Sport
Hockey sur glace

Comment Juha Lind a failli mourir ivre et congelé à ski

STOCKHOLM 20020919 Juha Lind, ishockeyspelare i Södertälje SK. Fotograferad under träning i Scaniarinken den 19 september för reporttage i GP. STOCKHOLM Sverige x30230x *** STOCKHOLM 20020919 Juha Lin ...
Juha Lind n'a pas bu que de l'eau à Davos.Image: www.imago-images.de

Ce hockeyeur a failli mourir à la Coupe Spengler

L'un des plus grands talents finlandais des années 1990 a failli perdre la vie dans des conditions dramatiques lors du tournoi davosien en 1996. C'est la page la plus sombre de l'histoire de l'événement centenaire.
03.01.2024, 07:46
Klaus Zaugg
Klaus Zaugg
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Il existe quelques histoires sur les excès d'alcool pendant la Coupe Spengler. Certaines sont peut-être des légendes, mais pas toutes. En 1996, une soirée très arrosée dans les bars davosiens a failli être fatale à un homme.

L'événement est mentionné et bien documenté dans le livre consacré au célèbre tournoi davosien, Zauberformel (2001), écrit par Werner Schweizer.

Une très mauvaise idée

Juha Lind est l'un des nombreux talents que le hockey sur glace finlandais développe dans les années 1990. La saison 1996/97 sera temporairement sa dernière au pays, puisqu'il poursuivra sa carrière en NHL durant trois ans (148 matchs pour 66 points). L'avant-centre surdoué se met en valeur lors du dernier match de la Coupe Spengler 1996 avec son équipe de Jokerit Helsinki contre les Rochester Americans (AHL): il marque le premier but finlandais et réalise un assist sur le second (défaite 3-2 après les tirs au but).

IMAGO / Camera 4

Dichtes Getümmel vor Goalie Mikhail Shtalenkov (re.), u.a. der Finne Juha Lind (19), mit der 29 Igor Kravchuk Eishockey OS Winter Herren Winterspiele 1998, Olympische Spiele, Olympia ...
Juha Lind (tout à gauche) aux Jeux olympiques de 1998 avec la Finlande contre la Russie.Image: imago-images.de

Après avoir rempli son devoir sur la glace, il file profiter de la vie nocturne dans la station grisonne. Mais il ne reverra plus jamais le lit de sa chambre d'hôtel.

Après une nuit blanche entièrement consacrée à faire la nouba, il prend son déjeuner à l'Express Bar, lieu bien connu des noctambules davosiens. Puis il file directement dans... un magasin de sport, pour louer un équipement complet de ski. Il compte bien reproduire (pour de vrai cette fois) les exploits qu'il a réalisés durant la nuit en mimant un skieur au piano-bar de l'hôtel Europe, pour le plus grand plaisir de ses coéquipiers. Encore aujourd'hui, on ne sait pas pourquoi le personnel de ce magasin de sport a accepté de louer le matériel au hockeyeur finlandais, dont l'ébriété se voyait à des kilomètres.

Une idée salvatrice

Juha Lind prend la télécabine jusqu'à la station intermédiaire du Jakobshorn, puis le téléski jusqu'au Brämabüel. Il ignore le panneau d'avertissement avant la pente finale raide («Descendre ici, dernier tronçon réservé aux skieurs expérimentés»). Il ne le voit peut-être pas. Ou ne le comprend pas. Et s'il le voit ou le comprend, le message n'a pas de quoi l'impressionner, considérant son état.

davos - jakobshorn, , , 24.02.2010, Copyright: xFabianSchneiderx Panthermedia2754515.jpg
Des traces de skieurs au Jakobshorn.Image: www.imago-images.de

Quelques heures plus tard, quand toute l'équipe de Jokerit Helsinki se rassemble à l'hôtel pour prendre le bus vers l'aéroport de Kloten, Juha Lind manque à l'appel. Les recherches commencent. Quelques-uns de ses compagnons de boisson de la veille se souviennent de ses projets de profiter du dernier jour à Davos pour faire du ski.

Ce qui sauvera probablement la vie de Lind est l'idée d'un skieur dont la compagne a été victime d'un accident mortel en deltaplane quelques années plus tôt, pratiquement à l'endroit où l'on retrouvera finalement le Finlandais. L'homme veut se rendre sur le lieu de l'accident en ce dernier jour de l'année. Il sait que cet endroit est dangereux, alors quand il entend parler de la disparition du hockeyeur, il en informe les secouristes.

Le service des pistes, alerté, s'y déplace. Les traces que Juha Lind a laissées dans la neige sont déjà en partie recouvertes à cause du vent. Après quelques centaines de mètres, les sauveteurs voient un premier endroit piétiné et y trouvent un bâton de ski et une bouteille de vodka vide. Quelques centaines de mètres plus bas, là où la jeune star du hockey semble être retombée, ils découvrent le deuxième bâton et une pointe de ski cassée. A côté, il y a une trace dans la neige. Apparemment celle d'une personne qui a dévalé la pente à quatre pattes.

Le risque d'un scandale national

Peu après, l'attaquant de Jokerit Helsinki est retrouvé. Il est coincé la tête la première dans un tas de neige et, dans son état d'ivresse, ne peut plus s'en libérer par ses propres moyens. Il ne porte plus de gants, pleure de façon hystérique et n'est plus lucide. Le hockeyeur est transporté par hélicoptère à l'hôpital de Davos, où les médecins diagnostiquent de graves engelures. Mais sa vie est sauvée.

La lutte pour sa réputation et contre le scandale commence. Quelques minutes après l'admission de sa star à l'hôpital, Harry Harkimo, le propriétaire de Jokerit Helsinki, se pointe déjà dans la chambre du médecin traitant et insiste pour que le joueur, à moitié gelé, soit emmené à l'aéroport et ramené à Helsinki avec l'équipe. Il craint à juste titre un scandale national. Le père de Juha Lind, Arvi, est le présentateur vedette du journal télévisé du soir sur YLE, la plus grande chaîne TV finlandaise de l'époque, et une célébrité nationale.

IMAGO / SPHO-C

Juha Lind (Finnland) Eishockey WM Herren IIHF Weltmeisterschaft 2001, Länderspiel, Viertelfinale, Nationalmannschaft, Nationalteam Einzelbild KölnArena / Köln Arena Köln
Avec la Finlande, Juha Lind a remporté une médaille aux JO et trois aux Mondiaux.Image: imago-images.de

Le docteur davosien refuse d'abord de confier Juha Lind à Harry Harkimo. Ce n'est que lorsque le médecin de l'équipe finlandaise signe pour assumer l'entière responsabilité que le Grison libère le patient tremblant et toujours ivre.

Un journaliste impertinent et le Panthéon

Au printemps 1997, quelques mois après l'incident, Juha Lind devient, avec Jokerit Helsinki, champion de Finlande pour la troisième fois après 1994 et 1996. Personne au pays n'est au courant de l'histoire. Harry Harkimo a réussi à garder l'affaire totalement secrète. Ou presque.

Quelques semaines plus tard, lors des championnats du monde à domicile de 1997 à Helsinki, Juha Lind est inopinément rattrapé par l'histoire. Un journaliste suisse un peu impertinent lui lance en plein entraînement: «Ce n'est pas vous, le fameux skieur finlandais?»

Juha Lind mettra un terme à sa carrière longtemps après, en 2010, de retour à Jokerit Helsinki. En 2013, il est intronisé au Temple de la renommée du hockey sur glace finlandais.

Adaptation en français: Yoann Graber

Les acteurs de nos séries préférées, ils ont changé?
1 / 10
Les acteurs de nos séries préférées, ils ont changé?
partager sur Facebookpartager sur X
Les jeux vidéos les plus attendus de 2024
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Djokovic a complètement craqué
Novak Djokovic s'est emporté contre le public de Wimbledon lundi soir. Un moment aussi rare dans le tournoi londonien que révélateur.

Scène totalement lunaire lundi soir sur le Centre Court de Wimbledon. Son acteur principal? Novak Djokovic. Le Serbe a réglé ses comptes dans son interview d'après-match avec le public londonien, pourtant réputé très calme et respectueux.

L’article