ensoleillé, brumeux
DE | FR
Suisse
Covid-19

Johnson & Johnson autorisé en Suisse: 5 choses à savoir sur le vaccin

Janssen autorisé en Suisse: 5 choses à savoir sur ce vaccin

swiss alps mountain panorama in winter snow with the swiss flag on a sunny day with blue sky in the ski area gstaad
Image: Shutterstock
La Suisse a annoncé mercredi avoir commandé des doses de vaccins Johnson & Johnson. Il s'agit d'un cap dans la crise sanitaire. En effet, c'est le premier vaccin sans technologie ARNm à être autorisé dans le pays. Mais quelles sont ses particularités? Explications.
29.09.2021, 17:4429.09.2021, 18:18

On l'a appris ce mercredi. La Confédération a acheté 150 000 doses de vaccin Johnson & Johnson. Il sera livré cette semaine et distribué aux cantons début octobre.

Mais donc, que faut-il savoir sur ce vaccin dont la technologie diffère de Pfizer et Moderna? Réponses en 5 points. 👇

Une seule dose suffit

Contrairement aux autres vaccins ARNm, c'est le seul vaccin commercialisé en Suisse à dose unique. Pour l'instant, seules les personnes ayant déjà contracté le Covid avant leur première injection ont le droit à une dose. C'est un vaccin sans ARN messager, qui peut convenir aux allergiques et contribuer à rassurer certains sceptiques

Il est réservé au 18 ans et plus

Impossible de vacciner les moins de 18 ans avec ce vaccin. En effet, la sécurité et l'efficacité du vaccin Janssen contre la Covid-19 n'a pas été établie chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans.

Dans un communiqué, Swissmedic indique que:

«Ce vaccin n'est pas destiné aux femmes enceintes et aux personnes immunodéficientes»

Son efficacité est plus basse, mais il y a une explication

Selon Swissmedic, après avoir examiné les données d’études, le vaccin est efficace, 14 jours après la vaccination, contre une infection symptomatique modérée ou grave, à:

  • 64,2% pour le groupe des 18 à 64 ans
  • 82,4% pour les 65 ans et plus

L'injection permet de prévenir, à près de 85%, les formes graves et critiques du Covid. D'ailleurs, il a été prouvé qu’il agit bien en présence des mutations dominantes au Brésil et en Afrique du Sud (variants du SARS-CoV-2).

Alors oui, c'est moins que les quelque 95% d’efficacité affichés par les vaccins de Pfizer et Moderna mais, les experts interrogés par le média Libération, indiquent que tous ces résultats ne peuvent pas être comparés. Pourquoi? Les essais cliniques des deux produits ARNm ont été effectués sans la présence des variants actuels ce qui n'est pas le cas du vaccin produit Janssen.

Ses effets secondaires les plus fréquents sont:

  • Des céphalées (douleur dans une partie de la tête)
  • Une fatigue
  • Des douleurs au point d’injection
  • Des nausées
«La plupart des réactions vaccinales sont apparues dans un délai d’un à deux jours après la vaccination et ont été de courte durée.»
Swissmedic, dans un communiqué

Il est basé sur une technologie différente

Le vaccin de Janssen, Ad26.COV2.S, est un vaccin à vecteur viral. Il repose donc sur une technologie différente que celle de l'ARN messager.

«Il est basé sur un adénovirus humain (virus du rhume), rendu inoffensif, auquel on a donné le plan de construction de la protéine spike du SARS-CoV-2. Grâce à cette protéine, les cellules humaines produisent alors la réponse immunitaire contre le Covid.»
Swissmedic

Dans les vaccins à l'ARN messager, «un minuscule fragment du plan de construction du nouveau coronavirus (SARS-CoV-2) est injecté dans l'organsime pour apprendre à l’organisme à se défendre.» (fag)

Une année de confinement, en images

1 / 15
Une année de confinement, en images
source: keystone / ennio leanza
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

La communauté LGBT+ réjouie à Genève

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un homme arrêté avec 10 kilos de cocaïne en Argovie
La découverte du butin revient à Arani von der Lodeburg, un chien de détection de stupéfiants de la police argovienne.

Un trafiquant de drogue présumé a été arrêté jeudi sur l'aire de repos de Würenlos (AG). La police a trouvé près de dix kilos de cocaïne dans sa voiture.

L’article