DE | FR

Le certificat Covid devient obligatoire à l'EPFL et l'UNIL

Il faudra montrer un certificat Covid pour assister aux cours de l'EPFL.

Image: KEYSTONE

Il faudra désormais montrer patte blanche avant d'entrer à l'EPFL et à l'UNIL. Le certificat Covid y sera obligatoire dès le 21 septembre.



Les hautes écoles lausannoises se mettent au certificat Covid. Tant l'Université de Lausanne que l'EPFL ont décidé de le rendre obligatoire pour la rentrée universitaire du 21 septembre.

Ces décisions ont été prises au lendemain de l'annonce du Conseil fédéral, qui a étendu l'usage du passe sanitaire en laissant la latitude aux hautes écoles de l'imposer. A l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), la mesure est valable pour tous les cours et exercices.

Corinne Feuz, porte-parole de l'EPFL a précisé que la disponibilité des cours sera assurée «en hybride», soit également à distance.

«Les étudiants n'ayant pas de certificats ne sont donc pas exclus de l'enseignement»

Corinne Feuz, porte-parole de l'EPFL

L'EPFL travaille désormais sur la mise en place des contrôles. Elle étudie aussi la possibilité de rendre obligatoire le certificat auprès de ses collaborateurs. Cette mesure ne peut toutefois être prise qu'au terme d’une consultation interne.

Dès lundi prochain à l'UNIL

Jeudi également, la communauté de l'Université de Lausanne (UNIL) a reçu un message de la direction, annonçant elle aussi l'obligation du certificat Covid. Tous les cours de niveau bachelor et master sont concernés.

Le document sera déjà exigé dès lundi prochain pour l'accès aux services de restauration, aux infrastructures sportives et aux bibliothèques. (ats)

Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images

1 / 17
Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
source: keystone / jean-christophe bott
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Attraper le Covid en étant vacciné? C'est normal et ça s'explique

Plus d'articles Actu

La Suisse n'éduque pas correctement les enfants issus de l'asile

Link zum Artikel

La 5G vient à peine d'arriver et la 6G est déjà en route

Link zum Artikel

«Les catastrophes de cet été sont clairement liées au réchauffement»

Link zum Artikel

Oubliez Spotify, TikTok lance sa propre plateforme de musiques virales

Link zum Artikel

Sa dernière volonté lui évite la condamnation à mort

Un condamné à mort a empêché son exécution à la dernière minute, en réclamant que son pasteur puisse le toucher avant de passer de vie à trépas.

Il est passé à côté de l'injection létale d'un cheveu. La cour suprême des Etats-Unis a accordé mercredi un répit à la dernière minute à un condamné à mort. Raison à cela: il tenait absolument à ce que son pasteur puisse appliquer ses mains sur son corps avant son décès.

L'homme de 37 ans était détenu depuis 17 ans au pénitencier d'Huntsville au Texas. Il avait été condamné pour avoir poignardé un employé de magasin lors d'un cambriolage dans le sud de cet Etat conservateur.

Le condamné, un …

Lire l’article
Link zum Artikel