DE | FR

Les politiciens suisses ne veulent pas limiter la hausse des primes maladie

Le Conseil national refuse un moratoire visant à bloquer la hausse des primes.
11.05.2022, 10:5911.05.2022, 11:36

Le National ne veut pas d'un moratoire pour bloquer la hausse des primes d'assurance maladie. Il a refusé, mercredi, par 99 voix contre 35 et 41 abstentions de la gauche une motion de Lukas Reimann (UDC/SG). Elle visait à interdire pendant dix ans toute augmentation du montant global des primes de l'assurance obligatoire.

Aujourd'hui, tous les acteurs de la santé se protègent les uns les autres, critique le Saint-Gallois. Le statu quo et les juteux bénéfices qu'ils engrangent leur sont trop favorables.

En décrétant un moratoire, on pourrait débloquer la situation. Les acteurs de la santé sauraient alors qu'ils ne pourront plus facturer comme bon leur semble des frais supplémentaires et qu'aucune nouvelle hausse ne sera tolérée, a fait valoir l'UDC.

Berset intervient

Le monde serait simple si on pouvait agir ainsi, a lancé le ministre socialiste de la Santé Alain Berset. Il a rappelé que l'Office fédéral de la santé publique ne pouvait approuver que les montants des primes couvrant les coûts pour une année. Si toute hausse des primes était interdite durant les dix prochaines années et que, dans le même temps, les coûts de la santé continuaient d'augmenter, les primes ne couvriraient plus les coûts.

Image: sda

Il faut au contraire avoir une meilleure maîtrise des coûts. Le Conseil fédéral agit, a-t-il rappelé, faisant référence aux paquets de mesures sur lesquels le Parlement planche actuellement. (sda/ats)

Roger Federer l'avoue, il «chante du Britney en voiture»

Plus d'articles sur la Suisse

Affaire Credit Suisse: c'est quoi cette loi qui muselle les médias?

Link zum Artikel

Etes-vous incollable sur le patrimoine culinaire suisse?

Link zum Artikel

Le football suisse boycotte à son tour les équipes russes

Link zum Artikel

La Suisse, ce faux pays de riches

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Un virus menace l'agriculture suisse: «nous n'avons pas le droit à l'erreur»
Un nouveau virus menace tomates, poivrons et piments en Suisse. Le Service phytosanitaire fédéral est sur le qui-vive. Explications en 4 points.

Une nouvelle menace pour l'agriculture suisse a fait son apparition: le virus du fruit rugueux brun de la tomate, qui s'attaque également aux piments et aux poivrons. Une livraison de 6000 jeunes plants a dû être entièrement détruite récemment à l'aéroport de Zurich.

L’article