Sport
Football

Ballon d'or 2023: le vote surprenant du journaliste de la RTS

Le journaliste suisse Christophe Cerf n'a attribué aucun point à Lionel Messi.
Le journaliste suisse Christophe Cerf n'a attribué aucun point à Lionel Messi.image: keystone/watson

Le vote surprenant du journaliste de la RTS au Ballon d'or

Le magazine France Football a dévoilé ce samedi les résultats détaillés du Ballon d'or 2023. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le classement décidé par le journaliste de la RTS Christophe Cerf surprend.
04.11.2023, 12:0210.11.2023, 14:30
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Lionel Messi a remporté ce lundi son huitième Ballon d'or, à Paris. Une décision parfois critiquée, mais les résultats détaillés qui nous parviennent témoignent d'un succès incontestable, le joueur ayant obtenu un total de 462 points, soit plus de 100 d'avance sur son dauphin, le Norvégien Erling Haaland.

92 journalistes, en provenance des pays les mieux positionnés au classement FIFA, étaient en charge du vote. Ils devaient tous sélectionner cinq joueurs et attribuer à chacun d'entre eux respectivement 6, 4, 3, 2 et 1 points. Parmi les membres du jury, 87 ont cité Lionel Messi dans leur Top 5, et 65 l'ont placé en tête de leur liste.

Ce n'est pas le cas du journaliste suisse Christophe Cerf, qui en 2021 déjà, n'avait attribué aucun point à l'Argentin, pourtant vainqueur à l'époque de son septième Ballon d'or.

Cette année, Christophe Cerf souhaitait voir Erling Haaland (2e) remporter le Ballon d'or, devant Vinicius (6e) et surprise, Yassine Bounou, le portier marocain auteur d'une très belle Coupe du monde, qui n'a pourtant pris que la treizième place du classement.

Autre choix qui en surprend plus d'un, la non-présence de Kylian Mbappé parmi les cinq meilleurs. A la place, le journaliste de la rubrique sportive de la RTS a préféré Bernardo Silva (9e) et plus surprenant encore, l'Anglais Bukayo Saka (24e). Des choix qui n'ont pas fini de faire réagir, notamment sur les réseaux sociaux.

D'autres «bizarreries»

Plusieurs journalistes se sont fait remarquer pour l'originalité de leurs décisions. C'est le cas du représentant du Portugal, qui s'est laissé guider par la fierté nationale, en plaçant à la première place Bernardo Silva, devant Vinicius. Le troisième rang attribué au Géorgien Khvicha Kvaratskhelia n'est pas non plus passé inaperçu.

Les Finlandais, qui ont choisi Kim Min-Jae à la quatrième place, ont également surpris, tout comme le vote argentin, qui inclut dans son top 5 quatre joueurs du pays (Messi, Julian Alvarez, Emiliano Martinez et Lautaro Martinez).

Le train qui a déraillé dans le tunnel du Gothard
1 / 12
Le train qui a déraillé dans le tunnel du Gothard
source: sda / urs flueeler
partager sur Facebookpartager sur X
McLaren réalise un record au Grand Prix du Qatar
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Proche de l'exploit, la Nati a donné une leçon tactique à l'Allemagne
L’équipe de Suisse a longtemps déboussolé la Mannschaft dimanche, grâce à sa défense quasi irréprochable et un nouveau coup du sélectionneur Murat Yakin. Elle concède finalement le match nul 1-1 dans le temps additionnel et n'accroche donc pas la première place du groupe. La Nati pourrait affronter l'Italie en huitième de finale.

C’est une équipe de Suisse remaniée qui a débuté son match contre l’Allemagne, Murat Yakin préférant Breel Embolo en pointe à Xherdan Shaqiri et Fabian Rieder côté droit à Ruben Vargas. A l'inverse, aucun changement pour Julian Nagelsmann, qui reconduit depuis le début de la compétition la même composition, tant les résultats contre l’Ecosse et la Hongrie ont été encourageants.

L’article