DE | FR

Des cantons irréductibles font un pied de nez au Conseil fédéral

Le Conseil fédéral a beau répéter ses consignes toutes les semaines, les cantons de Suisse orientale font savoir qu'eux n'ont pas encore pris de décision concernant la fermeture des terrasses sur les pistes. Et toc!
25.02.2021, 20:0827.02.2021, 19:03

Les terrasses des domaines skiables de Suisse centrale, de Glaris et du Tessin restent ouvertes pour le moment, malgré la décision du Conseil fédéral. Les directeurs des départements de la santé de Suisse centrale veulent évoquer ce problème avec le ministre de la santé Alain Berset.

Le canton de Nidwald n'a encore pris aucune décision concernant les terrasses sur les domaines skiables, a déclaré jeudi à l'agence Keystone-ATS la directrice du département de la santé Michèle Blöchinger. Par conséquent, elles restent ouvertes pour le moment.

Cette procédure a été convenue avec les autres cantons de Suisse centrale. Obwald, Schwyz, Uri, Glaris et le Tessin ont aussi indiqué à Keystone-ATS qu'aucune décision finale n'a été prise concernant ces terrasses. Ces cantons les maintiennent donc ouvertes pour le moment.

Ce qu'ils comptent faire:

Les directeurs de la santé des cantons de Suisse centrale veulent expliquer au Conseil fédéral les expériences positives qui ont été faites avec les terrasses ouvertes sur les domaines skiables. Selon eux, les distances autour des zones de vente à l'emporter sont mieux respectées avec des places assises et des règles claires.

Thèmes
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Découverte d'espèces inconnues de dauphins en Suisse
L'Université de Zurich a étudié les fossiles de plus de 300 mammifères marins, notamment les os de leurs oreilles...

Il y a 20 millions d'années, des dauphins nageaient dans un océan, là où se trouve l'actuel Plateau suisse. Des chercheurs de l'Institut de paléontologie de l'Université de Zurich ont découvert deux espèces inconnues jusqu'alors, apparentées aux cachalots modernes et aux dauphins océaniques.

L’article