DE | FR

Le plan de bataille du Conseil fédéral pour booster les énergies renouvelables

Il faut parfois plus de vingt ans pour construire un parc éolien. Trop pour le Conseil fédéral.
Il faut parfois plus de vingt ans pour construire un parc éolien. Trop pour le Conseil fédéral.Image: Keystone
Il faut trop de temps pour planifier et construire de grandes installations hydroélectriques et éoliennes, estime le gouvernement. Pour cette raison, il propose de simplifier les procédures.
03.02.2022, 08:2903.02.2022, 11:24

Aujourd'hui, il s'écoule parfois plus de vingt ans entre la conception d'une installation éolienne et hydroélectrique et sa réalisation. C'est trop pour le Conseil fédéral, qui souhaite une procédure plus rapide et a mis en consultation une modification de la loi sur l'approvisionnement en électricité.

Les raisons

Les grands projets éoliens et hydroélectriques «sont très importants pour la production suisse d’électricité», note le gouvernement, qui souhaite «renforcer le développement des énergies renouvelables indigènes et la sécurité de l’approvisionnement».

Image: Keystone

Pour cette raison, il a approuvé, en juin 2021, la loi fédérale relative à un approvisionnement en électricité sûr reposant sur des énergies renouvelables.

Problème: pour atteindre ses objectifs, les procédures de planification et d’autorisation nécessaires à la construction de nouvelles installations sont trop longues. Le Conseil fédéral veut les accélérer, «sans rien sacrifier de la protection de la nature, du paysage ou des monuments», assure-t-il.

La proposition

Pour ce faire, Berne veut agir sur deux niveaux en proposant deux changements:

  • Une planification réalisée dans une optique nationale globale.

    Concrètement, cela signifie que la Confédération élabore une conception indiquant les sites des installations hydroélectriques et éoliennes les plus importantes, qui servira de base à la planification directrice cantonale.
  • Une procédure cantonale concentrée, efficiente et coordonnée pour l’approbation des plans.

    Outre l’autorisation de construire elle-même, cette procédure devra couvrir toutes les autres autorisations requises telles que celles qui portent sur le défrichement ou sur la protection des eaux, ou encore les droits d’expropriation. Le Conseil fédéral entend ainsi empêcher qu’un projet soit subdivisé en une succession d’étapes dont chacune d’elles puisse faire l’objet d’un recours jusqu’au Tribunal fédéral.
Image: KEYSTONE

Energie solaire développée

Le Conseil fédéral veut également donner un coup d’accélérateur au développement du photovoltaïque.

Afin d'exploiter le« grand potentiel inutilisé» offert par les toits des bâtiments, le gouvernement veut créer une incitation permettant de déduire des impôts les investissements dans des installations solaires sur de nouvelles constructions.

De plus, le Conseil fédéral souhaite simplifier l’obtention d’une autorisation pour les installations solaires sur les façades.

Le délai de réponse à la consultation lancée aujourd’hui par le Conseil fédéral court jusqu’au 23 mai 2022.

Voici des aurores boréales comme vous n'en avez jamais vu

Si l'énergie et les matières premières vous passionnent, c'est pas ici!

La Suisse disposera-t-elle de suffisamment d'électricité à l'avenir?

Link zum Artikel

Le bitcoin redonne vie aux vieilles centrales polluantes

Link zum Artikel

La Chine manque d'énergie et ça sent le sapin pour vos cadeaux de Noël

Link zum Artikel

Les matières premières s'envolent, préparez-vous, les prix vont flamber

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Les femmes d'Unia préparent déjà la grève du 14 juin
Des femmes du syndicat Unia se sont rassemblées à Bellinzone au Tessin pendant deux jours pour préparer le 14 juin prochain. Au terme de ces discussions ce samedi, elles rejettent encore la réforme de l'AVS. Voici pourquoi.

Quelque 160 femmes du syndicat Unia se préparent à «une nouvelle grande grève» le 14 juin de l’année prochaine pour protester contre les discriminations. Au terme d’une réunion conclue samedi à Bellinzone, elles ont affirmé leur rejet de la réforme de l’AVS.

L’article