DE | FR

Le port du masque chez les enfants remis en question à Zurich

Women and children wearing protective masks sit in a tram in Bern, Switzerland, Monday, July 6, 2020. Swiss authorities have mandated the use of face masks, starting on 06 July, for all people aged 12 and older using any form of public transport, including trains, trams, buses, cable cars and boats, in order to minimize the transmission of the SARS-CoV-2 coronavirus that causes the pandemic COVID-19 disease. (KEYSTONE/Peter Klaunzer)

Dans certains cantons alémaniques le port du masque est obligatoire pour les moins de 12 ans. Image: KEYSTONE

Des élus de l'UDC et du PLR ont déposé une pétition contre le port du masque pour les moins de 12 ans. Les autorités devront s'emparer du sujet.



Une pétition demande la suppression de l'obligation du port du masque pour les enfants de moins de 12 ans dans les écoles zurichoises. Les pétitionnaires estiment que cette mesure n'est ni proportionnée ni appropriée.

Environ 6000 signatures ont été récoltées en deux semaines, a indiqué lundi le comité pétitionnaire, qui regroupe plusieurs politiciens de l'UDC et du PLR. La pétition a été remise lundi matin au département de l'éducation du canton de Zurich.

La pétition s'oppose au port obligatoire du masque pour les élèves à partir de la 4e année primaire, en vigueur dans le canton de Zurich depuis le 25 janvier. Pour le comité, il n'est pas clair que cette mesure contribue à la réduction des infections. Les pétitionnaires disent être préoccupés par les effets négatifs du port du masque chez les enfants. A noter que les autorités sont tenues d’étudier les pétitions qu’elles reçoivent et d’y répondre dans les six mois.

Plusieurs cantons alémaniques ont introduit l'obligation de porter le masque en classe dès la 5e année primaire. Il s'agit de l'Argovie, Berne, Bâle-Campagne, Soleure et Lucerne. A Zurich, le masque est obligatoire dès la quatrième. Aucun canton romand ne s'est engagé sur cette voie pour l'instant. (ats/jah)

243 700 signatures contre le confinement

La pétition zurichoise n'est pas le seul signe de ras-le-bol. Un autre mouvement «Stop Lockdown», qui a rassemblé 243 700 signatures, remet en question le confinement décidé par les autorités. A l'origine du texte, de jeunes PLR qui considèrent les mesures prises par le Conseil fédéral liberticide. (jah)

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Le Parlement débloque deux milliards de plus pour les indépendants

La révision de la loi Covid-19 sous toit, les Chambres fédérales se sont montrées de nouveau plus généreuses que le Conseil fédéral.

La loi Covid-19 n'a pas un an. Elle est pourtant déjà passée à trois reprises devant les parlementaires. Et les débats n'en sont que plus nourris à chaque passage. Voici les changements essentiels:

Le cœur de la révision réside dans l'aide aux cas de rigueur, soit les entreprises cruellement touchées. Le projet prévoyait de quadrupler l'enveloppe à dix milliards de francs. Le Parlement s'est montré un peu plus généreux: élargissant notamment le cercle des bénéficiaires.

La clé de répartition des …

Lire l’article
Link zum Artikel