DE | FR
Des militants pour le climat assis sur la sortie d'autoroute A1a, à Lausanne, pendant l'action de blocage de la route «Renovate Switzerland» - en français: «Rénover la Suisse» - sur l'autoroute A1a, lundi 11 avril 2022.
Des militants pour le climat assis sur la sortie d'autoroute A1a, à Lausanne, pendant l'action de blocage de la route «Renovate Switzerland» - en français: «Rénover la Suisse» - sur l'autoroute A1a, lundi 11 avril 2022.Image: KEYSTONE

Autoroute bloquée à Lausanne: activistes arrêtés

Des activistes du climat ont bloqué, lundi matin, une sortie d'autoroute à Lausanne. Mais qu'exige exactement ce mouvement dénommé «Renovate Switzerland»? Le point en trois questions.
11.04.2022, 08:4511.04.2022, 11:43

Les militants ont entamé leur action lundi, peu avant 8h00, sur l'autoroute menant au rond-point de la Maladière, l'entrée sud de Lausanne toujours fréquentée aux heures de pointe. Cinq activistes se sont assis par terre pour bloquer le trafic, a constaté sur place Keystone-ATS. La police était déjà présente sur les lieux avec plusieurs patrouilles. Aux alentours de 8h30, la police avait dégagé la route. 👇

Image: watson

Qu'est-ce que «Renovate Switzerland»?

Récemment créée, «Renovate Switzerland» est la branche helvétique d'un mouvement de «résistance civile» qui existe déjà dans une petite dizaine d'autres pays, par exemple sous le nom de «Dernière Rénovation» en France ou «Declare Emergency» aux Etats-Unis. L'opération, menée lundi matin à Lausanne, est la première à se dérouler sur le territoire suisse.

Quelles sont ses revendications?

Dans son dossier de presse, «Renovate Switzerland» affirme qu'elle continuera ses actions tant que le Conseil fédéral n'aura pas entendu sa demande. A savoir: la mise en place d'un plan national pour rénover, d'ici 2040, le million de maisons qui nécessite une isolation d'urgence.

La police sur place après que les militants de Renovate Switzerland ont bloqué la sortie d'autoroute A1a.
La police sur place après que les militants de Renovate Switzerland ont bloqué la sortie d'autoroute A1a.Image: KEYSTONE

Les militants ajoutent que les subventions à la rénovation énergétique des bâtiments devraient se monter à un milliard de francs par an dès 2023, soit cinq fois plus qu'aujourd'hui. Ils exigent aussi la formation de 100 000 travailleurs supplémentaires dans le secteur du bâtiment.

Pourquoi ces inquiétudes?

«Un tel plan aura pour effet de réduire drastiquement les émissions de CO2, diminuer notre dépendance énergétique envers l'étranger, et diviser par deux les factures énergétiques», affirme «Renovate Switzlerland», qui pointe «le gouffre énergétique» des bâtiments en Suisse. (ats/mndl)

Les petits gestes du quotidien pour l'environnement

Plus d'articles sur la Suisse

Affaire Credit Suisse: c'est quoi cette loi qui muselle les médias?

Link zum Artikel

Etes-vous incollable sur le patrimoine culinaire suisse?

Link zum Artikel

Le football suisse boycotte à son tour les équipes russes

Link zum Artikel

La Suisse, ce faux pays de riches

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi le vote sur les F-35 pourrait aussi «réjouir» Viola Amherd
Cet été, l'initiative populaire contre l'achat de l'avion de combat F-35 devrait être définitivement déposée. Une votation pourra donc être possible avant l'expiration de l'offre de contrat.

Le Conseil fédéral ne veut pas attendre. La semaine dernière, il a décidé de signer les contrats d'acquisition de l'avion de combat F-35 avec le gouvernement américain «au plus tard pour le 31 mars 2023, c'est-à-dire pendant la période de validité des offres». Et ce, malgré la récolte de signatures en cours pour l'initiative populaire «Contre le F-35» du Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA), du Parti socialiste (PS) et des Verts.

L’article