Sport
Jeux olympiques

Jeux olympiques: la Suisse candidate pour les JO d'hiver 2030?

Des discussions ont été engagées entre le CIO et Swiss Olympic pour une candidature de la Suisse pour les JO d'hiver 2030.
Des discussions ont été engagées entre le CIO et Swiss Olympic pour une candidature de la Suisse pour les JO d'hiver 2030.image: shutterstock

La Suisse envisage d'accueillir les JO 2030

Et si notre pays organisait les Jeux olympiques d'hiver 2030? Cette idée, impensable il y a quatre ans, est désormais concrète: Swiss Olympic et le CIO ont lancé des discussions jeudi dernier.
29.03.2023, 16:4809.04.2023, 10:06
Rainer Sommerhalder / ch media
Plus de «Sport»

C'est un sujet brûlant. Surtout en Suisse. Ces 15 dernières années, les tentatives d'organiser des Jeux olympiques d'hiver ont toujours été repoussées lors de votations cantonales.

On a presque oublié les larmes de la population valaisanne, sûre de sa victoire, lorsque Juan Antonio Samaranch, alors président du Comité international olympique (CIO), a annoncé au monde entier, le 19 juin 1999, le choix de «Torino» au lieu de «Sion» comme ville organisatrice pour 2006. Cette candidature, qui avait soulevé une vague d'enthousiasme dans le pays, s'était terminée dans une ambiance de fin du monde.

A young supporter of the candidature Sion 2006 shows his disappointment and anger in Sion, Switzerland, Saturday, June 19, 1999 immediately after the International Olympic Committee (IOC) president Ju ...
Un mélange de tristesse et de colère à Sion, le 19 juin 1999.Image: KEYSTONE

Actuellement, des discussions sérieuses ont lieu en coulisses sur une éventuelle candidature helvétique pour les Jeux d'hiver de 2030. Jeudi dernier, un trio de cadres du CIO a reçu à Lausanne une délégation suisse pour des entretiens exploratoires. Le directeur général Christophe De Kepper, le directeur exécutif des JO Christophe Dubi ainsi que Jacqueline Barett, directrice des futurs sites olympiques, voulaient sonder si la Suisse pouvait envisager une candidature.

Skieurs entreprenants et retournement de veste

La délégation suisse était menée par Jürg Stahl et Ralph Stöckli, respectivement président et directeur JO de Swiss Olympic. Des représentants des différentes fédérations de sports d'hiver étaient aussi présents, emmenés par le président de Swiss-Ski, Urs Lehmann. Ces derniers doivent jouer un des rôles principaux dans un éventuel concept olympique, même si un véritable processus de candidature ne peut être déclenché que par Swiss Olympic.

Urs Lehmann est serein mais prudent avant les Mondiaux
Urs Lehmann est un fervent partisan de la candidature suisse pour les JO 2030. Image: keystone

«Le sport pour le sport!» est le slogan officieux de cette initiative, dans laquelle la fédération de ski, qui surfe actuellement sur une vague de succès sportif, joue un rôle de pionnier et tente actuellement de convaincre en coulisses.

Dès ce jeudi, le Conseil exécutif de Swiss Olympic décidera lors de sa séance si l'on passe à la phase 2, autrement dit transformer le «dialogue informel» actuel avec le CIO en un «dialogue continu» plus concret. Ce partenariat comprend également l'élaboration d'une étude de faisabilité financée par le CIO.

Face à la récente votation populaire perdue en Valais en 2018, Swiss Olympic avait d'abord catégoriquement exclu une nouvelle tentative pour 2030. Entre-temps, l'instance a changé d'avis. Ces discussions informelles avec le CIO comprennent un mandat d'examen des conditions-cadres pour l'organisation de Jeux d'hiver en Suisse, sans toutefois préciser l'année.

Swiss Olympic apporte des précisions sur ces discussions en cours:

«En tant que Comité national olympique suisse, Swiss Olympic salue le débat sur l'organisation éventuelle de Jeux olympiques et paralympiques d'hiver en Suisse. Il est clair que seule une candidature avec une approche nationale est envisageable. Swiss Olympic ne poursuivra pas les concepts locaux basés sur les sites.»
Swiss Olympic

Des Vikings hésitants et un tapis rouge pour la Suisse

Le CIO peine à trouver une option valable pour les Jeux 2030, de quoi peut-être tenter encore davantage Swiss Olympic. Le directeur olympique du CIO, Christophe Dubi, avoue ouvertement qu'aucun candidat ne figure actuellement dans la troisième et plus sérieuse catégorie de discussion, appelée «dialogue ciblé». Il était initialement prévu d'attribuer les Jeux d'hiver 2030 en octobre prochain, lors du congrès du CIO à Mumbai. Il n'en sera rien.

Bundesrat Adolf Ogi wirbt am Montag den 21. Dezember 1998 in Bern, vor einer BLS Lok mit dem Logo von Sion 2006 fuer die Olympischen Spiele in der Schweiz . Die Bern Loetschberg Simplon Bahn (BLS) unt ...
La candidature de Sion 2006, portée notamment par Adolf Ogi, avait connu un fort enthousiasme en Suisse. Image: KEYSTONE

Le favori initial, Sapporo, a dû stopper sa candidature en raison d'une affaire de corruption. Le CIO souhaite placer Salt Lake City en pole position pour 2034 et non en 2030, car cette candidature états-unienne serait alors trop proche des Jeux d'été de 2028 à Los Angeles, dans le même pays. Il y a quelques jours, la Suède, qui a été battue par Cortina-Milan pour les JO 2026, a laissé entrevoir l'examen d'une nouvelle candidature. Mais il n'y a rien de plus sur la table pour le moment.

Ce n'est un secret pour personne qu'une candidature suisse pour 2030 serait très bien reçue par le CIO. Au point de pouvoir, en tant que pays organisateur, dicter certaines conditions pour l'organisation de ces Jeux à la plus puissante organisation sportive du monde?

CIO plus flexible et partisans très enthousiastes

Quoi qu'il en soit, dans le cadre de ses réformes, le CIO a modifié le processus de candidature il y a quatre ans en adoptant une approche plus flexible. Les deux points de la Charte olympique qui stipulaient que les Jeux devaient être attribués sept ans avant l'événement et qu'ils devaient se dérouler dans un seul pays ont, par exemple, été supprimés.

Pittoresque view of Sion, Switzerland, with landmark castle Tourbillon/church Varela in the centre this February 10, 1999. Sion is an official candidate for the Olympic Winter Games 2006. The other co ...
En tout cas, niveau décor pour des Jeux olympiques, il y a bien pire... Image: KEYSTONE

La mise en place de deux commissions permanentes pour les futurs sites d'été et d'hiver et l'introduction des trois étapes de dialogue ont aussi permis de réduire massivement les risques de coûts pour les candidats potentiels. Le CIO accompagne désormais ceux-ci tout au long de leur candidature.

Conséquences: ces nouvelles règles ont déjà permis une double attribution des Jeux d'été 2024 (Paris) et 2028 (Los Angeles) ainsi qu'une désignation anticipée de Brisbane pour 2032, sur recommandation de la Commission.

Des JO d'e-sport seraient sûrement moins passionnants à organiser👇

Un tel scénario serait aussi envisageable pour la Suisse en 2030. Il s'agit en quelque sorte d'une promesse faite en coulisses par le CIO au pays candidat d'obtenir rapidement la certitude de se voir attribuer les Jeux. Les partisans d'une candidature parlent donc d'une «opportunité unique», d'autant plus que les plans d'une double attribution simultanée pour 2030 et 2034 (Salt Lake City) sont apparemment avancés.

Adaptation en français: Yoann Graber

Des mèmes pour parler de la réforme des retraites en France
1 / 15
Des mèmes pour parler de la réforme des retraites en France
source: instagram
partager sur Facebookpartager sur X
Trois footballeurs romands font le buzz sur TikTok
Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
«Puissant», «légendaire»: KO historique en MMA
Max Holloway est venu à bout de Justin Gaethje, dans la nuit de samedi à dimanche à l'UFC 300. Il s'est imposé par KO... à la dernière seconde d'un combat acharné.

L'UFC 300 a réservé du grand spectacle aux amateurs de MMA. La soirée, légendaire, a vu Alex Pereira battre Jamahal Hill par KO, au premier round de ce qui était le main event. Mais malgré son chef d’œuvre, un combattant des poids légers lui a volé la vedette.

L’article