DE | FR

Genève impose le test à ses soignants non vaccinés dès le 23 août

C'est officiel: à partir du 23 août, le personnel soignant du canton de Genève devra disposer d’un certificat Covid-19 ou se soumettre à des tests réguliers.
04.08.2021, 11:5105.08.2021, 11:58

Dès le 23 août, les soignants genevois devront choisir entre deux options pour se rendre au travail: présenter un certificat Covid ou passer des tests réguliers. Annoncée mercredi par Mauro Poggia, la mesure a été officialisée le lendemain. Elle concerne:

  • Le personnel des établissements médicaux publics et privés de soins stationnaires
  • Le personnel des EMS
  • Le personnel des établissements pour personnes handicapées (EPH)
  • Le personnel des organisations de soins et d'aide à domicile (OSAD)
  • Le personnel des foyers de jour pour personnes âgées

«Il est de la responsabilité de l'institution de ne pas laisser des malades vulnérables dans le doute quant aux potentiels dangers représentés par les soignants non vaccinés qui s'occupent d'eux», avait précise le conseiller d'Etat genevois. Selon Poggia, il s'agit d'une première en Suisse. (ats)

Pourquoi les Suisses boudent-ils le vaccin?

Plus d'interviews sur le Covid:

«Arrêtons de collecter partout des virus et d'en faire n’importe quoi»

Link zum Artikel

Vous n'y comprenez plus rien au variant Delta? On décortique

Link zum Artikel

«On entend très peu la majorité silencieuse qui fait confiance au vaccin»

Link zum Artikel

Les jeunes face au Covid: une génération sacrifiée? «Non, ce serait exagéré»

Link zum Artikel
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
La diplomatie suisse prépare un coup d'éclat en Russie pour l'Ukraine
Les discussions entre le président suisse Ignazio Cassis et le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba sont sur le point d'aboutir: la Suisse devrait, à l'avenir, représenter l'Ukraine en Russie en tant que puissance protectrice. Mais Moscou doit encore donner son accord.

Le 30 avril, le président ukrainien Volodymyr Zelensky et le président de la Confédération Ignazio Cassis ont eu une conversation téléphonique. Ils ont ensuite uniquement évoqué la question à travers des tweets rédigés en anglais, chacun de leur côté: Zelensky a notamment écrit qu'ils avaient discuté de la possibilité pour la Suisse de fournir des services consulaires aux Ukrainiens en Russie. Cassis a noté que la Suisse pourrait contribuer au retour de la paix grâce à ses bons offices.

L’article