ciel couvert
DE | FR
Suisse
Conseil national

Le National veut un plan contre la traite des êtres humains

Le National veut un plan contre la traite des êtres humains

Lausanne's Police officers patrol to prevent the gathering of more than 5 people in the empty "Quartier du Flon" night district during the coronavirus disease (COVID-19) outbreak, late  ...
La police lausannoise en patrouille dans le quartier du Flon.Image: KEYSTONE
Berne souhaite que la poursuite pénale et l'aide apportée aux victimes doivent être renforcées, de même que la lutte contre la cybercriminalité et la coordination nationale.
06.12.2022, 04:5506.12.2022, 06:14
Plus de «Suisse»

La Confédération devra élaborer un nouveau plan d'action national contre la traite des êtres humains. Le Parlement a transmis lundi par 145 voix contre 33 une motion en ce sens au Conseil fédéral.

Les réponses de fedpol au rapport du plan précédent, de 2017 à 2020, ont montré que 20 mesures sur 28 ont été réalisées, deux ont été partiellement réalisées et six ne le sont qu'insuffisamment.

Un troisième plan est nécessaire et devra se concentrer notamment la traite d'êtres humains en vue de l'exploitation de la force de travail.

L'UDC aurait voulu que le nouveau projet inclue le trafic illégal de migrants. Car c'est aussi une forme crasse de la traite d'êtres humains, a soutenu Jean-Luc Addor (UDC/VS).

Ce plan d'action a déjà été approuvé par le département et est déjà en train d'être mis en oeuvre, a précisé la cheffe du Département fédéral de justice et police, Karin Keller-Sutter. (ats/jch)

Copin comme cochon: La Coupe du monde au Qatar
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'armée veut recruter les Suisses «qui ont fini leur service» et ça agace
Thomas Süssli veut augmenter les effectifs de l'armée pour assurer la sécurité en cas de crise. Mais le projet du chef de l'armée suscite des critiques dans plusieurs partis.

Le chef de l'armée veut 20 000 soldats de plus à court terme. «Une des propositions de l'armée est de passer dans un premier temps de 100 000 à 120 000 soldats», a déclaré Thomas Süssli à CH Media (groupe dont watson fait partie). Pour cela, il faudrait un nouveau système d'obligation de servir. Il souhaite soumettre une proposition au Conseil fédéral d'ici à la fin de l'année.

L’article