DE | FR

Les combats de vaches en Suisse doivent être interdits, selon Peta

L'organisation de défense des droits des animaux People for the ethical treatment of animals (Peta) exige la fin des combats de reines, une manifestation «absurde» qui vise à divertir les êtres humains au détriment des bêtes. La 100e finale nationale des vaches de la race d'Hérens aura lieu ce week-end à Aproz (VS).
02.05.2022, 18:2703.05.2022, 11:58

«La tradition ne justifie pas la cruauté envers les animaux», estime lundi Ilana Bollag au nom de Peta suisse, citée dans un communiqué. Si les vaches de la race d'Hérens sont des animaux grégaires qui établissent une hiérarchie stricte entre elles lors de la montée à l'alpage au printemps, «elles ne se battent pas sans raison, ne le font que lorsque c'est nécessaire», poursuit l'association dénonçant «une exploitation d'un comportement naturel».

Image: sda

Lors de ces combats, les vaches de différents troupeaux sont forcées à se battre. Ce qui peut provoquer un stress important chez les animaux, tout comme le fait qu'elles doivent s'affronter dans une arène, relève aussi Peta.

«Une vie triste»

L'association dénonce également la manière dont sont traitées les vaches de la race d'Hérens avant les combats et durant la saison froide. En raison de leur comportement combatif, les reines «mènent une vie triste, attachée dans l'étable, où elles ne peuvent même pas se tourner».

Pour remédier aux altercations, dans certaines exploitations où les vaches sont attachées, la sortie hivernale n'est accordée qu'aux vaches seules ou à deux, selon Peta. Or, cela va à l'encontre des besoins sociaux des animaux.

Ce week-end, à Aproz, plusieurs centaines de vaches s'affronteront. Comme d'habitude, la finale des finales dimanche sacrera la reine des reines. (ats/mndl)

Des enfants avec des lapins WTF

1 / 17
Des enfants avec des lapins WTF
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Vous aimez les animaux? Par ici

Ce chien sourit tout le temps et fait la joie d'internet

Link zum Artikel

Des animaux comme cadeaux de Noël? La tendance qui inquiète la SPA

Link zum Artikel

Monika ou l'incroyable destin d'une chienne miraculée

Link zum Artikel

Voici le nouveau chiot (trop chou) de Joe Biden

Link zum Artikel
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
A Genève, un officiel russe tance Poutine et démissionne: «Offrons lui l'asile en Suisse»
Après sa démission fracassante ce lundi, le diplomate russe Boris Bondarev est inquiet. Il craint des représailles de Moscou. Le coprésident du Parti socialiste, Fabian Molina, estime qu'il devrait désormais obtenir l'asile dans notre pays. L'UDC craint qu'il soit un espion.

La démission du haut diplomate russe Boris Bondarev a fait l'effet d'un coup de tonnerre et a provoqué un séisme dans la Genève internationale. Motif de cette agitation? La longue lettre de démission du principal intéressé. Elle prend la forme d'un règlement de comptes avec le Kremlin et critique vertement la guerre russe en Ukraine. On y lit par exemple:

L’article