DE | FR
Bundesrat Alain Berset spricht an einer Medienkonferenz des Bundesrates zur aktuellen Lage im Zusammenhang mit dem Coronavirus, am Freitag, 5. Maerz 2021. (KEYSTONE/Anthony Anex)

Image: KEYSTONE

Le Conseil fédéral va-t-il annoncer un allègement des mesures anti-Covid?



Tous les regards se tournent ce vendredi vers Berne. Le Conseil fédéral tiendra sa traditionnelle conférence de presse hebdomadaire. Les vaccinations et le développement des tests permettront-ils un nouvel assouplissement des mesures, malgré la tendance à l'augmentation du nombre de cas?

Des assouplissements possibles

Le Conseil fédéral a annoncé, il y a trois semaines ,qu'il discuterait ce vendredi de nouvelles mesures d'assouplissement. A l'origine, cette discussion n'était prévue que la semaine prochaine, mais sous la pression des cantons, le Conseil fédéral a avancé le débat d'une semaine.

Quatre thèmes feront l'objet d'une attention particulière aujourd'hui.

Les mesures proposées par le Conseil fédéral seront mises en consultation. Le Conseil fédéral prendra une décision concrète vendredi prochain, le 19 mars.

Si la situation le permet, l'assouplissement des mesures pourrait avoir lieu le 22 mars.

Sur quelles bases ces décisions sont-elles prises?

Le 24 février, le Conseil fédéral avait évoqué quatre critères sur la base desquels il déciderait d'éventuels nouveaux assouplissements:

-Le taux de positivité doit être inférieur à 5%.

-Moins de 250 lits des soins intensifs devraient être occupés par les patients du Covid 19.

-L'incidence à 14 jours ne devrait pas être plus élevée le 17 mars, que lors de l'ouverture le 1er mars.

-La valeur Re doit, au cours des 7 derniers jours, être inférieure à 1.

Problème: les nouvelles infections sont en augmentation. Dans le même temps, les plus de 80 ans montrent les premiers effets positifs de la campagne de vaccination.

Autre problème : l'industrie et la politique exercent une forte pression pour obtenir de nouvelles ouvertures.

Prudence de la Task force

Martin Ackermann, président de la Task force scientifique Covid-19, s'est montré résolument prudent devant les médias, mardi.

Depuis la mi-février, les données indiquent une légère tendance à la hausse. Mais il est difficile de dire dans quelle direction les chiffres des affaires vont évoluer, a-t-il ajouté. «Dans cette situation incertaine, nous conseillons, d'un point de vue scientifique, de faire des petits pas prudents et de toujours fonder les décisions ultérieures sur une analyse de la situation.»

Qu'en est-il des tests rapides?

Il y a une semaine, le Conseil fédéral a annoncé mettre l'accent sur le recours aux tests. Cette mesure doit accompagner les étapes d'ouvertures.

La stratégie repose sur plusieurs piliers: d'une part, les entreprises et les écoles doivent effectuer des tests répétés. D'autre part, le Conseil fédéral veut donner à chaque personne cinq autotests par mois, gratuitement, dès que des tests fiables seront disponibles.

Pour que chacun puisse être testé immédiatement, tous les tests effectués dans les pharmacies ou les centres de test seront gratuits, même pour les personnes ne présentant pas de symptômes. Le coût de cette extension est estimé à plus d'un milliard de francs.

Le Conseil fédéral a soumis ses propositions aux cantons pour consultation la semaine dernière. Il prendra une décision finale ce jour.

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

«Tout le monde a été pris de court», Berset revient sur un an de Covid

Le ministre de la Santé explique en quoi la Suisse n'était pas si mal préparée, mais pourquoi c'était pas tiptop non plus. Il parle de sa fatigue et de l'union sacrée du gouvernement.

La Suisse est, selon le ministre de la Santé, sur de bons rails pour tordre le cou à l'épidémie. «Les perspectives sont bonnes, notamment grâce à la vaccination.» Et Alain Berset de se voir déguster une bonne bière, cet été, sur la terrasse d'un restaurant. Mais avant cela, retour sur une année tumultueuse.

Revenant sur la première année de pandémie, Alain Berset, le ministre en charge de la Santé relève que la Suisse n'était pas si mal préparée. «Nous avions tiré les enseignements du …

Lire l’article
Link zum Artikel