en partie ensoleillé10°
DE | FR
Suisse
Argent

Bâle-Ville vote sur l'introduction d'un salaire minimum

Bâle-Ville va-t-il ouvrir la voie au salaire minimum en Suisse alémanique?

Besucher stroemen in das Rathaus am Rathausfest in Basel am Samstag, 23. August 2014. Das Fest findet aus Anlass des fuenfhundert jaehrigen Bestehens des Rathauses statt. (KEYSTONE/Georgios Kefalas)
Image: KEYSTONE
Aucun canton alémanique n'a pour l'instant instauré un salaire minimum. Le 13 juin, les citoyens de Bâle-Ville pourront faire la différence, en s'exprimant sur une initiative populaire déposée par la gauche.
24.05.2021, 09:12
Plus de «Suisse»

Quatre cantons disposent actuellement d'un salaire minimum généralisé. Il s'agit du Tessin, de Neuchâtel, du Jura et de Genève. En cas de «oui» le 13 juin, Bâle-Ville serait le premier canton alémanique à instaurer un salaire minimum.

L'initiative populaire «Pas de salaire inférieur à 23 francs» déposée en mars 2019 par les syndicats et les partis de gauche veut instaurer un salaire minimum de 23 francs de l'heure. Le parlement a approuvé un contre-projet élaboré par le gouvernement prévoyant un salaire minimum de 21 francs.

Contre-projet

Le PLS, le PLR, l'UDC, le Centre (ex-PDC) et les Vert'libéraux recommandent de rejeter l'initiative et le contre-projet. Le PS et les Verts soutiennent l'initiative et le contre-projet. Le gouvernement est favorable au contre-projet et s'oppose à l'initiative.

Au niveau national, l'initiative populaire de l'Union syndicale suisse (USS) pour un salaire minimum a été rejetée en mai 2014 par 76,3% des votants. Le refus le plus modéré est venu de Bâle-Ville (62,3%). (ats)

La Grève pour l'Avenir en images
1 / 18
La Grève pour l'Avenir, en images
A Berne.
source: sda / anthony anex
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La stratégie de la SSR pour choisir son nouveau boss interroge
La SSR a fait appel à un chasseur de têtes pour dénicher celle ou celui qui reprendra sa direction générale. La liste des critères serait plutôt exigeante: de nombreux candidats n'auraient ainsi aucune chance, y compris les plus en vue.

Qui sera le prochain ou la prochaine à diriger la SSR? Le poste est actuellement au concours. Les intéressés ont jusqu'à mardi prochain pour envoyer leur dossier au chasseur de têtes Maurice Zufferey.

L’article