DE | FR

«Il faut une quatrième dose pour lutter contre le Covid en Suisse»

Alors que le nombre d'infections a augmenté de manière significative ces dernières semaines, le président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS) Lukas Engelberger plaide en faveur d'une deuxième dose de rappel.
01.07.2022, 06:3901.07.2022, 08:38

Il est important que la quatrième vaccination puisse être proposée très vite, ajoute le ministre bâlois de la santé dans un entretien diffusé vendredi par la Basler Zeitung. «Nous n'attendons à Bâle-Ville plus que la recommandation de la Confédération pour commencer le plus rapidement possible».

M. Engelberger, 47 ans, prévoit de se faire vacciner une quatrième fois contre le coronavirus. «Dès que cela sera recommandé pour mon groupe d'âge», lâche-t-il.

Lukas Engelberger rappelle qu'il ne faut pas prendre le SARS-CoV-2 à la légère.
Lukas Engelberger rappelle qu'il ne faut pas prendre le SARS-CoV-2 à la légère.Image: sda

«Il ne faut pas se mettre en danger»

Il rappelle qu'il ne faut pas prendre le SARS-CoV-2 à la légère malgré une pandémie qui dure depuis plus de deux ans. «Le Covid-19 est une maladie contagieuse qui peut être très dangereuse pour certains patients. Les personnes à risque, en particulier, ne devraient pas se mettre inutilement en danger».

Le nombre de cas de Covid-19 a augmenté de manière significative ces dernières semaines en Suisse. La deuxième dose de rappel n'est jusqu'à présent ni officiellement autorisée par Swissmedic, l'autorité de contrôle des produits thérapeutiques, ni recommandée par la commission fédérale pour les vaccinations pour le grand public. Elle n'est donc pas gratuite. Elle coûte environ 60 francs. (ats/asi)

Copin comme cochon: la fin des restrictions Covid

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Accidents de montagne mortels sur le Täschhorn et dans le Klöntal
La montagne a fait de nouvelles victimes dans le Haut-Valais et le Klöntal (GL).

Les Alpes suisses ont été fatales à deux hommes mardi. Un alpiniste néerlandais de 64 ans a été victime d'une chute dans la nuit de lundi à mardi dans le Haut-Valais et, dans le Klöntal (GL), un Glaronais de 77 ans a également fait une chute mortelle mardi.

L’article