DE | FR

Les cantons discutent déjà d'un durcissement des mesures sanitaires

Image: KEYSTONE
En Suisse, les cantons pourraient, par exemple, étendre l'obligation de présenter un certificat Covid pour accéder à certains établissements comme les hôpitaux.
22.11.2021, 07:0422.11.2021, 07:16

Le président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS) Lukas Engelberger estime que de nouvelles restrictions contre le Covid-19 seront prochainement introduites en Suisse. Des discussions sur un durcissement des mesures ont lieu dans les cantons.

«Les cantons doivent utiliser leur marge de manœuvre, même si celle-ci est limitée», déclare Lukas Engelberger dans un entretien diffusé lundi par le Tages-Anzeiger. «Si cela ne suffit pas, le Conseil fédéral devra agir».

«Si cela ne suffit pas, le Conseil fédéral devra agir»

Concrètement, les cantons pourraient étendre l'obligation de présenter un certificat Covid pour accéder à certains établissements et secteurs, comme par exemple les hôpitaux. Le retour du port du masque sanitaire obligatoire est également une option, énumère-t-il.

Manque de personnel

Concernant la vaccination de rappel, M. Engelberger estime que les moins de 65 ans ne sont pas si nombreux à avoir besoin d'une troisième injection avant 2022. Le moment où ce groupe pourra recevoir la dose de rappel dépendra de la vitesse de vaccination des plus de 65 ans et des personnes à risques, ajoute-t-il. A Bâle, «les dates à disposition pour la dose de rappel ne sont pas complètes», constate celui qui est aussi directeur de la santé du demi-canton de Bâle-Ville.

«Il manque également de personnel médical spécialisé dans les vaccinations»

Et le personnel pour les unités mobiles qui effectuent les vaccinations de rappel dans les établissements médicaux sociaux fait aussi défaut, précise le ministre bâlois.

La troisième dose réduit le risque de maladie chez les personnes âgées, rappelle M. Engelberger. Chez les plus jeunes, le rappel sert surtout à réduire le nombre de contaminations, ajoute-t-il.

«Il s'agit surtout d'un acte de solidarité [...] Mais ce qui serait encore plus important, c'est que les personnes non vaccinées se fassent vacciner»

Pass sanitaire dans les restaurants, Jour 1: le verdict

Le Covid, récemment

L'Autriche craint le Covid et la radicalisation des activistes anti-mesures

Link zum Artikel

En Suisse on discute du tri entre vaccinés et non-vaccinés à l'hôpital

Link zum Artikel

Envies suicidaires au rythme des confinements et des aides économiques

Link zum Artikel

«Oui, je veux le Covid!»: un site web met en vente le virus

Link zum Artikel
Cette Suisse qui se trumpise autour du «non» à la loi Covid
Fait inédit, les résultats de la votation sur la loi Covid sont attaqués par une partie des citoyens. Comme dans l'Amérique de Trump, des Suisses s'opposent aux institutions. L'éclairage du politologue Ioannis Papadopoulos.

C’était dans l’air. Une réaction hostile au «oui» attendu et confirmé dimanche à la révision de la loi Covid était prévisible. Non pas comme une marque de déception, mais comme un refus du résultat. La riposte la plus désinhibée est venue sans surprise des rangs complotistes, le jour même de la votation, notamment à Lausanne, comme l’ont constaté nos confrères de Blick.

L’article