ciel clair-3°
DE | FR
Suisse
Animaux

L'UNIL inventorie la biodiversité de son campus

Selon un inventaire dressé par des chercheurs de l'Université de Lausanne, les papillons sont relativement peu nombreux sur le campus de Dorigny (photo d'illustration).
Le campus de Dorigny compte 17 espèces de papillonsimage: ats

L'Université de Lausanne inventorie ses petites bêtes

Plus de 500 espèces de plantes et près de 230 espèces animales ont été identifiées par l'Unil sur son campus.
04.01.2022, 18:5905.01.2022, 06:07

L'Université de Lausanne (Unil) a effectué un inventaire de la faune et de la flore sur les 90 hectares composant son campus. Dans cet espace, 502 espèces de plantes ont été répertoriées.

Les chercheurs ont également trouvé:

  • 129 espèces de coléoptères
  • 72 espèces d'oiseaux (dont 42 nichant sur le campus)
  • 17 espèces de papillons de jour
  • 8 espèces de chauves-souris
  • 6 espèces de libellules

Le biologiste Pascal Vittoz constate:

«On peut être contents de la diversité des plantes ou des oiseaux. Mais on voit aussi que les milieux sont parfois trop petits. Notamment avec les libellules dont on ne recense que six espèces.»

La nature urbaine du campus de Dorigny explique la faible diversité de papillons. «Nous sommes un petit îlot avec de petites prairies, très éloignées d'autres prairies identiques», explique le coresponsable de cette publication.

Le campus refuge

Selon les chercheurs lausannois, des espèces menacées à l'échelle nationale trouvent refuge à Dorigny. Ils citent le «harpalus pumilus», un coléoptère terrestre qui semblait avoir disparu du canton de Vaud.

Le «harpalus pumilus»
Le «harpalus pumilus» s'invite à l'UNILimage: wikimedia

Le site sert aussi de refuge à plusieurs espèces d'oiseaux vulnérables. Parmi lesquelles:

  • Le martin-pêcheur d'Europe.
  • Le martinet noir.
  • Le faucon crécerelle.

A quoi sert la recherche?

L'Unil relève que l'inventaire de la faune et de la flore permettra de réduire l'impact de l'agrandissement du campus. Selon Pascal Vittoz, certaines mesures, telles que l'éclairage nocturne, pourraient être revues.

Le lérot ne vit pas à l'Unil, mais il est très mignon 👇

Même s'ils manquent de données anciennes, les chercheurs de l'Unil ont globalement constaté un recul de la biodiversité à Dorigny. «Nous ne savons pas tout ce qui a disparu. Mais nous avons pu mettre en avant la perte de plantes des marais parmi les plus grosses disparitions», poursuit Pascal Vittoz. (sas/ats)

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

1 / 22
19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant
source: facebook
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Les Animaux Fantastiques ont un nouveau méchant.

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Voici comment les Suisses devraient se nourrir en 2030
Si la Suisse veut atteindre les objectifs de durabilité de l'Organisation des nations unies (ONU), il y a encore beaucoup à faire en matière d'alimentation. Des chercheurs montrent comment notre consommation devrait évoluer.

Deux cent cinquante grammes de légumes, presque autant de fruits, 50 grammes de viande maximum par jour et nettement moins de lait et de yaourts. Voici le régime alimentaire que propose le comité scientifique réuni autour de Lukas Fesenfeld, du Centre de recherche sur le climat de l'Université de Berne. «C'est la seule façon d'atteindre les objectifs de durabilité de l'ONU», a-t-il déclaré la semaine passée devant les médias. Le statu quo n'est pas une option:

L’article