DE | FR
Bild

Le dernier champion venait de Berne. Keystone

Ice master Zaugg

Le hockey suisse met tout en œuvre pour éviter le ridicule

Un seul cas de quarantaine pendant les play-offs fausserait complètement la compétition. Pour ne pas couronner un champion bidon, les dirigeants négocient des mesures spéciales.

Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story


Si les play-offs, ou les pré-playoffs, qui commencent le 7 avril prochain, devaient être interrompus à cause d’un seul cas de quarantaine, la lutte pour le titre deviendrait une farce - selon le règlement actuel, une équipe qui présente des cas contacts est exclue du championnat pour une durée maximale de dix jours.

La finale ne pourrait plus se jouer «au meilleur des cinq matches», mais seulement «au meilleur des trois». On adosserait au vainqueur le terme peu valorisant de «champion du Covid». Deux cas de quarantaine pourraient même conduire à l'annulation pure et simple des play-offs. Dans cette hypothèse, le vainqueur de la saison régulière, s’il est encore en lice à ce moment-là, serait couronné. Sans aucun doute, un champion d’opérette.

Bild

Au HC Lausanne, certains matchs ont dû être reportés, en raison d'une quarantaine en janvier, après des cas de Corona. keystone

Les clubs se seraient mis d'accord pour qu'aucune équipe ne soit éliminée des play-offs à la suite d’une quarantaine. Un vainqueur ne serait officiellement déclaré que si la série peut aller à son terme, dans les délais impartis.

A cet égard, les disparités cantonales, en termes de mesures anti-Covid, posent un problème majeur. Certains médecins cantonaux envoient toute une équipe en quarantaine dès qu’un joueur est testé positif. D'autres ordonnent l’isolement du seul joueur infecté, tandis que le reste de l’équipe est autorisée à poursuivre ses activités.

Le directeur de La ligue suisse de hockey sur glace, Denis Vaucher, aurait négocié un accord avec la conférence des directeurs cantonaux de la santé, pour que le seul joueur infecté soit placé en quarantaine. «Oui, c'est exact. Nous espérons obtenir la confirmation écrite prochainement et donc le feu vert», confirme Denis Vaucher.

Bild

Denis Vaucher, directeur de la National League. keystone

Avec ce nouveau régime national, il y aurait toutes les chances que les play-offs se disputent en «best of seven» pour les quarts de finale, au minimum en «best of five» pour les demi-finales et la finale. Les clubs adapteront le format au fur et à mesure de la compétition, au gré des éventuelles quarantaines.

De cette façon, le vainqueur des play-off serait le digne champion d’une saison chaotique, mais complète, et n'aurait pas à subir les railleries liées à son statut de «profiteur du Covid».

Le dernier match de la finale se jouera quoi qu’il advienne, le 14 mai, au plus tard. Le 13, l'équipe nationale doit s'envoler pour Riga (Lettonie), afin d'y disputer les deux derniers matchs de préparation aux championnats du monde (qui commenceront le 22 mai contre la République tchèque).

Bild

Le sélectionneur de l'équipe de suisse, Patrick Fischer. keystone

D’ores et déjà, le sélectionneur Patrick Fischer aurait fait part de sa volonté de ne pas emmener avec lui les titulaires des équipes finalistes. Il voudrait donner la possibilité aux futurs champions de faire la fête et la grasse matinée pendant trois ou quatre jours. Il nous le confirme: «Oui, c'est le plan.»

Marre du Hockey, regardez ces images de l'Xtreme de Verbier

1 / 7
Xtreme de Verbier
source: keystone / valentin flauraud
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Article traduit de l'allemand par Charlotte Donzallaz

Plus d'articles sur le sport

Au FC Sion, un président qui s'éclate et des joueurs qui s'en fichent

Link zum Artikel

Courageux et touchants: huit coming out qui ont marqué le sport suisse

Link zum Artikel

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel

Obsédés par le but, les attaquants en deviennent égoïstes et hargneux

Link zum Artikel

Keylor Navas est-il le meilleur gardien du monde?

Link zum Artikel

Le taekwondo fait un carton auprès des petites filles

Link zum Artikel

Ces habitudes que le coureur de Sierre-Zinal se réjouit de reprendre

Link zum Artikel

Pourquoi les footballeurs sont-ils nuls quand on les change de poste?

Link zum Artikel

Vers un «surplus» de joueurs étrangers en Swiss League?

Link zum Artikel

Le top 6 des frasques de Lara Gut-Behrami

Link zum Artikel

Le Canadien de Montréal a toujours déchaîné les passions

Link zum Artikel

Les petites combines des cyclistes pour gruger en toute impunité

Link zum Artikel

Les cambriolages, fléau du football français

Link zum Artikel

On pourra rejouer au foot pour de vrai... mais avec un masque

Link zum Artikel

Fayot, salaud ou intello, quel type d’entraîneur pour le FC Sion?

Link zum Artikel

L'argent s'apprête à couler dans la vallée du Rhône

Link zum Artikel

Les gens cool pourront bientôt surfer à Sion beach

Link zum Artikel

Les présidents de club sont toujours plus jeunes

Link zum Artikel

Mathématiquement, Federer est relégué. Mais qui aime les maths?

Link zum Artikel

Pour jouer au foot, ces Romands bravent la police et le Covid

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Ice master Zaugg

L'argent s'apprête à couler dans la vallée du Rhône

Le HC Sierre va-t-il devenir le 14e club de National League? Un projet des plus ambitieux qui fait trembler le monde du hockey suisse. Une fois de plus, Chris McSorley est derrière tout ça. Est-il en train de construire un château de sable ou une future place forte du hockey helvétique?

Depuis que Chris McSorley (58 ans) a été bouté hors de Genève-Servette, il est à la recherche d'une nouvelle aventure. Mais pas pour des raisons financières. Si la justice lui donne raison dans le litige qui l'oppose aux Aigles, les indemnités qu'il recevra le nourriront, lui et sa famille, pour le reste de sa vie.

Le charismatique Canadien a trouvé un nouveau défi. Il était pressenti en début d'année sur le banc du CP Berne. Une entente qui ne s'est finalement pas concrétisée. Alors il …

Lire l’article
Link zum Artikel