ciel couvert
DE | FR
Sport
Football

Pourquoi le nombre de cartons rouges explose-t-il en Angleterre?

Manuel Akanji (à droite), renvoyé au vestiaire par l'arbitre en octobre dernier face à Brighton.
Manuel Akanji (à droite), renvoyé au vestiaire par l'arbitre en octobre dernier face à Brighton. Image: keystone

Pourquoi le nombre de cartons rouges explose en Angleterre

Il y a eu plus d'expulsions durant les 14 premières journées de Premier League qu'au cours de l'ensemble de la saison précédente. Explications.
08.12.2023, 16:4608.12.2023, 19:56
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Il n'aura fallu attendre que 14 journées de Premier League pour dépasser le total de cartons rouges distribués la saison dernière. Selon Opta, Conor Gallagher (Chelsea), expulsé dimanche lors de la réception de Brighton, est devenu le 31e joueur à être exclu depuis la reprise du championnat, en août dernier. Les 30 rouges brandis en 2022/2023 sont déjà franchis, et ce, avant même le traditionnel Boxing Day.

Le partenaire data de la Premier League précise qu'avec 0,22 carton rouge par match de la 1re à la 14e journée, l'exercice 2023/2024 est en course pour battre le record de 75 expulsions en une saison - un niveau atteint en 2002/2003 et 2005/2006. Bref, une autre époque. Opta ajoute qu'après autant de rencontres l'an passé (140 disputées), seuls 11 rouges avaient été infligés, soit 20 de moins.

Jaune + jaune = rouge

Parmi les 31 exclusions prononcées, 17 s'expliquent par l'addition de deux cartons jaunes. C'est bien plus que les 13 situations identiques aperçues tout au long de la saison dernière. Une simple règle de trois démontre que, désormais, 55% de toutes les expulsions proviennent de la combinaison de deux cartons jaunes, contre 43% en 2022/2023.

Cette différence s'explique par les réformes engagées cet été par la Premier League et l'English Football League (EFL), l'instance en charge des trois autres championnats professionnels anglais. Les arbitres sont tenus d'être plus fermes. On leur a demandé de dégainer davantage les cartons jaunes - ce qui impacte directement le nombre de footballeurs expulsés. Les situations lors desquelles les directeurs de jeu doivent se montrer plus durs sont celles où les joueurs contestent les décisions arbitrales ou tentent de gagner du temps (simulation, blessure, non-respect des distances règlementaires...). Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils appliquent le règlement à la lettre.

La Premier League veut mettre un terme à ces scènes où les joueurs contestent les décisions et/ou entourent l'arbitre.
La Premier League veut mettre un terme à ces scènes où les joueurs contestent les décisions et/ou entourent l'arbitre.Image: keystone

107 biscottes ont ainsi été distribuées pour contestation de la 1re à la 14e journée, contre 85 sur l'ensemble de la saison passée, et 71 en 2021/2022. Et les footballeurs qui jouent la montre ont déjà été sanctionnés par 79 cartons jaunes. N'en manquent que 10 pour égaler les données du précédent exercice.

L'augmentation du temps de jeu effectif

Autre raison permettant d'expliquer la hausse soudaine du nombre de cartons rouges en Premier League: l'augmentation voulue du temps de jeu effectif, c'est-à-dire tous ces instants où le ballon est en vie. En adoptant les règles de la Coupe du monde 2022 concernant le temps additionnel (volonté de compter les arrêts de jeu de manière plus stricte) et en sanctionnant les joueurs cherchant à ralentir le rythme des parties, la Premier League semble être parvenue à augmenter son temps de jeu effectif.

Opta révèle qu'en moyenne, trois minutes et 34 secondes de jeu ont été gagnées lors des rencontres des 14 premières journées de championnat, par rapport aux 54 minutes et 49 secondes de temps effectif la saison dernière. Désormais, le ballon vit pendant 57,4% de la durée d'un match. Et qui dit plus de temps passé à jouer sur le terrain, dit forcément de plus grandes chances de recevoir un carton, jaune ou rouge.

En Angleterre, les expulsions augmentent, et cela devrait se poursuivre jusqu'à la fin de la saison, avant peut-être de nouvelles règles l'été prochain. En attendant, et même si là n'était pas l'objectif, les décisions prises rendent la Premier League toujours plus animée et spectaculaire, avec des rouges sortis à tout-va.

Voici à quoi pourrait ressembler la Suisse en 2085
1 / 10
Voici à quoi pourrait ressembler la Suisse en 2085
partager sur Facebookpartager sur X
Un kayakiste espagnole bat un record sur une rivière de glace
Video: watson
Plus d'articles sur le sport
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Il veut représenter la Suisse aux JO dans un sport qui lui est «inconnu»
Le champion de course d'orientation, Matthias Kyburz, fera ses grands débuts sur marathon en avril. Avec un objectif en tête: se qualifier pour les Jeux olympiques de Paris 2024.

La nouvelle a fait l'effet d'une bombe début février. Matthias Kyburz, multiple champion du monde de course d'orientation, annonçait revoir ses objectifs, et mettre temporairement de côté la CO pour se concentrer sur le marathon. Et pas qu'un peu. Il vise les 2 heures 8 minutes et 10 secondes, un temps lui donnant accès aux Jeux olympiques de Paris cet été.

L’article