan en septembre 2021, lorsque le nouvel entraîneur décide de parler en tête à tête avec son futur meneur. Attablé à Braunschweig, les deux hommes discutent et Herbert résume ainsi leur conversation: «Nous avons parlé pendant trois ou quatre heures et c’est là que tout a commencé. J’ai ressenti sa passion, son engagement et son implication pour son pays, son équipe nationale et ses coéquipiers. Pour moi, c’est là que tout a commencé. Septembre 2021.»

Schröder avait expliqué au Bild la grande force du coach national: «Tout le monde sait exactement ce qu'il doit faire. Il nous pousse, nous garde les pieds sur terre, mais nous donne quand même confiance.»

Dennis Schröder, grand artisan

Catapulté leader de la Mannschaft, le meneur de jeu allemand sortait d'ailleurs d'une saison difficile avec les Los Angeles Lakers – il sera désormais sous le chandail des Toronto Raptors la saison prochaine.

Germany guard Dennis Schroder (17) shoots in front of Serbia guard Aleksa Avramovic (30) during the championship game of the Basketball World Cup in Manila, Philippines, Sunday, Sept. 10, 2023. (AP Ph ...
Dennis Schröder (à gauche) est l'étoile de cette sélection allemande. Keystone

Le natif de Braunschweig, à 29 ans, est arrivé à maturité et a flirté avec l'excellence lors de ces joutes mondiales. Si bien qu'il est devenu le MVP du tournoi et succède à des noms tels que Kyrie Irving et Ricky Rubio au palmarès. Régulier, l'Allemand est aussi un poison en phase offensive, avec ses dribbles et sa vitesse. Schröder a aligné 28 points en finale et démontre que dans le «money time», il ne se défile pas.

Des Allemands revanchards depuis l'Euro

De plus, depuis que Schröder a hérité du capitanat, l’Allemagne a remporté le bronze à l’Euro et maintenant l’or à la Coupe du monde. Ce tournoi «bronzé» lors de l'Euro 2022, sur les terres allemandes, n'a fait que nourrir l'esprit revanchard des troupes de Herbert. La frustration était grande, surtout que les coéquipiers de Schröder avaient la sensation de pouvoir arracher le titre, 29 ans après leur unique sacre dans une compétition internationale (Euro 1993).

«On avait le sentiment de valoir mieux que ça»
Franz Wagner, international allemand

Or, si tout s'était passé de manière optimale en 2022, pas sûr que l'or mondial soit dans la poche de la Mannschaft en ce mois de septembre 2023.

Un talent individuel et une équipe soudée

Si Dennis Schröder a pris ses responsabilités et s'est défoncé sur le parquet, des joueurs clés ont charbonné et su élever leur niveau moyen. Ils ont pour noms Franz Wagner, Andreas Obst, Isaac Bonga, Daniel Theis. Le premier nommé a brillé en parfait soutien du leader Schröder. Le Berlinois, qui évolue à Orlando, n'avait pu disputer la phases de poules avant de cartonner avec 16,8 points, 6,8 rebonds et 3 passes en quatre matches.

epa10852740 Daniel Theis of Germany reacts during the FIBA Basketball World Cup 2023 final match between Serbia and Germany at the Mall of Asia in Manila, Philippines, 10 September 2023. EPA/FRANCIS R ...
Daniel Theis a fait valoir son intensité dans le jeu offensif et défensif.Keystone

Ils sont d'ailleurs plusieurs joueurs estampillés NBA à gonfler les rangs du collectif allemand. C'est le cas de Daniel Theis, élément des Boston Celtics. Très important dans l'échiquier de Gordon Herbert avec son jeu en tête de raquette et ses rebonds offensifs, il a insufflé une grosse présence défensive pour l'équipe allemande.

C'est avant tout un noyau dur et compétitif, connecté à merveille sur le parquet, qui a mené à ce titre mondial, comme le rappelait le coach allemand:

«Comme je l’ai dit aux joueurs, il s’agit d’un groupe extraordinaire. Nous étions d’abord une équipe, puis nous avions un talent individuel»
Gordon Herbert

L'Allemagne a profité de l'inexpérience de l'équipe américaine

Pour aller au bout dans un tournoi, il faut parfois avoir un brin de chance. L'Allemagne a profité de se défaire des grands favoris américains en demi-finale, victimes d'un manque d'expérience évident – 24,6 ans de moyenne d'âge, premier tournoi international pour les 12 joueurs sélectionnés et aucune superstar de la NBA sous le tricot américain.

Le résumé de l'affrontement en vidéo

Vidéo: watson

Malgré un Anthony Edwards en mode rouleau compresseur, les USA ont eu beaucoup de peine à enrayer la mécanique allemande parfaitement huilée. Les pièces se sont assemblées pour faire tomber le (jeune) ogre américain. Fallait-il encore transformer l'essai et s'offrir le scalp de l'équipe serbe en finale. L'Allemagne a fait tout juste et donne rendez-vous aux Jeux olympiques de Paris 2024.

Ces employés de Swissport jouent au basket avec des valises
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi Alcaraz a joué Roland-Garros avec un manchon au bras droit
L'Espagnol a remporté dimanche le Grand Chelem parisien en battant Alexander Zverev en finale. Durant toute la quinzaine, il a porté un long tissu blanc sur son bras droit. Pour une bonne raison.

Carlos Alcaraz n'est pas connu pour ses exubérances stylistiques. Alors non, si le vainqueur de Roland-Garros 2024 a porté un manchon de compression blanc sur son bras droit durant tout le tournoi, ce n'est pas une question de look.

L’article