Sport
Tennis

Roland-Garros: Iga Swiatek fait la morale au public

Vidéo: twitter

La numéro 1 mondiale fait la morale au public de Roland-Garros

Iga Swiatek a retendu les bretelles des spectateurs du Central, mercredi soir, après sa victoire contre Naomi Osaka.
30.05.2024, 09:24
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Si Iga Swiatek s'est montrée moins tranchante mercredi soir que d'habitude sur le terrain, elle l'a été dans son discours d'après-match à Roland-Garros. Victorieuse de Naomi Osaka au 2e tour et au bout du suspense – en trois manches 7-6, 1-6, 7-5 et après avoir sauvé une balle de match dans le troisième set –, la numéro 1 mondiale a tenu des propos inhabituels au micro sur le terrain du Central.

Elle a demandé au public de calmer ses ardeurs, lui reprochant de faire du bruit pendant les échanges (ce qui est interdit) et, ainsi, de déranger les joueuses. Même si la Polonaise a fait preuve de diplomatie, son discours était ferme:

«Je suis désolée d'amener ce sujet. J'ai beaucoup de respect pour vous et je sais qu'à la base, si nous jouons, c'est pour vous, parce que c'est du divertissement. (...) Mais des fois, sous la pression, quand vous criez quelque chose durant l'échange ou juste avant le retour, c'est très difficile de rester concentré. C'est sérieux pour nous. On passe notre vie entière à essayer de devenir meilleur (...) et il y a beaucoup d'argent à gagner ici. Perdre quelques points peut changer beaucoup de choses. Alors s'il vous plaît, si vous pouvez nous encourager entre les échanges mais pas pendant, ce serait vraiment génial.»
Iga Swiatek

Le discours d'Iga Swiatek 📺

Vidéo: twitter

Iga Swiatek n'est pas la première à se plaindre du public de Roland-Garros cette année. Le Belge David Goffin a également eu quelques soucis avec les spectateurs parisiens, mardi, après sa victoire contre le Français Giovanni Mpetshi Perricard au 1er tour. Chahuté durant la partie, l'ancien numéro 7 mondial a eu un geste provocateur en se tenant l'oreille juste après sa balle de match victorieuse.

En conférence de presse, sa colère n'était toujours pas retombée:

«Clairement, ça va trop loin, c'est de l'irrespect total, c'est vraiment trop. Ça commence à devenir ridicule. Certains sont plus là pour foutre le bordel que pour mettre l'ambiance. Aujourd'hui, quelqu'un m'a craché son chewing-gum. Ça devient compliqué»

Le Belge a ajouté que «beaucoup de gens se plaignent. C'est l'écho qu'il y a dans le vestiaire et dans les instances ATP. Ici, c'est vraiment une ambiance malsaine».

Des antécédents

L'an dernier, le public de Roland-Garros avait déjà fait parler de lui en mal. On se souvient par exemple du traitement réservé à Taylor Fritz après sa victoire contre le Français Arthur Rinderknech: hué pendant de longues minutes après la rencontre, l'Américain n'avait tout simplement pas pu placer un mot dans son discours.

Invité à réagir sur le comportement des spectateurs à la Porte d'Auteuil, l'ancien tennisman et actuel consultant pour Franceinfo, Arnaud Clément, observe:

«Oui, l'ambiance a changé à Roland-Garros, depuis le Covid. C'est plus électrique. D'ailleurs, si un joueur fair-play et retenu comme David Goffin le dit, ce n'est pas pour rien»

David Goffin peut s'attendre à quelques esclandres provenant des tribunes, ce jeudi sur le court Suzanne Lenglen, où il affronte Alexander Zverev.

Ces inventions «révolutionnaires» déjà vintage
1 / 9
Ces inventions «révolutionnaires» déjà vintage
source: shutterstock
partager sur Facebookpartager sur X
Cet avion a connu un atterrisage spectaculaire
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Un journaliste kosovar puni pour son geste polémique face aux fans serbes
Arlind Sadiku a mimé l'aigle bicéphale devant la tribune réunissant les supporters serbes face à l'Angleterre. L'UEFA a immédiatement réagi.

Tout le monde se souvient de ce match Suisse-Serbie à la Coupe du monde 2018 en Russie. A l'époque, Xherdan Shaqiri avait célébré son but de la victoire à la 90e minute en mimant l'aigle bicéphale, symbole de l'oppression des Albanais par les Serbes. Granit Xhaka mais aussi Stephan Lichtsteiner en avaient fait autant. Une réaction qui avait fait suite aux provocations et sifflets émanant des supporters serbes.

L’article