DE | FR
Des journaux français et britanniques ont confondu Benjamin Mendy (tout à gauche), joueur de Manchester City accusé de viols, avec Ferland Mendy (Real Madrid, au centre) et Edouard Mendy (Chelsea).
Des journaux français et britanniques ont confondu Benjamin Mendy (tout à gauche), joueur de Manchester City accusé de viols, avec Ferland Mendy (Real Madrid, au centre) et Edouard Mendy (Chelsea).Image: keystone/shutterstock

Affaire Benjamin Mendy: tous les Noirs se ressemblent-ils?

Des journaux français et britanniques ont confondu Benjamin Mendy, joueur de Manchester City accusé de viols, avec Ferland Mendy (Real Madrid) et Edouard Mendy (Chelsea). Malaise!
18.11.2021, 18:0919.11.2021, 07:45

«Triste de voir qu'en 2021, en France comme en Angleterre, pour certains, les Noirs n'ont ni prénoms ni visages distincts.» Sans être désobligeants, ces mots mesurés mais un brin sarcastiques d'Edouard Mendy illustrent amplement l'agacement du gardien de but de Chelsea et international sénégalais. Des médias britanniques et français l'ont pris pour Benjamin Mendy, défenseur de Manchester City et champion du Monde 2018 avec la France, actuellement en détention préventive pour des accusations de viols et d'agression sexuelle.

Un troisième Mendy

Joueur du Real Madrid, Ferland Mendy a été victime de la même bourde de la part du journal Le Parisien. L'arrière gauche madrilène a, lui aussi, très peu goûté de ce manque de professionnalisme qu'il assimile implicitement à du racisme.

Visages et maillots différents

«Ces erreurs de photos paraissent anecdotiques. Elles sont, au contraire, hautement symboliques. Ce n'est pourtant pas si compliqué de différencier deux visages, d'autant plus quand le maillot est d'une aide précieuse», a encore protesté Edouard Mendy sur les réseaux sociaux.

Pourquoi pasavec les Hazard?

Les méprises des médias anglais et français ont évidemment occupé les débats sur les réseaux sociaux. Certains se demandent pourquoi de telles erreurs ne surviennent pas quand il s'agit des frères Hazard ou d'autres sportifs portant le même nom de famille.

Ces bourdes malaisantes ne sont pas sans rappeler la saillie d'une autre époque du défunt journaliste sportif français Thierry Roland lors d'un match Corée du Sud - France lors de la Coupe du Monde 2002.

«Il n'y a rien qui ne ressemble plus à un Coréen qu'un autre Coréen, surtout habillé en footballeur, d'autant plus qu'ils sont tous bruns et qu'ils mesurent tous 1m70»
Thierry Roland sur TF1 lors du Mondial 2002

Il y a deux semaines, un journaliste irlandais avait confondu Benjamin Mendy avec Bernard Mendy. Ancien joueur du PSG et international français, ce dernier a pris sa retraite sportive en 2016 et est actuellement entraîneur adjoint de l'équipe féminine du PSG.

De Roger Mendy, ancien international sénégalais et premier africain à inscrire un but en Série A, au défunt champion du monde de boxe Jean-Baptiste Mendy, des centaines de sportifs de renom portent ce patronyme. Mendy est un nom de famille dont l'origine se trouve en Casamance, au sud du Sénégal, et en Guinée-Bissau.

Explosion de joie de la Nati après l'arrêt de Sommer

1 / 14
Explosion de joie de la Nati après l'arrêt de Sommer
source: keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

La Suisse c'est le pays du foot

«Le masque me donne des boutons et me fait moins bien jouer au volley»
Marine (prénom d'emprunt) est obligée de porter un masque avec son équipe de volley amateur, ce qui provoque chez elle plaques rouges, démangeaisons et boutons. «Je ne suis pas la seule dans ce cas. Tout le monde souffre», dit-elle.

Marine, les mesures anti-Covid vous obligent à porter un masque en compétition depuis fin décembre. Quel impact cela a-t-il sur la pratique de votre sport?
Le masque me grattait déjà dans la vie de tous les jours, mais c'était encore supportable. En compétition, la transpiration aggrave tout. Je développe de l'eczema: rougeurs, démangeaisons partout sur le visage, boutons. Ce n'est pas du tout agréable.

L’article