DE | FR

Avez-vous récemment acheté cette plante? Vous devez agir immédiatement

De mars à mai 2021, plusieurs dizaines de plantes ornementales vendues en Suisse étaient infestées par un organisme nuisible dont la présence était jusque-là inconnue en Europe.
07.06.2021, 10:2207.06.2021, 11:32

L'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) cherche les acheteurs des plantes de Callistemon infestées par des cochenilles Ripersiella hibisci.

Voici à quoi elles ressemblent:

Quels sont les risques?

Cet organisme nuisible peut infester des plantes en pot, comme l'hibiscus, le laurier-rose ou encore les figuiers et diverses espèces de bonsaï, indique lundi l'OFAG. Les plantes présentent d’abord un retard de croissance, puis jaunissent et se flétrissent, et finissent par mourir.

Le nuisible a été introduit par l'arrivée de cinquante plantes de Callistemon, aussi connu sous le nom de «Rince-bouteille». Elles ont été importées en Suisse depuis une entreprise italienne où un foyer de cochenilles Ripersiella hibisci a ensuite été détecté.

Ma plante est-elle concernée?

Les acheteurs de plantes de Callistemon, vendues entre mars et mai 2021, sont priés de contacter au plus vite le Service phytosanitaire fédéral pour enrayer la propagation de l'organisme en Suisse. Il peut devenir «une menace pour l'horticulture productrice». Les pots infestés sont munis d'un passeport phytosanitaire avec le drapeau européen et le numéro IT-19-0327. (ats)

Thèmes

Manifestation à Lugano

1 / 19
Manifestation à Lugano
source: andrea cavazzoni / andrea cavazzoni
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Loi Covid, pour ou contre?

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

L’armée suisse irait bien faire sa pub dans les écoles

Link zum Artikel

Mais où sont donc passés les opposants au mariage pour tous?🤔

Link zum Artikel

Cette fois ça y est: le Conseil fédéral donne son OK au F-35 américain

Link zum Artikel

Pourra-t-on vraiment, en Suisse, faire sans les centrales nucléaires?

Link zum Artikel

La Grève pour l'Avenir réunit plus de 30 000 personnes en Suisse

Link zum Artikel

La droite appelle le PS à stopper l'initiative contre les F-35

Link zum Artikel

Le Conseil fédéral étudie un outil de contrôle des imams

Link zum Artikel

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Variole du singe: le virus qui a tout pour faire peur
La guerre en Ukraine s'enlise, le Covid joue les petits bras et les vacances d'été tardent à pointer leurs coups de soleil. Le terreau est donc fertile pour s'enflammer autour d'un virus qui, pour l'heure, ne fait pas vraiment paniquer le monde scientifique. Sexe, horreur, paranoïa, voici les trois ingrédients qui font monter l'angoisse aussi vite qu'une mayonnaise.

Le 7 mai 2022, le monde (re)découvre la variole du singe par l'intermédiaire d'un anglicisme moins effrayant que la version française: monkeypox. Et pour cause, c'est en Angleterre qu'un homme, de retour d'un voyage au Nigeria, est parachuté au cœur d'une nouvelle inquiétude planétaire. Depuis, une centaine de cas ont été détectés en Occident. Confirmés ou suspectés. La Suisse n'échappe d'ailleurs pas aux annonces solennelles des autorités sanitaires, qui se succèdent.

L’article