DE | FR
watson

Comment un Suisse a battu des anti-vaccins à leur propre jeu

Armé d'une simple page Wordpress et d'un article sur le «processus de la maladie de Sputim» inventé de toute pièce, Sasha, trentenaire, basé à Winterthur, a trompé plus de cent mille corona-sceptiques. Récit d'un tour de passe-passe.
02.10.2021, 08:0103.10.2021, 10:44
Helene Obrist
Helene Obrist
Helene Obrist
Suivez-moi

Sasha a 33 ans, il a grandi à Winterthur et YouTube ne lui est pas tout à fait étranger. Dans les années 2000, il enchantait la communauté avec des parodies de «Bob l'éponge».

Sa dernière vidéo, elle, c'est tout sauf une parodie. Il s'agit d'un aperçu de la facilité avec laquelle une fake news peut être diffusée. Qu'est-ce qui a motivé Sasha à faire ça?

Comment est née la «maladie de Sputim»?

«Tout le monde connaît quelqu'un dans son cercle d'amis qui a un jour partagé une théorie du complot. Pendant longtemps, tout cela était très inoffensif et ne faisait de mal à personne. Mais depuis la pandémie, les choses ont bien changé», explique-t-il à watson. Le jeune homme voulait à la base simplement jeter un coup d'œil aux fils de discussions anti-mesures Covid sur la messagerie Telegram.

«J'ai vraiment essayé de participer aux chats sans préjugés»

Cependant, il s'est rapidement rendu compte que les gens se contentaient de diffuser sans discernement ce qui correspondait à leur propre idée du récit. Sasha décide d'envoyer à l'administrateur d'un groupe Telegram basé en Suisse, composé d'environ 31 000 membres et dont la discussion portait sur les «effets secondaires et dommages liés à la vaccination génétique», une histoire inventée de toute pièce: celle d'un «ami d'enfance» et la «maladie de Sputim».

«Mon plus proche ami d'enfance travaille depuis quelques années pour l'une des grandes entreprises pharmaceutiques et m'a confié qu'une prise de conscience effrayante fait actuellement des vagues dans les milieux pharmaceutiques et médicaux: depuis que les enfants américains reçoivent des vaccins génétiques, il s'avère qu'un nombre important de ces enfants crachent quelque chose de blanc-jaune (expectoration) quelques heures après la vaccination! !! Une expectoration blanche indique une infection virale des poumons ! (...)»
Extrait de l'histoire inventée de la «maladie du Sputim».

Peu de temps après, l'administrateur publie le message de Sasha sur la chaîne Telegram - sans aucune vérification et sans citer sa source. «C'était le point départ. Après ça, j'ai voulu savoir jusqu'où j'était capable d'aller», se souvient-il.

Le copier-coller complotiste

Sans plus attendre, Sasha décide de créer son propre site internet Wordpress. Travaillant comme freelance dans le domaine du marketing en ligne, la création d'un site web et bricoler un logo? Pour lui, c'est une question de trois ou quatre heures. Le nom de son site? «lichtmacher.info». Il y ajoute très vite de nouveaux épisodes de son histoire de la «maladie de Sputim».

Il y fait entrer des personnages comme le Dr.Tenpenny ou le Dr. Kenshiro, qui expliquent comment certaines parties du corps des enfants explosent après la vaccination. Il enrichit toujours le tout de sources qu'il annonce comme «fiables», pointant vers d'autres sites considérés comme complotistes et réfractaires à la vaccination. S'y ajoutent des articles qu'il pique sur les sites du mouvement QAnon pour les publier après une traduction sommaire en allemand. Le tout est composé surtout d'affirmations sur le Covid et la vaccination, toutes plus délirantes les unes que les autres.

Il aime décidément bien l'idée de l'explosion du corps 💥

«La maladie de Sputim, qui attaque la santé des enfants, est loin d'être rare et entraîne dans certains cas un gonflement rapide des vaisseaux sanguins, ce qui peut entraîner la décharge (ou l'explosion) brutale de certaines parties du corps, voire du cerveau.»

Ce qui s'est passé ensuite, même Sasha ne l'espérait pas. «Je pensais que l'article sur le Sputim serait posté tout au plus par un quidam ou deux dans un groupe Facebook

Le buzz Lichtmacher.info

Mais c'est tout le contraire qui se passe: le nombre de visites sur Lichtmacher.info explose et l'avertissement qu'il émet concernant les «dommages irréparables causés aux enfants à qui on a injecté des vaccins à ARN» se répand comme une traînée de poudre sur Telegram. Dans certains chats, le message est vu jusqu'à 200 000 fois. «Parfois, ma page n'était plus accessible parce que beaucoup trop de gens cliquaient dessus en même temps», explique Sasha.

«Merci pour le vif soutien!»

Quelques jours plus tard, Sasha dévoile la supercherie de cette «maladie de Sputim». Ainsi que toutes les autres histoires qu'il a inventées sur les big Pharma, les vaccins à ARN et Bill Gates ou autres. Sur le site, aujourd'hui, il n'y a que ce petit message ironique:

Traduction: «Merci d'avoir partagé avec autant de diligence la fausse histoire de la maladie de Sputim. Lichtmacher.info a rempli son rôle et vous a eu. Merci encore pour votre vif soutien!»
Traduction: «Merci d'avoir partagé avec autant de diligence la fausse histoire de la maladie de Sputim. Lichtmacher.info a rempli son rôle et vous a eu. Merci encore pour votre vif soutien!»

Toute cette histoire s'est passée il y a un peu plus d'un mois. La conclusion de Sasha? «La seule chose que je pouvais faire était de battre ces gens à leur propre jeu», dit-il aujourd'hui. Il ne veut d'ailleurs pas en faire un message politique. Reste qu'il s'avoue secoué par l'expérience. Discuter avec les membres de ces fils de discussion Telegram «est une bataille perdue d'avance» selon lui. «Les faits et la logique n'ont plus aucun sens pour eux.»

Il a reçu des menaces de mort en commentaire de sa vidéo YouTube, mais ne s'en inquiète pas plus que ça. Dans une semaine, il publiera sa nouvelle vidéo: un compte rendu du mouvement «Mass-Voll» qui critique les mesures contre le Covid.

Attraper le Covid en étant vacciné? C'est normal et ça s'explique

Vous allez adorer ça aussi

Alain Berset et l'échec vaccinal: «A vot' bon cœur m'sieurs dames!»

Link zum Artikel

11 cadeaux que le Conseil fédéral devrait offrir aux futurs vaccinés

Link zum Artikel

Le télétravail a fait de nous des goujats

Link zum Artikel

L'un des médicaments les plus prometteurs contre le Covid arrive en Suisse

Link zum Artikel

La réponse de ce sans-abris à une antivax devient virale

La vidéo d'un sans domicile fixe américain répondant au discours d'une vaccino-sceptique est devenue virale. Touchés par la situation du personnage, les internautes ont récolté de l'argent pour lui venir en aide.

D'une durée de 28 secondes, la vidéo a été tournée début octobre lors d'une manifestation anti-vaccin à Los Angeles. Dans ce dernier, on peut voir des manifestants agiter des drapeaux anti-vaccin et marcher le long de Hollywood Boulevard, pancartes à la main.

Pendant ce temps, une femme crie dans un mégaphone pour attirer l'attention des passants. «Voyez-vous tous les sans-abris ici? Sont-ils tous morts du Covid ou allongés inertes dans la rue? Bien sûr que non. Pourquoi?». A ce moment là, …

Lire l’article
Link zum Artikel