Suisse
cacas

Un inconnu fait caca dans le cimetière de Menziken en Suisse

Cacas entre les tombes et toilettes détruites: un village suisse aux abois

En Argovie, une commune doit faire face à un problème de déchets pour le moins inhabituel: la voirie a retrouvé à plusieurs reprises des excréments humains au cimetière. Un conseiller municipal raconte.
17.05.2024, 20:57
Kim Wyttenbach / ch media
Plus de «Suisse»

A Menziken, petit village argovien, la gestion des déchets incombe au conseiller municipal Hans Heinrich Leuzinger (UDC) depuis quelques années déjà. Il y a un an, notre homme avait été confronté à des déchets sauvages et à des actes de vandalisme, après que la population a rejeté l'obligation d'utiliser des conteneurs lors d'une assemblée communale en 2022. C'était là le dernier gros événement lié aux déchets dans cette petite commune tranquille.

Aujourd'hui, le littering prend une toute nouvelle dimension dans le village. Dans le Dorfheftli (réd: le journal communal), l'élu se plaint, en effet, d'événements récents et très désagréables auquel le cimetière est confronté. Et le municipal semble désemparé.

Le cimetière de Menziken a un problème de caca (image symbolique).
Les cimetières, des lieux de paix et de recueillement semblent en inspirer certains.Image: Ralph Ribi

«Le jardinier a déjà découvert à trois reprises des excréments humains», explique Hans Heinrich Leuzinger. Ces abandons dérangeants n'ont pas été déposés sur les tombes, mais à différents endroits du cimetière, poursuit le conseiller municipal: «On en a trouvé sur les escaliers, derrière la fontaine et une fois derrière un buisson».

On ignore complètement qui sont les responsables, ajoute-t-il. Aucun témoin ne s'est annoncé. «A part des rondes plus fréquentes, il n'y a pas grand-chose à faire contre cela», poursuit le conseiller, impuissant. Selon lui, le fait qu'il s'agisse d'un lieu accessible au public complique la surveillance. L'installation de caméras a été envisagée. «Mais c'est une solution lourde, notamment en ce qui concerne la protection des données», fait remarquer l'édile: «Contrairement à l'école, où l'on a décidé d'installer des caméras, on y a renoncé pour le cimetière».

Pourtant, le lieu du dernier repos comporte bel et bien des toilettes publiques. Mais elles ne sont ouvertes que lors des cérémonies funéraires. Leuzinger soupire:

«Elles ont été vandalisées à plusieurs reprises, ce qui nous a conduits à les fermer et à ne les ouvrir que lors de rassemblements.»

Si les WC devaient à nouveau rester ouverts en permanence, il faudrait les nettoyer et les surveiller.

Et comme un malheur n'arrive jamais seul: «Nous avons de plus en plus de cas de vandalisme – la déprédation de panneaux de signalisation, ou de la balustrade du pont sur la piste cyclable entre Menziken et Beromünster». Quoi qu'il en soit, la vigilance reste de mise pour le cimetière et ses abords: «Si cela devait continuer, il faudrait alors discuter d'éventuelles mesures».

(Adaptation française: Valentine Zenker)

Ce chien valaisan fait sensation sur les réseaux
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Les dommages liés aux intempéries s'approchent des 200 millions
Une première évaluation chiffre à près de 200 millions de francs les dommages provoqués par les intempéries des mois de juin et juillet survenus en Valais et au Tessin.

Les violentes intempéries survenues en Suisse à mi-juin et début juillet, en Valais et au Tessin surtout, ont provoqué des dommages assurés de l'ordre de 160 à 200 millions de francs, indique l'Association suisse d'assurances (ASA). Il s'agit d'une évaluation partielle.

L’article