en partie ensoleillé
DE | FR
Sport
Commentaire

Nati: Pierluigi Tami a une attitude indigne envers Murat Yakin

Pierluigi Tami (à gauche) laisse Murat Yakin se faire découper par le hachoir médiatique ces jours, sans réagir.
Pierluigi Tami (à gauche) laisse Murat Yakin se faire découper par le hachoir médiatique ces jours, sans réagir. Image: KEYSTONE
Commentaire

Le directeur de la Nati a une attitude indigne envers Murat Yakin

Nombreux sont ceux qui réclament la tête du sélectionneur après la qualification maussade pour l'Euro 2024. Par sa passivité et ses déclarations ambiguës, Pierluigi Tami laisse Yakin dans la boue.
28.11.2023, 11:27
François Schmid-Bechtel / ch media
Plus de «Sport»

Le président de l'Association suisse de football (ASF), Dominique Blanc, avait affirmé sans ambiguïté en octobre, c'est-à-dire en pleine crise de résultats: «Nous irons à l'Euro avec Murat Yakin». Ce n'est apparemment pas l'avis de tous ses collaborateurs.

Le directeur de la Nati, Pierluigi Tami, a son opinion, qu'il ne veut pas encore dévoiler publiquement. Mais surtout, dans l'«affaire Yakin», il a un agenda qui diffère de celui de Blanc. Il ne partage pas la parole présidentielle. Il veut d'abord analyser en profondeur cette qualification maussade avant de se prononcer sur la question de l'entraîneur.

Tami ne se confronte pas encore à celle-ci parce qu'il veut garder le plus d'options possibles. En soi, ce n'est pas une mauvaise idée, car le choix de l'entraîneur exige de garder la tête froide. Pourtant, il laisse le coach qu'il a choisi en 2021 se faire découper par le hachoir médiatique depuis des semaines et pour les jours à venir.

Direktor Pierluigi Tami, rechts, und Cheftrainer Murat Yakin, im Training der Schweizer Fussball Nationalmannschaft, am Dienstag, 20. September 2022, in Bad Ragaz. Die Nationalmannschaft ist vor Ort i ...
Pierluigi Tami (à droite) n'est pas solidaire avec le sélectionneur Murat Yakin. Image: KEYSTONE

Soutenir vigoureusement Yakin en public? Rien de tout ça. Corriger l'image de la relation prétendument rompue entre le sélectionneur et Granit Xhaka? Silence radio. Pierluigi Tami n'a non plus jamais fait de plaidoyer enflammé pour défendre «sa» Nati.

En fait, il ne fait qu'analyser ce que nous voyons tous. Et lorsqu'il commence à parler de manière pertinente (Les contre-performances, «ça ne peut pas être que du hasard»), il se montre ensuite avare en explications concrètes.

Le Tessinois donne l'impression d'un homme qui vérifie à chaque fois, avant d'aller se coucher, que toutes les fenêtres et les portes sont bien fermées.

Murat Yakin comme un ours dansant

Tami vient annoncer qu'il mettra tout sur la table lors d'un entretien avec l'entraîneur et le président, qu'il analysera en profondeur la qualification pour l'Euro. Pas aujourd'hui, pas demain, pas après-demain, mais dans quelques semaines. Il veut d'abord se rendre avec Murat Yakin au tirage au sort le 2 décembre à Hambourg.

From left, Switzerland's soccer federation president Dominique Blanc, Switzerland's head coach Murat Yakin, and Switzerland's national soccer teams director Pierluigi Tami speak during  ...
Dominique Blanc, Murat Yakin et Pierluigi Tami (de gauche à droite) lors de la Coupe du monde 2022.Image: KEYSTONE

Mettons-nous à la place de Yakin. On se rend à ce tirage avec tous les autres participants au championnat d'Europe, on s'imprègne de l'ambiance, on réfléchit peut-être déjà à la manière de déjouer tel ou tel adversaire. Mais à ce moment-là, on n'est même pas sûr de faire partie de ce spectacle. C'est un peu ce que doivent ressentir les ours qui dansent.

Il est absolument incompréhensible que Pierluigi Tami ne veuille pas procéder à l'analyse dès lundi prochain et prendre ainsi une décision avant le tirage au sort pour savoir si l'on ira à l'Euro avec ou sans Yakin.

Ici, ce n'est pas la faute du sélectionneur. Murat Yakin est un penseur rapide, il a son analyse en tête. Il sait ce qu'il veut et doit faire pour remettre la Nati sur les rails. Tami n'a pas besoin d'aller fouiller pendant des heures dans les archives de la Nati avant de parvenir à une conclusion. De par son rôle, il est tout le temps au cœur de l'équipe nationale. Et il dit lui-même qu'il s'est déjà fait son opinion.

Notre commentaire sur la situation compliquée de la Nati👇

Une cave et beaucoup de questions

C'est indigne d'enfermer Murat Yakin aussi longtemps dans la cave de l'incertitude. Les spéculations à son sujet ne vont en tout cas pas s'arrêter là. Certains interprètent le manque d'engagement de Tami et ses critiques concernant le développement de l'équipe comme un signe qu'il a déjà abandonné Yakin. Au contraire, d'autres voient dans l'intervention du Tessinois, selon laquelle les chiffres parlent en faveur du sélectionneur, un signal en faveur d'une poursuite de la collaboration.

Dans cette remise en question globale de l'ASF concernant cette campagne décevante, le mandat de Pierluigi Tami doit aussi être passé au crible. A-t-il composé le bon staff? Ressent-il l'équipe et l'entraîneur? Est-il la figure de proue en matière de communication? Soutient-il et décharge-t-il Murat Yakin là où ce dernier en a besoin? Fait-il tout ce qui est en son pouvoir pour faire progresser le sélectionneur? Finalement: est-il l'homme qu'il faut pour ce poste de directeur de la Nati?

Adaptation en français: Yoann Graber

Ces inventions «révolutionnaires» déjà vintage
1 / 9
Ces inventions «révolutionnaires» déjà vintage
source: shutterstock
partager sur Facebookpartager sur X
Andrea Bocelli fait pleurer Roger Federer
Video: watson
Plus d'articles sur le sport
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les skieuses ont fondu comme neige au soleil
De nombreuses skieuses se sont affinées ces dernières années. Une tendance qui ne s'applique pas à toutes les athlètes, mais qui renseigne sur les changements dans le ski alpin féminin.

Les choses bougent, le ski évolue avec son temps et les méthodes d'entraînement s'optimisent, se perfectionnent pour atteindre une forme d'excellence. Et ce long chemin vers l'excellence passe par des réajustements, comme perdre des kilos superflus. Paula Moltzan avait par exemple brûlé plusieurs kilos pour retrouver un ski plus dynamique. Un processus qui l'enverra pointer le bout de ses spatules sur le devant de la scène du Cirque blanc.

L’article