DE | FR

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Image: KEYSTONE
Selon l'Office fédéral de la santé publique, l'attestation de vaccination du médecin de famille ou du centre de vaccination doit devenir un certificat Covid-19 valable au niveau international.
30.03.2021, 14:5830.03.2021, 17:00

Mardi, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a annoncé qu'un certificat de vaccination est actuellement en cours d'élaboration. La preuve de la vaccination sous forme papier ou dans le carnet de vaccination bleu ou jaune sera reconnue comme un certificat international.

Le certificat est en cours d'élaboration par l'OFSP, qui ajoute: «nous travaillons d'arrache-pied pour qu'il soit prêt d'ici l'été». L'organisation examine actuellement différentes solutions techniques qui seraient les plus réalisables en Suisse et en même temps acceptées au niveau international. Il n'y aura toutefois aucune solution européenne que la Suisse suivra.

Outre une forme papier, le certificat pourrait également être remis sous forme numérique au moment de la vaccination. Comme il n'y aura pas de registre central de vaccination, techniquement, il n'est pas encore clair comment les vaccinations déjà effectuées seront enregistrées. (ats)

Une année de Covid-19, retour en images

1 / 17
Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
source: keystone / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Tout le monde ne veut pas manger que de l'épeautre et du quinoa»
L'initiative contre l'élevage intensif a été refusée par le peuple en bonne et due forme. Même les opposants se disent surpris par l'ampleur du résultat. Chez les partisans, on est toutefois certain que les thématiques agricoles, intrinsèquement liées à l'environnement, vont revenir sur le devant de la scène.

C'est un revers clair et net: la Suisse a refusé l'initiative contre l'élevage intensif à plus de 62%. Le canton de Bâle-Ville est le seul à faire exception, en ayant accepté l'initiative à 55%. Plusieurs villes suisses l'ont accepté.

L’article