DE | FR

Les hôpitaux doivent être prêts à affronter de nouvelles vagues Covid

Face à d'éventuelles nouvelles vagues cet automne et cet hiver, les Conférences des directeurs cantonaux de la santé ont soumis des recommandations.
11.03.2022, 11:2011.03.2022, 11:33

Les cantons doivent s'assurer que leurs hôpitaux soient prêts à accueillir de potentiels malades. En se basant sur l'expérience engrangée depuis le début de la pandémie, la Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS) insiste sur deux points:

  1. La flexibilité est essentielle.
  2. L'augmentation du nombre de lits dans les unités de soins intensifs n'est pas la solution à tous les problèmes.

Qu'est-il recommandé aux cantons?

  • Les interventions non urgentes et planifiables doivent être reportées, en cas de nouveaux pics.
  • L’ensemble des hôpitaux de soins aigus et des autres établissements de traitement hospitalier doivent s'impliquer dans la prise en charge des victimes du virus.
  • La création de places en soins intensifs expressément pour les malades du Covid, «pour autant que les ressources en personnel le permettent».
  • La santé des employés travaillant dans les services de soins intensifs doit faire l'objet d'une attention particulière.
  • Les cantons doivent envisager des transferts de patients entre hôpitaux en cas de surcharge du système.

Une vague de cas de coronavirus qui déferle sur la Suisse impliquerait de disposer de suffisamment du personnel qualifié dans l'ensemble du système hospitalier. Afin d'alléger la charge d’autres unités hospitalières, la CDS recommande de recourir à du personnel de soutien supplémentaire. (ats/sia)

Copin comme cochon: la fin des restrictions Covid

L'impact psychologique du Covid et des mesures

Après le choc du 1er confinement, «le stress n’est pas redescendu»

Link zum Artikel

Covid: «les cas de troubles dépressifs majeurs ont bondi de 28%»

Link zum Artikel

Un Suisse sur quatre n'a pas la forme depuis la pandémie

Link zum Artikel

On jure davantage depuis le Covid – la faute à ce connard de virus

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
500 kilos de cocaïne chez Nespresso, voici ce qui a «mal tourné»
Début mai, 500 kilos de cocaïne ont été retrouvés dans une vingtaine de sacs de café à l'usine Nespresso de Romont. Comment cela a-t-il pu arriver? Paul Meyer, ex-trafiquant l'a expliqué à la RTS.

Pour rappel, début mai, des employés de l'usine Nespresso à Romont ont découvert des sacs remplis de poudre blanche: le café qui devait être livré avait été remplacé par de la cocaïne.

L’article