Sport
Lara Gut-Behrami

Lara Gut-Behrami décroche sa première médaille d'or aux JO de Pékin

Lara Gut-Behrami médaille d'or Jeux Olympiques JO Pékin 2022 ski super-G
A 30 ans, Lara Gut-Behrami s'offre une consécration qu'elle attendait depuis plus d'une décennie.Image: keystone

Lara Gut-Behrami se pare d'or en Super-G, Gisin de bronze

La Tessinoise s'est parée d'or dans un super-G où l'Obwaldienne Michelle Gisin a décroché le bronze.
11.02.2022, 05:3811.02.2022, 08:54
Plus de «Sport»

A 30 ans, Lara Gut-Behrami s'offre une consécration qu'elle attendait depuis plus d'une décennie. Privée des Jeux de Vancouver 2010 après une opération à la hanche, elle avait enchaîné les déceptions à Sotchi, où sa médaille de bronze de la descente lui avait laissé un goût amer, puis à PyeongChang.

Privée d'or pour 0''10 par le duo Dominique Gisin/Tina Maze en descente à Sotchi, la Tessinoise avait surtout terminé à la pire des places – la quatrième – dans «sa» discipline, le super-G, en Russie comme en Corée du Sud. Elle avait manqué le bronze pour 0''07 à Sotchi et pour... 0''01 à PyeongChang!

Une nouvelle approche

Mais Lara Gut-Behrami, qui suscitait déjà les plus folles attentes alors qu'elle avait à peine 17 ans, n'est plus la même femme. Désormais plus relâchée dans son approche de la compétition, elle a touché le Graal en ce 11 février 2022, un an après avoir cueilli ses deux premiers titres mondiaux à Cortina (super-G et géant).

La lauréate du classement général de la Coupe du monde 2015/16 a qui plus est abordé ce super-G de manière détendue, quatre jours après avoir arraché une deuxième médaille de bronze olympique inespérée en géant. Elle n'a cette fois-ci pas failli dans une discipline qui lui a rapporté 17 de ses 34 succès en Coupe du monde.

Une deuxième médaille pour Gisin

En larmes dans l'aire d'arrivée, Lara Gut-Behrami a devancé de 0''22 sa dauphine autrichienne Mirjam Puchner. Troisième à 0''30 malgré une faute de ligne, Michelle Gisin a quant à elle effacé sa déception du géant dans lequel elle avait craqué en deuxième manche après avoir signé le deuxième temps sur le premier parcours.

L'Obwaldienne de 28 ans s'est ainsi offert une deuxième médaille olympique, quatre ans après son sacre en combiné. Son sourire rayonnant contrastait avec la déception de l'outsider schwytzoise Corinne Suter, 13e à 0''98, juste derrière la quatrième représentante de Swiss Olympic Jasmine Flury (12e). (ats/jch)

Skier en dansant? Cette ex-discipline officielle des JO est incroyable
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Il faut que l'ATP agisse!»: à Gstaad, Tsitsipas lance un cri du cœur
Le Grec, tête d'affiche cette semaine du tournoi dans l'Oberland bernois, exhorte l'instance à sensibiliser les tennismen sur les risques de cancer de la peau.

Cet après-midi de juillet ressemble à tant d'autres à Gstaad. Une température agréable (22°C), un ciel partiellement nuageux et puis, tout à coup, le soleil qui cogne dès que les nuages s'écartent. Les spectateurs de la Roy Emerson Arena semblent prévenus que la météo, dans ce village perché à 1'000 mètres d'altitude, peut être particulièrement traîtresse et le soleil dangereux pour leur peau: ils sont nombreux à porter chapeaux, casquettes et même pulls ou linges sur la tête pour protéger celle-ci.

L’article