DE | FR

Berset: «Le moment n’est pas encore venu de prendre de nouvelles mesures»

Image: sda
C'est ce qu'a annoncé le conseiller fédéral mercredi sur Twitter. Il reconnaît que la pression sur les hôpitaux augmente et prévient: «Le prochain paquet avec des fermetures est prêt».
29.12.2021, 17:3430.12.2021, 12:20

La prochaine séance du Conseil fédéral va avoir lieu le 12 janvier 2022. En attendant, le ministre de la Santé Alain Berset a pris la parole sur Twitter.

Le conseiller fédéral reconnaît que «la pression sur les hôpitaux augmente», bien que «l’impact sur les soins intensifs reste incertain». Pour cette raison, il déclare:

«Le moment n’est pas encore venu pour la Confédération de prendre de nouvelles mesures»
Alain Berset, ministre de la Santé

Et d'ajouter: «Mais le prochain paquet – avec des fermetures – est prêt». Pour Berset, le Conseil fédéral peut réagir très vite. Dès que des données précises sur la virulence du nouveau variant seront disponibles. En effet, bien que très infectieux, Omicron semble pour l'instant provoquer moins d'hospitalisations par rapport aux mutations précédentes.

Nouveau record de cas

Le conseiller fédéral a ensuite lancé un appel à la population: «Faites-vous vacciner! La dose de rappel et les premières vaccinations permettent d’éviter les complications graves», écrit-il. «Appliquons les gestes qui protègent: réduire les contacts, porter un masque, aérer et se faire tester en cas de symptômes.»

Ce mercredi, la Suisse a atteint un nouveau record de cas: 17 634 nouvelles infections ont été détectées en 24 heures, du jamais vu depuis le début de la pandémie. La semaine passée, les experts de la Confédération avaient estimé que la Suisse pourrait bientôt franchir la barre des 25 000 infections quotidiennes.

Pas une surprise

Interrogé dans l'émission Forum de la RTS, Alain Berset précise que l'augmentation des contaminations n'est pas une surprise. «Mais ce qui nous guide depuis plusieurs mois, c'est la situation dans les hôpitaux et aux soins intensifs», a-t-il dit.

«Nous avons pris des mesures très dures avant Noël et elles commencent à faire effet»
Alain Berset, ministre de la Santé

Le ministre de la Santé a répété qu'il n'était pas question de revenir en «situation extraordinaire» lui permettant d'édicter des mesures nationales. Selon la loi, ce statut n'est possible qu'en cas de danger imminent et imprévisible, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.

Alain Berset s'est exprimé après avoir rencontré le président de la Confédération Guy Parmelin et le président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé Lukas Engelberger. (asi)

Et si on devait porter le masque à vie? Décryptage en vidéo

Plus d'articles sur le Covid-19 et la Suisse

5e vague et nouvelles mesures Covid: tous coupables?

Link zum Artikel

Cette Suisse qui se trumpise autour du «non» à la loi Covid

Link zum Artikel

Le logo de la Confédération utilisé sans autorisation par les anti-loi Covid

Link zum Artikel

Voici les mesures Covid qui nous guettent pour Noël

Link zum Artikel
Pour ou contre l'expérimentation animale? Tout comprendre en 6 points
Le 13 février prochain, le peuple se prononce entre autres sur l'initiative «Oui à l'interdiction de l’expérimentation animale et humaine». Qualifiée de dangereuse par les opposants et de nécessaire par les initiants. On vous explique tout.

C'est un sujet qui revient régulièrement à la table des parlementaires: l'interdiction de l'expérimentation animale. Le peuple a déjà voté et rejeté par trois fois de telles initiatives. La première en 1985 (à 70%), puis en 1992 (à 56%) et en 1993 (à 72%). En Suisse, environ 550 000 animaux ont été utilisés pour des expériences durant l'année 2020. La majorité étant des souris, suivies par des oiseaux et des rats. La plupart des expériences sur des animaux sont effectuées par des hautes écoles et l'industrie.

L’article