DE | FR

La cyberattaque de cette société américaine pourrait vous concerner

Swisscom, Salt et Sunrise ont été victime d'une cyberattaque.
Swisscom, Salt et Sunrise ont été victime d'une cyberattaque. Image: sda
Ibasis, société américaine chargé du transport des données d'opérateurs suisses dont Swisscom, Salt et Sunrise, a subi tout récemment une grave attaque informatique. Certaines données ont été publiées sur le darknet.
14.02.2022, 08:2314.02.2022, 11:34

Bien qu'elle soit inconnue du grand public, l'entreprise Ibasis n'en demeure pas moins indispensable: elle fournit des services à des centaines d’opérateurs télécoms sur la planète, parmi lesquels nos opérateurs bien connus Swisscom, Salt et Sunrise.

Survenu aux Etats-Unis, le piratage concerne les données de clients suisses, a révélé dimanche Le Temps.

Qu'implique ce piratage?

L'attaque informatique a conduit à la publication temporaire, sur le darknet, d’informations sur les communications effectuées par les clients de ces opérateurs.

Ce ransomware, un logiciel malveillant qui crypte les données, permet d'exige une rançon en échange de la clé de déchiffrement.

Les données volées sont toujours en ligne. Contacté par Le Temps, Ibasis n’a pas réagi.

Sommes-nous concernés?

Swisscom et Sunrise ont déjà confirmé être au courant de ce rançongiciel. Ils vérifient si certains de leurs clients sont concernés.

Du côté de Swisscom

«Nous avons connaissance d'une attaque de ransomware chez Ibasis», a indiqué, dimanche soir, Sabrina Hubacher, porte-parole de Swisscom. «Swisscom n'a pas de relations commerciales directes avec Ibasis, hormis les connexions en roaming via des opérateurs qui pourraient utiliser Ibasis comme transporteur pour la transmission de données», a-t-elle néanmoins précisé.

L'opérateur helvétique est en contact étroit avec ses partenaires afin de vérifier si des données de clients Swisscom ont été touchées et, le cas échéant, lesquelles. «Nous prenons en compte toute nouvelle découverte», a encore dit la porte-parole.

Même son de cloche chez Sunrise

Du côté de Sunrise UPC, on dit à peu près la même chose, précisant travailler avec Ibasis dans le domaine des MMS internationaux. «Nous sommes encore en train de contrôler si des données de nos clients sont concernées», a répondu Rolf Ziebold, porte-parole de Sunrise UPC.

Et chez Salt

Au Temps, Salt livre une appréciation similaire: «Le cas Ibasis nous est connu, nous sommes en train de clarifier les faits. Nous ne pouvons confirmer à ce stade si des données Salt sont concernées. Cela étant dit, Ibasis ne manipule aucune donnée client sensible». (mbr/ats)

Copin Comme Cochon: les votations

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
La Suisse examine l'achat d'un vaccin contre la variole du singe
La vice-directrice de l'OFSP s'est exprimée à propos de la variole du singe, qui vient de faire son apparition sur notre territoire.

Samedi, le virus de la variole du singe est arrivé en Suisse. La propagation de cette maladie dans plusieurs pays du monde est inhabituelle et provoque donc des craintes et des interrogations. Dimanche, la vice-directrice de L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) Linda Nartey s'est exprimée sur le virus auprès de la SRF.

L’article