en partie ensoleillé
DE | FR
Suisse
CFF

Le nouvel horaire CFF 2024 va corriger un bug tarifaire

Le système de billetterie CFF a un bug qui va bientôt disparaître.
La «jungle tarifaire» des transports publics suisses est difficile à dompter.Image: keystone/watson

Les CFF vont corriger un bug qui vous faisait payer trop cher

A cause des incohérences du système tarifaire des transports publics, les usagers n'obtiennent pas toujours le meilleur prix pour leur billet. Un cas rapporté à watson nous a permis de comprendre pourquoi. Et d'apprendre que ce «bug» sera bientôt de l'histoire ancienne grâce au nouvel horaire.
09.12.2023, 11:5409.12.2023, 17:49
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Une mésaventure rapportée à watson par une usagère des CFF à propos du prix d'un trajet en train reliant La Chaux-de-Fonds (NE) à Sugiez (FR) nous a mis la puce à l'oreille. La jeune femme, qui avait pris son billet sur l'application des CFF via son service EasyRide, censé lui proposer le tarif le plus avantageux, s'est vu facturer 10,10 fr (aller simple).

Or, elle a découvert qu'elle aurait payé moins cher si elle avait «découpé» son trajet autrement: de La Chaux-de-Fonds à Marin-Epagnier, situé dans la communauté tarifaire neuchâteloise Onde Verte, pour 5,20 fr, puis de Marin-Epagnier à Sugiez pour 3,40. Ce qui équivaut à un total de 8,60 fr, soit une économie de 1,50 fr tout de même.

Mais comment expliquer cette différence de prix alors que le nombre de kilomètres parcourus est exactement le même dans les deux cas? Nous avons soumis le cas à l'Alliance SwissPass, l'organisation qui veille à la coordination du système tarifaire des transports publics suisses.

Son porte-parole Bruno Galliker nous confirme:

«Il y a régulièrement de petites incohérences tarifaires comme celle-là»
Bruno Galliker, porte-parole de l'Alliance SwissPass

Une «jungle tarifaire» complexe

«Cela se produit souvent dans des zones où il y a des communautés tarifaires et le Service direct national (SDN) qui entrent en jeu», poursuit-il. Le SDN étant l'instance qui tente d'harmoniser la «jungle tarifaire» des transports publics suisses. Elle est gérée par l'Alliance SwissPass.

C'est effectivement ce qu'il s'est passé dans le cas de notre usagère. Bruno Galliker explique:

«Selon les règles de prix actuelles, les courses effectuées avec la billetterie automatique (comme EasyRide ou Fairtiq) doivent être «splittées» (scindées), afin de proposer le meilleur prix, de deux manières différentes: à chaque changement de moyen de transport dans le Service direct national (SDN) et à chaque arrêt dans les communautés tarifaires».

«Ce faisant, chaque relation selon l’horaire (de l’embarquement au débarquement) est considérée comme un segment», poursuit le porte-parole.

Selon cette logique, le système de billetterie EasyRide a donc «splitté» le trajet de notre témoin en un 1er segment de La Chaux-de-Fonds à Neuchâtel (au prix Onde Verte), et en un 2e segment de Neuchâtel à Sugiez au prix SDN (pas de splitting du segment possible à Marin-Epagnier, car le train ne s'y arrête pas dans ce trajet).

Les règles pour calculer
le prix vont changer

Mais la bonne nouvelle, c'est que ce "bug" dans la manière de calculer les trajets va disparaître avec l'arrivée du nouvel horaire CFF ce dimanche 10 décembre:

«Les règles de prix sont modifiées de sorte qu’un voyage puisse être scindé à chaque arrêt parcouru aussi bien dans le SDN que dans une communauté, ce qui peut déboucher sur un calcul meilleur marché qu’avec une application du SDN de bout en bout».
Bruno Galliker

A compter du 10 décembre, notre passagère-témoin devrait donc pouvoir effectuer son trajet La Chaux-de-Fonds vraiment avec le tarif le moins cher.

Voici à quoi pourrait ressembler la Suisse en 2085
1 / 10
Voici à quoi pourrait ressembler la Suisse en 2085
partager sur Facebookpartager sur X
Neige et CFF: «J'ai dû attendre deux heures à la gare, ce n’est juste pas possible»
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les Vaudois n'ont jamais été aussi nombreux
Après avoir été freinées durant la pandémie, les naturalisations sont reparties à la hausse et quelque 9000 personnes ont obtenu le passeport helvétique dans le canton en 2023. Explications.

La population résidante permanente vaudoise a atteint 846 300 personnes à fin 2023. C'est 15 500 de plus qu'une année auparavant, soit une hausse de 1,9%.

L’article