Sport
Hockey sur glace

Hockey sur glace: la Coupe Spengler en dix images mythiques

La Coupe Spengler en dix images mythiques

En 100 ans d'existence, le tournoi de hockey davosien a vécu des scènes mémorables. Florilège.
27.12.2023, 18:5227.12.2023, 19:17
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Le Hannibal Lecter tchèque

Replonger dans les images de la Coupe Spengler, c'est aussi découvrir à quel point le matériel des hockeyeurs a changé. Voici par exemple à quoi pouvait ressembler un masque de gardien dans les années soixante.

Ersatzgoalie Jursa von Dukla Jihlava beim Finalspiel mit Maske auf der Bank. Dukla Jihlava gewinnt am 2. Januar 1966 in Davos nach einem ungefaehrdeten 5 zu 2 Sieg im Final gegen die schwedische Manns ...
Image: PHOTOPRESS-ARCHIV

L'image, prise le 2 janvier 1966, montre le visage dissimulé de Jan Jursa, le gardien remplaçant de l'équipe tchèque de Dukla Jihlava, qui remportera cette année-là le tournoi après une victoire 5 à 2 en finale contre l'équipe suédoise de Vaesteras.

Le hockey à ciel ouvert

Entre 1924 (première édition du tournoi) et 1979 (installation du toit), l'épreuve grisonne se disputait en plein air. De grands projecteurs ainsi que des lumières disposées au-dessus de la surface de glace permettaient d'éclairer le jeu.

Szenet beim Turnier um den Spengler Cup in Davos im Spiel SKA Leningrad gegen Slovan Bratislava, aufgenommen am 31. Dezember 1971. Leningrad, helles Dress, gewinnt das Spiel gegen Slovan Bratislava mi ...
Sur cette image, prise en 1971, le Slovan Bratislava s'apprête à battre le SKA Leningrad et à remporter le trophée.Image: KEYSTONE

La neige en trouble-fête

Le 30 décembre 1977, de fortes chutes de neige se sont abattues sur Davos, rendant le nettoyage de la glace pratiquement impossible.

Heftiger Schneefall behindert beim Turnier um den Spengler Cup in Davos die Spiele und macht die Eisreinigung praktisch unmoeglich, aufgenommen am 30. Dezember 1977. (KEYSTONE/PHOTOPRESS-ARCHIV/Karl M ...
Image: PHOTOPRESS-ARCHIV

Ce n'était bien sûr pas la première fois (et pas la dernière non plus) que la météo venait perturber la tenue de la compétition. La neige a parfois compliqué les choses, mais le soleil aussi. En 1958, le tournoi a tellement souffert de la chaleur que la finale entre Davos et Milan (6-2) n'a pu avoir lieu que...le 27 janvier 1959.

L'élégance des spectateurs

Certains hivers, il fallait s'habiller chaudement pour pouvoir suivre les exploits des hockeyeurs en plein air. Des spectatrices revêtaient alors leur plus beau manteau de fourrure.

Zuschauerinnen und Zuschauer verfolgen im Schneegestoeber gespannt den Final im Turnier um den Spengler Cup zwischen dem HC Davos und dem Zuercher SC, aufgenommen am 31. Dezember 1944. Der ZSC gewinnt ...
En 1944, lors de la victoire de Zürich contre Davos.Image: PHOTOPRESS-ARCHIV

Du rififi sur la glace

Cheveux impeccablement gominés, l'arbitre M. Berchten a dû séparer les joueurs lors d'une bagarre entre le SKA Leningrad et La Chaux-de-Fonds en 1971.

Schiedsrichter Berchten draengt beim Turnier um den Spengler Cup in Davos im Spiel SKA Leningrad gegen La Chaux-de-Fonds die Spieler bei einer Schlaegerei auseinander, links der Leningrader Grigoriev, ...
Image: PHOTOPRESS-ARCHIV

Ce jour-là, tout était rentré dans l'ordre. Mais pas en 1938. Une bagarre avait dégénéré lors du match décisif entre Prague et Davos. La partie avait dû être interrompue et rejouée en février (victoire 1-0 du HCD).

La joie du Slovan Bratislava

Le 31 décembre 1973, peu après la victoire des Slovaques face au Team Torpedo Gorky, le capitaine Stefan Kordiak et ses coéquipiers n'ont pas attendu d'être au vestiaire pour déboucher le champagne puis le verser dans le trophée.

Die Spieler von Slovan Bratislava feiern beim Turnier um den Spengler Cup in Davos den Turniersieg mit Champagner, rechts mit dem Pokal Captain Stefan Kordiak, aufgenommen am 31. Dezember 1973. Slovan ...
Image: KEYSTONE

Comme l'image ci-dessus le révèle, certains joueurs évoluaient à l'époque avec du «Eye black», une graisse noire appliquée sous les yeux afin de réduire l'éblouissement du soleil.

La transhumance des fans

Le tournoi est si populaire qu'il attire des supporters de toute la Suisse et même de plus loin. Le parking jouxtant la patinoire est occupé par des dizaines de cars ayant déversé des fans de différents clubs qui, le temps des fêtes, oublient leur rivalité pour se côtoyer dans la joie et la bonne humeur, que ce soit dans les tribunes ou dans les bars de la station.

An supporter of Swiss ice hockey club HC Davos points to the ice hockey stadium where more than 50 coaches from all parts of Switzerland are parked at the opening day of the 78th ice hockey Spengler C ...
Un supporter davosien montre la cinquantaine de cars ayant acheminé les fans pour l'ouverture du tournoi en 2004. Image: KEYSTONE

Le hockey champagne

L'édition 2004 restera dans les mémoires puisque cette année-là, de nombreuses stars de NHL ont pu participer à la Coupe Spengler en raison du lock-out décrété en Amérique du nord. La finale, disputée devant 7580 spectateurs (guichets fermés), a été remportée par le HC Davos d'un grand Jonas Hiller et des stars américaines Joe Thornton, Rick Nash ou encore Martin St-Louis.

Swiss HC Davos team poses with the cup, after winning their final against Czech Sparta Prague at 78th ice hockey Spengler Cup tournament in Davos, Switzerland, Friday, December 31, 2004. (KEYSTONE/Fab ...
Le HCD à la fête.Image: KEYSTONE

Nash, qui faisait une pige dans les Grisons entre deux saisons avec les Blue Jackets de Columbus, avait eu ces mots élogieux:

«Je pense que seuls la Coupe Stanley et le Championnat du monde ont une cote plus élevée que la Coupe Spengler»

La moustache de Bertolotti

L' arbitre biennois Reto Bertolotti se fait raser la moustache apres le defi d'un supporter, lors de la 78e Spengler Cup, ce mardi 28 decembre 2004 a Davos. L'arbitre a confesse ne s&#0 ...
Image: KEYSTONE

Il s'était décidément passé beaucoup de choses en 2004 à Davos. Mis au défi par un supporter, l'arbitre biennois Reto Bertolotti s'était fait raser sa moustache (qu'il portait élégamment depuis 25 ans) en direct devant les caméras de télévision et face à des tribunes pleines à craquer.

Un conseiller fédéral sur le banc des pénalités

Il n'est pas rare que des politiciens se rendent à Davos pour assister à la Coupe Spengler. En 2007, c'est Samuel Schmid, alors à la tête du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), qui avait fait le déplacement dans les Grisons.

Swiss Defense Minister Samuel Schmid, right, is sitting down on the penalty bench next to HC Davos' Janne Niinimaa, left, during the game HC Davos against HC Moeller Pardubice at the 81th Spengle ...
Image: KEYSTONE

Il n'avait pas hésité à se munir d'une écharpe jaune et bleu. Il avait ensuite assisté à une partie du match entre Davos et Pardubice depuis...le banc des pénalités!

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Les acteurs de nos séries préférées, ils ont changé?
1 / 10
Les acteurs de nos séries préférées, ils ont changé?
partager sur Facebookpartager sur X
Le twist de ce «kiss cam» durant un match de hockey est épique
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Cette pépite de la Nati a eu une révélation mystique
Ruben Vargas joue un rôle central dans l'équipe de Suisse à l'Euro. Le Lucernois (25 ans) se livre dans cette interview profonde où il évoque notamment sa foi en Dieu.

Il est vif, agile et aime dribbler. Ruben Vargas a le potentiel pour devenir le joueur offensif clé de la Nati pendant cet Euro. A plus long terme, le Lucernois de 25 ans peut rendre le départ prochain de Xherdan Shaqiri un peu plus supportable.

L’article