Suisse
Covid-19

La Confédération cherche une solution pour les masques COVID inutilisés

On ne sait pas quoi faire des masques contre le COVID bientôt périmés

Vieillissants, une grande partie des masques achetés par la Confédération restent inutilisés. Ils risquent tout simplement d'être brulés.
02.07.2023, 17:37
Plus de «Suisse»
différents masques covid avec un fond points d'interrogation
La Confédération a dépensé 130 millions de francs pour acquérir près de 180 millions de masques.

Près de 140 millions de masques de protection contre le coronavirus achetés par la Confédération attendent toujours une solution. Leur date de péremption arrivant à échéance en 2023, ils devront être incinérés faute d'utilisation alternative.

Il s'agit de 6,7 millions de masques FFP2 et de 133 millions de masques chirurgicaux, a indiqué une porte-parole de l'armée, confirmant une information du SonntagsZeitung. La plateforme de vente Mercato mise en place par la pharmacie de l'armée pour le matériel de protection contre la pandémie a été fermée le 21 juin, a-t-elle précisé.

Les couts de maintien ne sont plus rentables et très peu de commandes ont été enregistrées ces derniers mois.

«Le besoin en matériel de protection contre la pandémie est saturé et les clients potentiels s'approvisionnent auprès de leurs fournisseurs habituels»
Une porte-parole de l'armée

Pour rappel, la Confédération a acquis au total environ 178 millions de masques pendant la pandémie, pour un montant de 130 millions de francs. Des efforts sont toujours en cours pour leur trouver une utilisation alternative, mais on ne peut pas exclure que les masques périmés et inutilisables soient détruits. (baf/ats)

Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
1 / 17
Le Covid-19 en Suisse, retour en images
Le port du masque se généralise en Suisse et dans le monde au cours de l'année 2020.
source: keystone / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur X
Copin comme cochon: la fin des restrictions Covid
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Primes maladie: J'ai (encore*) la haine
Chaque année, c'est la même rengaine. Les primes maladie augmentent, on s'inquiète, les politiques tapent du poing sur la table, les assureurs encaissent. Et une fois que l'orage est passé, qu'on est bien tondu, on se remet sagement au boulot, jusqu'à la prochaine annonce. Mais comment a-t-on pu en arriver là?

Aussi loin que remontent mes souvenirs d'adulte, qui soupire devant la boîte aux lettres et qui paie ses factures, j'ai toujours vécu le fameux ras-le-bol de fin septembre (ou du milieu de l'année*). L'annonce de la hausse des primes maladie. Cette sensation aigre-douce qu'on nous la fait à l'envers, encore et encore.

L’article