DE | FR

Cette bête toute mignonne a été élue «animal de l'année 2022»

Pro Natura a choisi le lérot comme animal le plus représentatif de l'année 2022. Un hommage visant à sensibiliser la Suisse à une meilleure protection des forêts dont il est issu.
02.01.2022, 15:1203.01.2022, 07:02

Il mesure une quinzaine de centimètres sans la queue et pèse environ 60 à 140 grammes. Le lérot a été choisi comme animal de l'année 2022 par Pro Natura. En désignant ce rongeur, l'organisation de protection de l'environnement appelle à une meilleure protection de la nature sauvage, notamment en forêt.

Qu'est-ce qu'un lérot?

Le lérot, qui ne vit qu'en Europe, est un rongeur nocturne qui hiberne actuellement. Le noir autour de ses yeux permet de facilement le reconnaître et le distinguer de son cousin, le loir.

Le lérot est classé par certains experts dans la famille des Myoxidés dans le sous-ordre des Myomorpha.
Le lérot est classé par certains experts dans la famille des Myoxidés dans le sous-ordre des Myomorpha.Image: dr

De plus en plus de ces rongeurs sont menacés d'un réveil difficile au printemps, alerte dimanche Pro Natura dans un communiqué. En effet, lorsque le lérot sort de sa cachette en avril, il ne trouve souvent ni forêts naturelles ni paysages ruraux diversifiés.

Le lérot est-il présent en Suisse?

Au 19e siècle, le lérot était encore présent dans toutes les régions de Suisse. Il était même plus répandu que le loir. Grâce à sa capacité d'adaptation d'espèce liée aux cultures, il a survécu au recul de la forêt naturelle, son habitat d'origine.

Il a trouvé un habitat de substitution dans les paysages cultivés traditionnels avec de grands jardins, des pâturages boisés, des haies et de vastes vergers à hautes tiges.

Son espèce est-elle en danger?

Depuis quelques décennies, la population de lérots enregistre une forte diminution. C'est pourquoi il figure aujourd'hui sur la Liste rouge mondiale des espèces menacées (catégorie «presque menacé»). En Suisse, il est encore considéré comme «non menacé», bien qu'il existe désormais des lacunes considérables dans son aire de répartition, relève Pro Natura.

Pour assurer la survie du lérot et des quelque 25 000 espèces qui dépendent des espaces sauvages en forêt, l'organisation de défense de la nature appelle la Confédération et les cantons à créer davantage de réserves forestières.

A la fin 2018, à peine 6,3% de la surface forestière suisse était protégée au sein de réserves forestières. Cette part devrait passer à 10% d'ici à 2030. Des efforts jugés «profondément insuffisants dans un contexte d'effondrement de la biodiversité» par l'organisation. (sda/ats)

Divers croquis pour les premières pièces du Franc

1 / 10
Divers croquis pour les premières pièces du Franc
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Ces chiens choisissent leur cadeaux de Noël et c'est magique

Vous aimez les animaux? Par ici

Ce chien sourit tout le temps et fait la joie d'internet

Link zum Artikel

Des animaux comme cadeaux de Noël? La tendance qui inquiète la SPA

Link zum Artikel

Monika ou l'incroyable destin d'une chienne miraculée

Link zum Artikel

Voici le nouveau chiot (trop chou) de Joe Biden

Link zum Artikel
Les hospitalisations baissent malgré l'explosion des cas en Suisse
Alors que la Suisse enchaîne les records de cas, les hospitalisations sont en baisse, malgré de grandes différences au niveau cantonal.

Jeudi, les autorités sanitaires suisses ont signalé 39 807 infections en 24 heures. Du jamais vu. La veille, le pays atteignait un autre record, avec 38 015 nouvelles contaminations. Depuis fin décembre, la vague Omicron frappe la Suisse de plein fouet et les cas explosent.

L’article