Sport
Servette FC

Super League: Yverdon corrige ses erreurs et Servette

Yverdon's forward Christopher Lungoyi, right, celebrates his goal with his teammate Yverdon's forward Evans Maurin, left, after scoring the 3:0, during the Super League soccer match of Swiss ...
Le buteur d'Yverdon Christopher Lungoyi (à droite) et son coéquipier Evans Maurin.Keystone

Yverdon corrige Servette: que faut-il en déduire?

Après un début de saison inquiétant, Yverdon remet de l'ordre dans son effectif et bat Servette 4-1. Les Genevois restent sur une seule victoire depuis la reprise.
26.08.2023, 20:2627.08.2023, 11:33
Team watson
Team watson
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Yverdon démarre...

Avant la Coupe de Suisse, Yverdon restait sur une défaite 6-1 à Lugano et une quinzaine de nouvelles recrues à intégrer - à peine moins que Nottingham Forest et Chelsea la saison dernière. «Nous prenons un nouveau départ», avait promis l'entraîneur Marco Schällibaum dans la presse.

Chose promise, chose vue: Yverdon-Sport s'est facilement jouée de Servette à la Maladière, où il est contraint de s'exiler à huis clos en attendant la mise à niveau de son Stade municipal.

C'est un joueur formé à Servette qui a lancé les Yverdonnois: Christopher Lungoyi, 23 ans, prêté par la Juventus. Le Suisso-Congolais a surpris la défense genevoise sur un corner dès la 2e minute de jeu. Chahutés, les Vaudois ont tenu bon jusqu'à la pause avant de classer l'affaire en deux minutes dès leur retour sur la pelouse.

Marco Schaellibaum, coach of Yverdon Sport FC, and Yverdon's defender Haithem Loucif, right, celebrate their victory after defeating the team Servette, during the Super League soccer match of Swi ...
Marco Schällibaum félicite Haithem Loucif.Keystone

Aimen Mahious a d'abord converti une passe décisive d'un autre Genevois, l'ex-capitaine servettien devenu indésirable Anthony Sauthier (54e). Puis le toujours Genevois Lungoyi a laissé Servette pantois au terme d'une contre-attaque éclair (56e).

Sans tirer de conclusions trop hâtives, Yverdon semble avoir attiré plusieurs talents adaptés à ses besoins et impliqués. Le club vaudois est connu pour recruter malin, mais il y a toujours une forme de pari à changer autant de joueurs.

La recrue à suivre: après son triplé en Coupe de Suisse, l'international algérien Aymen Mahious, 25 ans, a inscrit un nouveau but (le 2-0) au terme d'une course de démarquage parfaite. La vidéo 👇

Vidéo: watson

... Servette fait du surplace

«Grâce aux quatre matches de qualification pour la Ligue des champions, les Genevois ont acquis un rythme supérieur», redoutait Marco Schällibaum dans lematin.ch. Mais peut-être aussi que ce rythme est en train d'essorer le Servette FC.

Pris à froid, les Grenat ont réagi en se procurant plusieurs occasions dangereuses, dont un tir sur le poteau de Dereck Kutesa (6e). Mais ils ont globalement peiné à se montrer créatifs et percutants, malgré plusieurs phases de possession.

Un coup de tête de Ronny Rodelin à la réception d'un centre (87e) a permis à Servette de sauver l'honneur, mais pas son match manqué. Les Genevois n'ont remporté qu'une seule victoire cette saison, lors de la première journée. Depuis, presque plus rien (3 nuls, 1 défaite).

Yverdon - Servette 4-1 (1-0)
Neuchâtel, à huis clos.
Arbitre: Tschudi.
Buts: 2e Lungoyi 1-0. 54e Mahious 2-0. 56e Lungoyi 3-0. 87e Rodelin 3-1. 96e Klepac 4-1.
Yverdon: Martin; Sauthier, Gunnarsson, Del Fabro, Le Pogam; Gouet, Céspedes (84e Corness); Tasar (73e Loucif), Maurin (64e Lusuena), Lungoyi (72e Mauro Rodrigues); Mahious (84e Klepac).
Servette: Mall; Vouilloz (61e Baron), Rouiller, Severin, Mazikou (61e Touati); Guillemenot, Cognat, Douline (60e Ondoua), Kutesa; Crivelli, Bedia (80e Rodelin).
Avertissements: 41e Vouilloz. 57e Sauthier. 85e Martin. 90e Crivelli.
Il imite un footballeur après un but à la perfection
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le sélectionneur de l'Espagne a un parcours atypique
Luis de la Fuente n'a jamais brillé sur les bancs des grands clubs européens. Il est un formateur invétéré et a grandi en même temps que ses joueurs. Ceux avec qui il a déjà remporté de nombreux titres dans les catégories juniors.

Lorsque Luis de la Fuente a été nommé sélectionneur de l'Espagne au lendemain de la désillusion du Mondial 2022, son nom en a surpris plus d'un en dehors du territoire ibérique. Le technicien n'avait en effet ni l'expérience ni le palmarès de ses prédécesseurs. Ce n'était pas les acquis de Luis Aragonés, la renommée de Vicente del Bosque ou la popularité de Luis Enrique. Son parcours ressemble davantage à celui de Julen Lopetegui. Ces deux-là ont eu une modeste carrière en 1re division espagnole et ont travaillé à la relève.

L’article