DE | FR

Le gouvernement refuse l'aide de la Poste pour le certificat Covid

Le Conseil fédéral donne, aujourd'hui, des informations sur le certificat Covid. La mise en place rapide dans les cantons pourrait devenir un point de friction.
Cet article est également disponible en allemand. Vers l'article
04.06.2021, 08:2504.06.2021, 14:51
Petar Marjanović
Petar Marjanović
Petar Marjanović
Suivez-moi
Daniel Schurter
Daniel Schurter
Daniel Schurter
Suivez-moi

Ce vendredi après-midi, le Conseil fédéral devrait annoncer le lancement du certificat suisse Covid. Lors de la conférence de presse avec les représentants de l'Office fédéral de l'informatique et de la télécommunication (Ofit), les responsables doivent, avant tout, être en mesure de savoir comment les nombreuses personnes du pays qui ont déjà été vaccinées peuvent obtenir leur certificat le plus rapidement possible. Les recherches de watson montrent que la Confédération a jeté aux orties une offre concrète de la Poste suisse pour un soutien logistique.

Quel est l'enjeu?

La mise en place de ce certificat est un projet technique et logistique gigantesque. La Confédération et les cantons joueront un rôle central dans sa mise en oeuvre. Dans les semaines à venir, les personnes vaccinées, testées et guéries en Suisse recevront la confirmation officielle de leur statut Covid. Délivré par l'Etat. Et soi-disant inviolable.

Le certificat Covid devrait permettre aux personnes vaccinées, à celles qui se sont rétablies du Covid-19 et à celles qui ont été testées négatives d'accéder aux grands événements de cet été et de voyager beaucoup plus facilement dans les pays de l'Union européenne (UE).

Les parties intéressées seront probablement nombreuses. Jeudi, 1 741 670 personnes en Suisse étaient considérées comme «entièrement vaccinées». Pour l'instant, l'obtention du certificat n'est pas encore claire.

En termes simples, une personne autorisée doit générer un certificat Covid infalsifiable à partir de la «confirmation de vaccination» existante. Compte tenu du grand nombre de personnes concernées, il s'agit d'un défi logistique.

La Poste a voulu contribuer à relever le défi. Sa direction a proposé à la Confédération que les personnes intéressées puissent faire «numériser» au guichet de la poste leur attestation de vaccination, qu'elles auraient reçue de leur médecin traitant ou de leur centre de vaccination. La numérisation des résultats négatifs des tests a également été envisagée de cette manière.

Cela aurait pu être fait en profitant de l'infrastructure d'environ 1000 bureaux de poste à travers le pays. Mais le gouvernement fédéral n'en a pas voulu. «Notre offre a été rejetée», a déclaré la porte-parole de la Poste, Léa Wertheimer, confirmant les recherches effectuées par watson jeudi.

«Nous avons proposé à la Confédération d'assurer l'interface entre le monde physique et le monde numérique dans les bureaux de poste. En d'autres termes, les personnes possédant un certificat de vaccination ou un résultat de test physique (sur papier) pourraient le faire numériser par nos employés dans les bureaux de poste. Nos collaborateurs sont déjà familiarisés avec ce type de service et ont aidé de nombreux clients avec l'application SwissCovid, par exemple. Cette offre a été rejetée.»
Léa Wertheimer, responsable des relations avec les médias, Poste suisse

C'était un non clair, selon des cercles informés, le contexte n'est pas connu. Ce qui est certain, c'est que la Confédération a refusé sans discuter des coûts.

Le 22 mai, le Sonntagsblick a rapporté que Urs Schwaller, président du conseil d'administration de la Poste suisse, allait prendre contact avec la Confédération. Même à ce moment-là, le bureau fédéral responsable a signalé son refus. Il n'était pas question de coopérer avec la Poste. Les raisons? Pas un mot.

Pour rappel, comme beaucoup d'autres entreprises, la Poste avait déjà demandé le contrat de mise en œuvre technique du certificat suisse pour le Covid. 50 candidats ont soumis une proposition de solution technique à l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Le contrat a été attribué à l'Office fédéral de l'information et de la technologie (Ofit).

Grands cantons, grands problèmes?

La mise à disposition rapide de ces certificats Covid avant les vacances d'été pose également de grands défis, notamment pour les grands cantons, a indiqué, mardi dernier, SRF. Et un médecin généraliste zurichois aurait exprimé, au nom de la profession médicale, des inquiétudes quant à d'éventuels retards.

Les cantons devraient avancer à un rythme effréné pour répondre aux exigences techniques du gouvernement, poursuit le rapport de la SRF. Il s'agit de désigner des «exposants». Dans le meilleur des cas, il s'agirait d'experts dans les centres de vaccination et de dépistage, les hôpitaux, les cabinets médicaux et les pharmacies. Tous ceux qui veulent un certificat s'adressent à eux.

«Là, à partir des serveurs cantonaux, les données de vaccination ou à partir des serveurs de l'OFSP, les données de tout test positif prouvant la guérison de Covid-19 doivent être saisies dans un nouveau document, qui sera à son tour codé dans un nouveau système informatique commandé par l'Office fédéral de l'informatique et des télécommunications.»
srf.ch

Une fois que toutes les données ont été correctement saisies, l'«émetteur» du canton reçoit le feu vert et peut remettre le certificat. Mais la question du temps nécessaire se pose, écrit SRF: «Si ces processus ne sont pas mis en place de manière efficace par voie numérique et prennent plus de trois ou quatre minutes par demandeur, tout le monde n'aura pas un certificat en main avant les vacances d'été.»

«La Suisse peut donc se réjouir de voir quelles solutions organisationnelles et techniques seront présentées par la Confédération aujourd'hui.»

Sera-t-il également possible de retirer le certificat auprès de l'administration municipale de son lieu de résidence? Cela est indiqué par la documentation technique sur le certificat Covid prévu, qui fournit des informations sur les procédures de connexions possibles.

Dans un document publié par l'Ofit sur le certificat Covid, une interface, mentionnée sous la rubrique «Fonctions futures», devrait permettre d'imprimer les certificats Covid via le web et de les faire livrer par la poste. La logistique sera assurée par l'Office fédéral des constructions et de la logistique. En d'autres termes, la Poste n'interviendra qu'en tant que facteur.

L'Ofit n'a pas voulu révéler de détails en réponse aux demandes répétées avant la conférence de presse de vendredi après-midi. Une chose est sûre: la Poste aurait pu simplifier davantage le processus en ouvrant des centaines de succursales – compte tenu des heures d'ouverture restreintes des communes, des pharmacies ou des cabinets médicaux. La porte-parole de la Poste a également mentionné:

«L'expérience avec les personnes âgées en particulier montre que tout le monde ne veut pas passer au numérique. Ils auraient pu obtenir un certificat Covid sous forme papier avec leur carnet de vaccination au guichet d'un bureau de poste.»

Mise à jour de la «Feuille de route»

Sur la plateforme de développement de logiciels github.com, que l'Ofit utilise pour le certificat Covid, de nouvelles informations sont disponibles concernant le délai. Selon la description, la feuille de route est un «projet servant de base de discussion» pour les personnes impliquées dans le projet.

En conséquence:

  • Le 7 juin, l'application pour les certificats et l'application pour la vérification des certificats seront lancées (phase pilote).
  • A partir du 14 juin, la création de certificats devrait être techniquement possible pour les personnes «rétablies» et «déjà vaccinées».

Sources

  • bag.admin.ch: Champ d'application du certificat Covid (document PDF).
  • srf.ch: Certificat Covid: les grands cantons désavantagés (article du 1er juin).
  • github.com: Certificat du projet Covid - Technologie et intégration (document PDF).
  • github.com: Présentation mise à jour (brouillon).

Traduit de l'allemand par Jason Huther.

Loi Covid, pour ou contre?

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Sous la glace depuis 2000 ans, le col de Tsanfleuron refait surface
Les vagues de chaleur successives ont mis à mal les glaciers suisses. En Valais, le col de Tsanfleuron vient de se libérer de ses glaces prétendument éternelles.

Le col de Tsanfleuron, petite portion de terre qui relie les cantons de Vaud et du Valais à 2800 mètres d'altitude, refait surface. Enseveli sous la glace depuis au moins 2000 ans, il est désormais partiellement libéré.

L’article