Sport
Tennis

Tennis: Tsitsipas a un nouveau service avec relais d'appuis

epa11093195 Stefanos Tsitsipas of Greece prepares to serve during his 4th round match against Taylor Fritz of the USA on Day 8 of the 2024 Australian Open at Melbourne Park in Melbourne, Australia, 21 ...
Stefanos Tsitsipas a apporté une modification spécifique à son service en 2024. Image: keystone

Tsitsipas a changé quelque chose

Le tennisman grec (11e mondial) a apporté une modification dans son jeu, qui peut lui permettre de retrouver les sommets.
23.02.2024, 12:0023.02.2024, 15:27
Suivez-moi
Plus de «Sport»

La longue pause hivernale entre mi-novembre et début janvier est toujours l'occasion pour les tennis(wo)men de travailler en profondeur, que ce soit sur leur condition physique et/ou leur technique. Stefanos Tsitsipas en a profité pour faire un petit changement, outre le raccourcissement de sa coupe de cheveux.

Dès son premier tour à l'Open d'Australie, le Grec a adopté une gestuelle différente au service. La modification ne saute pas aux yeux, car elle n'est pas spectaculaire et se situe au niveau des jambes. L'actuel numéro 11 mondial applique désormais la technique dite des «relais d’appuis», comme l'a souligné le compte spécialisé sur X «Tiebreak Podcast».

Derrière ce terme barbare se cache un concept simple: pendant que la balle est en l'air, juste avant de la frapper, Tsitsipas amène sa jambe arrière (droite) au niveau de sa jambe avant, en raclant son pied sur le sol. Ainsi, au moment de la frappe, il a ses jambes et pieds collés.

Le mouvement de la jambe arrière avec des relais d'appuis

Image
image: capture d'écran x/watson

Ce n'était pas le cas avec son ancien geste, où il utilisait des «appuis fixes». Ses pieds ne bougeaient pas du sol et restaient écartés durant tout le service à la même distance (la largeur des épaules environ). C'est la technique qu'utilisait Roger Federer, par exemple. Mais elle est minoritaire sur le circuit ATP et encore davantage chez les femmes.

Le service de Federer, avec les pieds écartés tout le long du service

Switzerland's Roger Federer prepares to serve during his match against Britain's Cameron Norrie at the Hopman Cup in Perth, Australia, Sunday Dec. 30, 2018. (AP Photo/Trevor Collens)
Image: KEYSTONE

Il est intéressant de constater que Stefanos Tsitsipas naviguait entre les deux techniques durant le dernier Open d'Australie (où il a été battu en 8e de finale par Taylor Fritz), y compris durant un même match. Un constat qui prouve la facilité avec laquelle le Grec de 25 ans peut s'adapter. Il est, en effet, très difficile au niveau de la coordination de changer un geste qu'on a effectué des milliers de fois, ne serait-ce que sur un petit détail. Beaucoup de joueurs amateurs qui n'arrivent jamais à se débarrasser de leurs défauts techniques, malgré des heures de leçons, peuvent en témoigner...

Deux gros avantages

Au tournoi de Los Cabos au Mexique cette semaine, le finaliste de Roland-Garros 2021 – qui affrontera Casper Ruud en demi-finale samedi – semble avoir définitivement opté pour les «relais d'appuis». On imagine volontiers que, s'il a opéré ce changement technique soudainement, c'est que celui-ci offre des avantages. C'est le cas, à en croire une étude de la Fédération internationale de tennis (ITF) datant de 2015.

L'ancien service de Tsitsipas 📺

Vidéo: youtube

Le nouveau service de Tsitsipas 📺

Vidéo: twitter

Elle cite un autre travail qui dresse le constat que «lorsque des joueurs experts utilisent la technique de relais d’appuis, ils atteignent en moyenne des vitesses de balle supérieures (173,2 km/h contre 166,3 km/h avec les appuis écartés)». Autrement dit: une accélération moyenne de 7km/h. Elle s'explique grâce au déséquilibre provoqué par le mouvement de la jambe arrière, qui vient brusquement s'arrêter juste derrière la jambe avant. «Le blocage d’une partie d’un corps en déplacement (ici les pieds) entraîne une certaine quantité de rotation du corps», détaille l'ITF.

«Cette quantité de rotation du corps du serveur vers l’avant est plus grande avec le relais d’appuis qu’avec les pieds écartés. Or, plus la quantité de rotation du corps du joueur vers l’avant est importante, plus la vitesse de balle augmente.»
Etude de l'ITF (2015)

Outre augmenter la puissance du service, le fait de ramener la jambe arrière a un autre gros avantage: cela assure une meilleure marge pour passer par-dessus le filet, de quoi éviter les fautes.

«Le relais d’appuis permet de frapper la balle plus haut que la technique des appuis écartés. En effet, un gain moyen de 11 cm a été enregistré entre les deux techniques (2,65 m avec relais d’appuis contre 2,54 m avec appuis écartés) chez des joueurs experts»
Etude de l'ITF (2015)

En plus d'apporter de la sécurité, cette technique, en frappant la balle plus haut, donne davantage d'angles au serveur, qui peut ainsi varier et déborder son adversaire.

Djokovic a aussi modifié son service au fil du temps👇

On comprend donc pourquoi beaucoup de tennismen et tenniswomen au gabarit plus petit optent pour cette gestuelle. Mais que celles et ceux qui gardent leurs pieds écartés se rassurent: leur méthode est loin d'être has been. Un certain Novak Djokovic, numéro 1 mondial, l'applique. Et il n'est de loin pas réputé pour être une pince au service. Comme pour les autres coups du tennis, la réussite est avant tout une question de bonnes sensations.

Alexeï Navalny (1976-2024)
1 / 12
Alexeï Navalny (1976-2024)
Navalny assiste à une audience au tribunal de la ville de Moscou, à Moscou, Russie, le 30 mars 2017.
source: sda / sergei ilnitsky
partager sur Facebookpartager sur X
Il arrête des dealers déguisés en ours en peluche
Video: watson
Plus d'articles sur le sport
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Il fait exprès de rater le panier et devient le héros de tout un peuple
En manquant volontairement un lancer-franc, dimanche en NBA, Boban Marjanovic a fait le bonheur de tout le public.

La dernière journée de NBA, disputée dimanche, proposait un match sans enjeu entre les Rockets de Houston, où évolue actuellement Boban Marjanovic, et les Clippers de Los Angeles, où il a joué par le passé. Or le Serbe a décidé de se distinguer sur le parquet de son ancienne équipe en faisant un très beau cadeau au public.

L’article