DE | FR

Quel est le meilleur moyen d'arnaquer un Suisse en ligne? Le top 5

Internet peut parfois être un endroit dangereux: le nombre d'escroqueries et d'arnaques a explosé depuis le début de l'année.
02.11.2021, 18:0703.11.2021, 00:48

Dix mille deux cent trente-quatre. C'est le nombre de cas de cybercriminalité qui ont été signalés au au Centre national de cybersécurité (NCSC) au cours du premier semestre de l'année. Soit le double par rapport à la même période de l'année passée. Pour parvenir à leurs fins, les pirates ont recours à une large variété de pratiques. Le top 5, c'est par ici 👇:

Hameçonnage

Le nombre des cas de hameçonnage («phishing» en anglais) a explosé depuis le début de l'année:

  • Déjà 2439 incidents ont été signalés au premier trimestre 2021;
  • Contre 497 sur la même période de 2020.

Avec cette pratique, les pirates tentent d’amener leurs victimes à divulguer des informations confidentielles, telles que les mots de passe ou les données de cartes de crédit, en faisant appel à leur bonne foi.

Pour y parvenir, ils se font passer pour une institution de confiance (banque, fournisseur de messagerie électronique ou site de commerce en ligne) et reproduisent à l’identique l’une de ses pages Internet. Sur ces sites frauduleux, l’utilisateur est invité à se connecter ou à communiquer ses données d’e-banking, qui sont ensuite collectées et exploitées par les pirates.

Fake sextortion

Plus de 1300 signalements concernent des cas de «fake sextortion». Cette arnaque consiste à menacer des gens de divulguer de prétendues photos compromettantes, si une rançon n'est pas versée.

Dans les faits, ces photos n'existent pas (d'où le terme «fake») et les criminels n'ont jamais eu de contacts avec les victimes. Ces courriels sont envoyés au hasard dans l’espoir que certaines personnes parmi les destinataires se laissent intimider et tombent dans le piège.

Fraude au paiement anticipé

La fraude au paiement anticipé est une autre escroquerie fréquemment pratiquée en Suisse. Elle a été signalée à 1284 reprises au premier semestre de l'année.

Cette pratique consiste à promettre un gain ou un héritage inventé de toute pièce. Si le destinataire répond, les criminels lui demandent de verser au préalable un montant correspondant à des taxes, des frais d'avocat ou des impôts.

Fake support

Le NCSC a rapporté 370 cas de cette arnaque. Dans ce cas de figure, le pirate se fait passer pour un employé d'une société de services informatiques et demande à nettoyer l'ordinateur de la victime, qu'il assure être infecté.

Pour ce faire, il faut installer un logiciel, qui donne accès à l'ordinateur et permet de le manipuler.

Fraude aux petites annonces

Il s'agit de l'escroquerie la plus classique qui peut avoir lieu sur internet. Elle a été signalée 307 fois en 2021. Le fonctionnement est très simple.

Cela se produit lorsqu'un acheteur souhaite profiter d’une offre à un prix très intéressant, remarquée sur un site de petites annonces. Pensant faire une bonne affaire, il transmet la somme d’argent convenue au vendeur. Sauf que la marchandise n'existe pas et n’arrivera jamais chez le client. Toutefois, l’escroc, lui, aura bien reçu l’argent demandé. (asi)

Sinon dans l'actu, voici l’accident sur l’autoroute A1

1 / 11
L’accident sur l’autoroute A1
source: keystone / salvatore di nolfi
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Nos meilleurs articles sur le cybercrime en Suisse

Rolle a été piratée: des gigaoctets de données disponibles sur le darknet

Link zum Artikel

On a fouillé le butin des hackers de Comparis et Matisa

Link zum Artikel

Comparis a versé la rançon à ses hackers. Mais est-ce la bonne solution?

Link zum Artikel

Après le piratage, Rolle agit mais d'autres communes sont menacées

Link zum Artikel

Après la cyberattaque de Rolle, «il y a urgence» à agir, crient les députés

Link zum Artikel

Les hackers de Rolle «s'attaqueront à d'autres villes suisses»

Link zum Artikel

Les hackers menacent la Suisse, voici comment se défendre

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
La vaccination des enfants est faible en Suisse et les Romands sont les pires
Les enfants peuvent être vaccinés contre le Covid-19 depuis le début de l'année. Toutefois, le succès de la piqûre est mitigé. En particulier en Suisse romande.

La vaccination des enfants contre le Covid-19 est possible dans toute la Suisse depuis le début de l'année. La demande est encore faible en Suisse. Environ 32 000 enfants âgés de 5 à 11 ans ont été vaccinés à ce jour. Le taux de vaccination est de 5,2% et les différences entre régions sont considérables.

L’article