assez ensoleillé11°
DE | FR
Suisse
Commentaire

Vaccins: Cher OFSP, soyez plus cohérent et ne jouez plus avec nos nerfs

Demain, lundi, l'OFSP offrira du gâteau sur la place fédérale à Berne pour remercier la population de s'être fait vacciner. Dans la NZZ Am Sonntag, sa directrice pointe le manque de prudence de ces mê ...
Demain, lundi, l'OFSP offrira du gâteau sur la place fédérale à Berne pour remercier la population de s'être fait vacciner. Dans la NZZ Am Sonntag, sa directrice pointe le manque de prudence de ces mêmes personnes vaccinées.keystone/ofsp
Commentaire

Cher OFSP, soyez plus cohérent et ne jouez plus avec nos nerfs

Dimanche, l'OFSP a décidé de communiquer. Sauf que c'est un peu le foutoir: d'un côté l'Office fédéral de la santé publique remercie les personnes vaccinées en leur offrant du gâteau sur la place fédérale, de l'autre sa directrice s'étonne (une nouvelle fois) de la rapidité de propagation du virus, en pointant l'imprudence du citoyen une fois vacciné. A quoi jouent nos autorités?
18.07.2021, 17:4219.07.2021, 09:40
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Dans le combat contre la pandémie, la cohérence des messages n’a jamais été du gâteau pour les autorités fédérales. Aujourd'hui, en un seul et même dimanche, en voici une nouvelle preuve: le peuple vacciné a reçu en stéréo les mercis et les mauvaises notes de la part d’une seule et même entité. L’OFSP.

D’un côté, l’Office fédéral de la santé publique félicitait ceux qui avaient fait l’effort de la piqûre dans une pub doucereuse glissée dans les journaux dominicaux👇

Image

De l’autre, la patronne de l'OFSP s’est prêtée au jeu de la grande interview dans la NZZ Am Sonntag, en profitant d’enguirlander au passage ces mêmes vaccinés, pourtant chaudement remerciés dans la communication officielle. La raison? Le début d’affolement des courbes ces derniers jours en Suisse.👇

«Nous savions que les chiffres augmenteraient au moment de l'assouplissement des mesures. Mais nous ne nous attendions pas à ce qu'ils augmentent autant et si vite. Je remarque que les gens sont généralement moins prudents après avoir été vaccinés»
Anne Lévy, directrice de l'OFSP

Voici un double (et triste) classique qui a plutôt été empoigné par Alain Berset himself par le passé: s’étonner publiquement de l’évolution rapide du virus tout en regrettant le relâchement estival dans la population en général.

Nous serions donc (une nouvelle fois) «moins prudents». Vaccinés, mais «moins prudents». Voilà qu'on doit déjà tendre l’autre joue alors qu’une grande partie des Suisses n’a même pas encore tendu l’autre épaule pour recevoir la 2e dose.

A quoi s’amusent nos autorités? Pourquoi ressentent-elles ce besoin de nous maintenir sur le qui-vive à intervalles réguliers, avec aussi peu de cohérence dans le verbe et sans en assumer pleinement les responsabilités, du moins dans la communication?

Gronder les personnes vaccinées au beau milieu de l’été pour leur manque de prudence, tout en s'avouant pris (une fois de trop) par surprise quant à la rapidité de l’évolution de la pandémie, c’est une stratégie au mieux malhonnête et au pire inconsciente de la part de la directrice de l’OFSP. A l’heure où la vaccination est en chute libre dans le pays, où le variant Delta prend ses aises et où nos voisins Français s'écharpent à propos du pass sanitaire à grands coups d’allusions nazies, on mérite mieux que cette impression désagréable que les autorités suisses sont au moins aussi dépassées et désorganisées que l’été dernier.

Cher OFSP, au lieu de gaspiller votre énergie à nous offrir des parts de gâteau sur la place fédérale un lundi à 13h30 (!), agissez, soyez plus cohérent et surtout ne jouez plus avec nos nerfs.

Pourquoi les Suisses boudent-ils le vaccin?
Video: watson
5 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
5
Migros, Coop et les paysans veulent vous taxer pour vos courses en France
Le Conseil fédéral veut endiguer le tourisme d'achat en imposant la TVA dès 150 francs, contre 300 aujourd'hui. Une mesure qui ne suffit pas pour les détaillants et l'Union suisse des paysans, qui veulent faire davantage payer le tourisme d'achat. Monsieur Prix s'y oppose et voici pourquoi.

Toutes personnes qui font leurs courses de l'autre côté de la frontière suisse pourraient passer davantage à la caisse à l'avenir. En effet, tant les détaillants que l'Union des paysans font pression pour que la franchise valeur soit abaissée. Ils souhaitent que les touristes paient désormais la TVA dès 50 francs par personne et par jour. Une valeur bien plus basse que les 300 francs imposés aujourd'hui.

L’article