DE | FR
Image: Keystone

De condamné à gagnant de la Ligue des Champions, les cinq vies du «Phénix»

Bernard Tapie est mort ce dimanche matin à l'âge de 78 ans des suites d’une longue maladie. L'ancien dirigeant de l'Olympique de Marseille laisse derrière lui un héritage aussi complexe que ses multiples vies.
03.10.2021, 12:2605.10.2021, 18:23
Jonathan Amorim
Suivez-moi

Bernard Tapie est mort ce dimanche 3 octobre 2021 aux alentours de 8h40 après un long combat contre le cancer. De par son charisme, ses éclats, mais aussi ses coups tordus, il a été pendant plus de 40 ans une figure marquante de l'histoire politique, économique et sociétale française. Il restera à jamais le premier président d'un club de football hexagonal à avoir remporté la Ligue des champions. Voici son histoire, en cinq points.

Le visage de L'OM qui gagne ⚽

Passionné de sport, c'est par le cyclisme que Bernard Tapie pénètre dans ce milieu en créant l'équipe «La Vie Claire» qui remporte un Tour de France en 1985. Homme d'affaires spécialisé dans le rachat d'entreprises en difficulté, il s'empare de l'Olympique de Marseille pour un franc symbolique en 1986.

Il y monte une équipe ambitieuse à son image en recrutant notamment Jean-Pierre Papin à Monaco et Alain Giresse à Bordeaux. Les Marseillais remportent quatre titres consécutifs de 1989 à 1992. Mais c'est en 1993 que l'OM de Tapie va signer son plus grand exploit en remportant la Ligue des champions en battant l'AC Milan en finale 1-0. Cette victoire reste la seule du football français dans cette compétition à ce jour. A jamais les premiers.

Le match en entier ⤵️

Vidéo: YouTube/OM

Mais l'OM de Tapie, ce sont également des affaires dont la plus connue:

L'affaire «Valenciennes» 💸

En juin 1993, quelques semaines après le sacre en Ligue des champions, démarre un feuilleton qui va faire vibrer la France durant de long mois. Le défenseur de Valenciennes Jacques Glassmann confie à son entraineur avoir été approché par des joueurs de l'OM pour «lever le pied» contre de l'argent alors que les deux équipes s'affrontent six jours avant la finale de la Ligue des champions. Deux autres valenciennois sont également contactés: Jorge Burruchaga et Christophe Robert.

Image: Keystone

La ligue de football porte alors plainte contre X et le directeur général de l'OM de l'époque est désigné comme le coupable. Ce dernier affirme avoir agi sur ordre direct de son président, Bernard Tapie. Le président marseillais est alors condamné à huit mois de prison ferme et le club est relégué en deuxième division ce qui précipite sa mise en faillite. Cette affaire est extrêmement médiatisée, l'arrivée de Bernard Tapie en prison étant même diffusée en direct à la télévision.

Contre toute attente, le club termine premier de deuxième division l'année suivante malgré une interdiction de recrutement. Bernard Tapie réussit à convaincre certains joueurs de rester, sans salaire, les associe à ses pépites du centre de formation et à quelques vieilles gloires proches de la retraite comme l’Irlandais Tony Cascarino qui termine meilleur buteur.

La sauce prend, l'OM regagne. Mais, toujours en dépôt de bilan, le club se voit interdire par la DNCG, présidée par André Soulier, le président du Parti républicain dans le Rhône et adversaire politique déclaré de Bernard Tapie, la remontée en Ligue 1. Football et politique, l'histoire de la vie de Bernard Tapie.

L'homme politique 👔

Homme de droite, Bernard Tapie est lancé en politique par François Mitterrand en 1987 qui souhaite s'entourer de personnalités non-politique dans sa campagne présidentielle. Il devient député («Majorité présidentielle») des Bouches-du-Rhône en 1989 et enchaîne les succès: Aux régionales de 1992, aux législatives de 1993, aux européennes de 1994.

Image: Keystone

Son plus grand fait d'arme est le fameux débat face à Jean-Marie Le Pen, en septembre 1989, sur le thème de l'immigration. Le débat fait un carton et Bernard Tapie restera ensuite en guerre permanente contre le Front National, allant même jusqu'au combat total non seulement contre Jean-Marie Le Pen mais également contre ses électeurs.

Deux heures de «punchline»

Lors d'une réunion du FN, il se pointe, prend la parole en affirmant qu'il faut renvoyer loin sur un bateau tous les immigrés. Acclamation de la foule à laquelle il répond par :

« J’ai parlé d’un massacre, d’un génocide, de tuer hommes, femmes et enfants, et vous avez applaudi. Demain, au moment de vous raser ou de vous maquiller, lorsque vous vous verrez dans la glace, gerbez-vous dessus»
Bernard Tapie aux électeurs du FN

En 1992, il rejoint officiellement le gouvernement de François Mitterrand en tant que ministre de la Ville, un poste nouvellement créé pour s'occuper des problèmes des quartiers difficiles. Il devient la star de ce gouvernement de gauche.

Il doit toutefois démissionner au bout de deux mois pour abus de biens sociaux. Après un non-lieu, il revient à ce poste pour trois mois fin 1992-début 1993. Il est le premier ministre à faire les frais de la jurisprudence Bérégovoy-Balladur qui contraint à démissionner du gouvernement en cas de mise en examen.

L'affaire Adidas 🏦

En 1993, Bernard Tapie se plait dans son rôle de ministre. Il souhaite donc vendre ses entreprises dont le géant du sport Adidas, l'étiquette d'entrepreneur et celle d'homme politique étant incompatibles.

Il confie le mandat de vente au Crédit lyonnais, banque publique. Cette dernière prend part au rachat avant de réaliser un gros bénéfice lors de la revente. Bernard Tapie se sent floué et attaque la banque en justice.

En 2008, il empoche 400 millions d'euros (431 millions de francs) que lui octroie l'arbitrage dans ce vieux conflit. Mais, neuf ans plus tard, il est condamné définitivement à rendre l'intégralité des sommes. Pourtant, dans le volet pénal de cette saga judiciaire, le tribunal le relaxe en juillet 2019 des accusations «d'escroquerie».

«Mon cancer vient de prendre un sale coup dans la gueule ! C'est bien la preuve qu'il faut toujours, toujours, se battre jusqu'au bout»
Bernard Tapie en 2019

Homme de spectacle 🕺

En 1995, Bernard Tapie est en faillite personnelle et donc dans l’interdiction de faire des affaires, il est inéligible en politique, et interdit de fonction dans le football. Il trouve dans l'industrie du spectacle et du divertissement une reconversion parfaite. Il devient acteur, écrivain et même chanteur.

Il enregistre un single en 1998 C’est beau la vie, avec le rappeur Doc Gynéco. On vous laisse juger par vous-même le résultat:

Un duo très improbable

Il tient également plusieurs rôles dans des films et pièces de théâtre avant de rejoindre la radio et la télévision où sa forte personnalité et son franc-parler sont appréciés des chaînes de télévision, assurées de faire une belle audience avec l'ancien dirigeant de l'Olympique de Marseille. En 2004, il s'essaie au rôle de consultant sportif sur TF1 lors de la finale de la Ligue des champions AS Monaco-FC Porto en commentant le match avec Thierry Roland et Jean-Michel Larqué.

Image: Keystone

Après être revenu au monde des affaires en 2009, il met en 2012 la main sur les derniers titres du groupe Hersant, dont «La Provence», à Marseille.

Un petit best-of de ses interventions à la télévision

Vidéo: YouTube/Brut

Atteint depuis 2017 d'un cancer métastasé, celui qui a connu au moins six vies publiques: Entrepreneuriale, politique, sportive, artistique, médiatique et judiciaire résumait de la manière suivante sa vie il y a encore quelques mois:

«J'ai eu un parcours extraordinaire, je suis plus qu'heureux!»
Bernard Tapie sur sa vie

La prof de yoga vaudoise qui a le plus beau bureau du monde

1 / 7
La prof de yoga vaudoise qui a le plus beau bureau du monde
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

C'est quoi James Bond?

Plus d'articles sur le sport

Le record du monde des abdos est-il de la gnognote?

Link zum Artikel

Une tribune s'effondre aux Pays-Bas, comment éviter ça en Suisse?

Link zum Artikel

Prison, amende: que risquent Benzema, Mendy et Hernandez?

Link zum Artikel

Marco Odermatt: «Les JO ne sont pas si importants pour moi»

Link zum Artikel

Un genou qui grince est parfois le signe d'un athlète qui craque

Link zum Artikel

Nina Christen raconte sa dépression: «Je ne pouvais pas sortir du lit»

Link zum Artikel

La pénurie de vélos frappe les équipes professionnelles

Link zum Artikel

«En moyenne, un joueur de Gottéron gagne 290 000 francs par an»

Link zum Artikel

Comment Arsène Wenger nous a convaincus que son idée était juste

Link zum Artikel

A Ambri, le coup de gueule d'un président contre les voleurs

Link zum Artikel

En hockey, les séries de victoires touchent au paranormal

Link zum Artikel

Pourquoi les fans de foot détestent les billets nominatifs?

Link zum Artikel

Neymar est au bout du rouleau, mais peut-on vraiment le plaindre?

Link zum Artikel

Entraîner le FC Sion, une chance qui ne se refuse pas

Link zum Artikel

Ces enfants abandonnés qui font des carrières hors pères

Link zum Artikel

«On ne sort pas indemne du marathon des Sables»

Link zum Artikel

«Le seul moyen pour être un grand club de foot? Appartenir à un Etat»

Link zum Artikel

Les entraîneurs à capuche cherchent-ils à faire jeun’s?

Link zum Artikel

«Enquêter sur des violences conjugales? Pas le rôle de l'ATP»

Link zum Artikel

«Je travaille avec un coach personnel depuis 6 ans»

Link zum Artikel

Du FC Monthey à l'équipe nationale de Turquie en 3 ans

Link zum Artikel

Un rugbyman victime de démence va léguer son cerveau à la science

Link zum Artikel

Les fans romands du Barça font le deuil de Messi, et c'est difficile

Link zum Artikel

Daniel Vukovic, ce dur au cœur très tendre que tout le monde aime

Link zum Artikel

Vous n'avez jamais vu jouer Pelé? Eux oui, et ils vous racontent

Link zum Artikel

Un doc plonge dans le cerveau torturé d'une ex-star du tennis

Link zum Artikel

Les footballeurs ne supportent plus d'être remplacés

Link zum Artikel

Petkovic: «La méfiance de l'ASF a été difficile à accepter»

Link zum Artikel

Costaud, un peu fou, la Suisse a son nouveau patron de Coupe Davis

Link zum Artikel

Netflix entretient le mystère autour de Michael Schumacher

Link zum Artikel

Pour les sportifs, un petit joint ne fera bientôt plus de mal

Link zum Artikel

Berne était le Bayern du hockey, désormais il ressemble à Ajoie

Link zum Artikel

Roger Federer réussit un coup de maître avec son entrée en bourse

Link zum Artikel

Née qu'avec 8 doigts, Francesca Jones est une pépite du tennis

Link zum Artikel

Les Suisses cartonnent en contre-la-montre, depuis un sacré temps

Link zum Artikel

Les supporters ont-ils attrapé la grosse tête?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Shaqiri passeur décisif pour ses débuts avec Lyon

Xherdan Shaqiri a réussi ses débuts avec le maillot de l'Olympique lyonnais, lors de la victoire face à Strasbourg (3-1) dimanche soir. L'international suisse a offert un caviar sur un centre pour le 2-0. Il a été ovationné à sa sortie.

Xherdan Shaqiri n'a pas manqué ses grands débuts sous le maillot de l'Olympique lyonnais.

Titularisé par le coach Peter Bosz, le Bâlois a réalisé l'assist sur le deuxième but de l'OL, qui s'est imposé 3-1 devant Strasbourg dans le cadre de la 5e journée de Ligue 1.

L'international helvétique s'est fait l'auteur d'un somptueux centre rentrant du pied droit qui a trouvé la tête de Jason Denayer à la 64e minute. Il a été ovationné par le public lorsqu'il a été remplacé à la 74e par Lucas …

Lire l’article
Link zum Artikel