DE | FR
Le groupe des Stiller Protest en pleine manifestation pacifique à Wohlen (AG), en février dernier.
Le groupe des Stiller Protest en pleine manifestation pacifique à Wohlen (AG), en février dernier.Image: sda

Les manifs anti-mesures Covid débarquent en Suisse romande

Même si certaines villes de Suisse interdisent les rassemblements anti-mesures Covid, une association zurichoise appelée les Stiller Protest, manifestera pacifiquement le 22 mai à Neuchâtel.
11.05.2021, 10:2211.05.2021, 17:50

C'est une famille zurichoise qui est à l’origine de ce mouvement. Les Stiller Protest («Protestation silencieuse») sont une association alémanique, qui lutte contre les mesures anti-Covid de manière pacifique. Comme l'annonce ArcInfo, le groupe manifestera le samedi 22 mai à Neuchâtel.

Une première en Suisse romande

«Notre marche portera sur le thème du "Non" à la loi Covid et à la Loi fédérale sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme»
Simone Ehrismann, cofondatrice de l’associationarcinfo

Le site ArcInfo explique également que les Stiller Protest ont déjà défilé en Suisse allemande, notamment:

  • En mars à Liestal (BL), où 8000 manifestants – la plupart sans masque – ont dénoncé les mesures sanitaires qui «entravent» la Constitution fédérale.
  • Puis à Rapperswil-Jona (SG) en avril, où 4000 personnes se sont rassemblées dans le calme mais sans autorisation.
«Nous voulons rassembler les Suisses romands et les Suisses allemands. De par sa localisation, Neuchâtel est assez aisément accessible pour tous»
Les administrateurs du groupe Stiller Protestarcinfo

Une famille de l'Oberland Zurichois derrière le groupe

Avec son mari Martin, proche comme elle de la quarantaine, et leur fille de presque 20 ans, Simone Ehrismann est à l’origine des Stiller Protest, selon une interview accordée à la Weltwoche. Epaulée par d’autres bénévoles, cette famille de l’Oberland zurichois évite d’apparaître dans les médias, quitte à laisser courir toutes sortes de théories à son sujet, dont celle d’alimenter les thèses complotistes.

À la suite des premières mesures anti-Covid, maintenues au terme de la première vague, et de décisions gouvernementales jugées incohérentes, la famille dit avoir fini par craindre davantage le politique que le virus lui-même.

Dans ce contexte de «régime de peur», l’idée d’une première protestation silencieuse a germé. D'abord à Zurich, pour frapper un grand coup: un premier rassemblement pacifiste, car la famille affirme encourager des rassemblements sans violence. Ce ne sont pas moins de 5000 membres qui finissent par les rejoindre sur la messagerie cryptée Telegram.

Le profil «normal» des Stillers

Le message de Stiller Protest utilise plutôt les ressorts de la caricature. L’association a décidé de montrer ce qu’elle considère comme absurde dans les décisions du Conseil fédéral. Ses membres, qui ont accepté de répondre aux questions d'ArcInfo, défilent donc en silence, avec masques et combinaisons de protection intégrale, pour dénoncer les choix du Conseil fédéral qu’ils jugent extrêmes.

Tina, 57 ans, manifestera le 22 mai à Neuchâtel, car «les gens ont besoin de revivre», explique-t-elle. «En raison des mesures sanitaires en vigueur, 23 articles de notre Constitution fédérale sont violés. Parmi eux, la liberté de rassemblement. Leur question principale: Pourquoi tout fermer?

Tina rit à l’idée d’être taxée de complotiste:

«Cette histoire de complot, c’est une invention des médias. Le virus existe bel et bien, mais il concerne tellement peu de gens et une si petite catégorie de la population. Nous, nous sommes juste des gens normaux!»
arcinfo

(Arcinfo.ch/jch)

Les Stiller Protest débarquent en Suisse Romande. Retour en images sur leurs manifestations pacifistes:

1 / 13
Les Stiller Protest débarquent en Suisse Romande, les images
source: sda / gian ehrenzeller
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Copin comme cochon: les gens au resto

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les CFF ont réalisé un exercice de sauvetage à l'aide de 800 personnes
Les Chemins de fer fédéraux suisses (CFF) et les services argoviens concernés ont testé dimanche la galerie de secours dans un tunnel avec 800 figurants.

La simulation portait sur la maîtrise d'un incendie de train dans le nouveau tunnel du Bözberg, entre Effingen et Schinznach (AG).

L’article